Si je reste (Gayle Forman)

Publié en 2009 par l’américaine Gayle Forman. La traduction de Marie-France Girod est parue en France en 2009 chez Oh! éditions.

 

 

 

Quatrième de couverture:

Mia a 17 ans, un petit ami que toutes ses copines lui envient, des parents un peu excentriques mais sympas, un petit frère craquant, et la musique occupe le reste de sa vie. Et puis…

Et puis vient l’accident de voiture. Désormais seule au monde, Mia a sombré dans un profond coma. Où elle découvre deux choses stupéfiantes: d’abord, elle entend tout ce qu’on dit autour de son lit d’hôpital. Ensuite, elle a une journée seulement pour choisir entre vivre et mourir. C’est à elle de décider. Un choix terrible quand on a 17 ans.

Si je reste est une merveilleuse histoire d’amour, mais aussi un livre qui nous fait réfléchir à l’essentiel, à la place de l’amour et du bonheur, à tous ces liens avec nos proches auxquels on s’habitue et qui sont pourtant le vrai trésor de nos vies. 

 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Publicités

The Cruelty T1 (Scott Bergstrom)

Roman Young Adult de l’américain Scott Bergstrom, publié en 2017. Hachette Romans distribue dès le 1er Février 2017 la traduction française d’Alice Delarbre.

 

 

Présentation de l’éditeur:

Gwendolyn Bloom a à peine sept ans lorsque sa mère est assassinée sous ses yeux, et dix-sept lorsque son père disparaît brutalement, à la même date. Cette nouvelle épreuve s’accompagne d’une découverte accablante : son père n’est pas un diplomate, comme elle l’a toujours cru, mais un espion travaillant pour le FBI, dont les alliés semblent s’être retournés contre lui, après l’avoir accusé d’être passé à l’ennemi. Désespérée, Gwendolyn décide de partir seule à la recherche de son père qui, elle en est sûre, a été enlevé et reste vivant… Commence alors pour elle une longue traque dans les recoins les plus sombres et les plus dangereux d’Europe. Suivant les indices que son père lui a laissés, à Paris, Berlin puis Prague, Gwendolyn croise les pires spécimens de l’espèce humaine. Et surtout elle comprend très vite que, pour survivre à la cruauté de son un ennemi, il faut devenir plus cruel que lui. 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Dans la peau d’Erica (Michelle Painchaud)

Michelle Painchaud est américaine. Dans la peau d’Erica, son premier roman, est paru en 2014 sous le titre Pretending to be Erica. La version française parait en mars 2016 aux éditions Mosaïc.

 

Présentation de l’éditeur:

Toute sa vie n’est qu’un rôle

Grâce à la chirurgie esthétique, Violet ressemble désormais à s’y méprendre à l’adolescente que serait devenue Erica, la fille des Silverman kidnappée à cinq ans et jamais retrouvée. Et à force d’entraînement, Violet parle, pense, agit comme Erica. Elle est prête à tenir le rôle pour lequel son père adoptif la dresse depuis l’enfance, et à accomplir sa mission : conquérir le cœur des Silverman… et mettre ainsi la main sur leur fortune. Mais le jour où elle « réapparaît » dans la peau d’Erica, des émotions et des sentiments auxquels aucune répétition ne l’a préparée l’assaillent…

Jusqu’où ira-t-elle sans craquer ?

Un talent est né ! Ce premier roman saisit le lecteur dès le début par son sujet original et son héroïne inoubliable. On a le cœur qui bat avec celui de Violet, et on retient son souffle chaque fois qu’elle franchit une étape vers son étrange destin…
 
A propos de l’auteur : 
Michelle Painchaud est née à Seattle, a grandi à Hawaii et vit à San Diego. Dans la peau d’Erica est le premier roman de cette lectrice passionnée.

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Red Rising (Red Rising #1) (Pierce Brown)

Premier roman de la trilogie Red Rising de l’américain Pierce Brown (28/01/1988 –  ), il a été publié en Janvier 2014. Il paraît en Juin 2015 en France chez Hachette Romans.

 

Présentation de l’éditeur:

« J’aurais pu vivre en paix. Mes ennemis m’ont jeté dans la guerre. »

Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir.
Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature.
Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé.

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite