La Terre des origines (Tugdual T3) (Anne Plichota et Cendrine Wolf)

Dernier volet de la trilogie Tugdual, paru en novembre 2015 chez XO éditions, écrit par les françaises Anne Plichota et Cendrine Wolf.

 

 

Présentation de l’éditeur:

À Serendipity, l’ émotion a saisi toute la communauté devant les manifestations étranges que chacun a pu observer. Malgré les propos rassurants des autorités, les théories du complot se multiplient. D’ où venaient ces lueurs surgies dans la nuit ? De vols d’ engins militaires, comme on le leur dit ? Ou de visiteurs bien plus inquiétants ?

Pour Zoé, Tugdual et Mortimer, l’ heure est aux révélations. En apprenant d’ où ils viennent vraiment, ils vont être confrontés à un choix impossible… Et quand Zoé disparaît, le temps s’accélère : les deux garçons doivent mettre en place le plus vite possible une stratégie, sans pour autant se dévoiler complètement auprès de leurs amis de l’ Ordre.

La Terre n’ est pas seule à devoir faire face à des ennemis redoutables. Édéfia est en danger, et avec elle la survie de l’humanité tout entière. Oksa va devoir s’ en mêler. Pour les deux mondes, c’ est la dernière chance…

Dans cet ultime tome de la saga Tugdual, Anne Plichota et Cendrine Wolf concluent une aventure extraordinaire qui a passionné des milliers de lecteurs. 

 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Les serviteurs de l’Ordre (Tugdual T2)(Anne Plichota et Cendrine Wolf)

Publié le 9 Avril 2015 chez XO éditions, les serviteurs de l’Ordre est le deuxième volet de la série Tugdual des française Anne Plichota et Cendrine Wolf.

 

Présentation de l’éditeur:

Les masques tombent et le mystère s’épaissit…

Serendipity n’a pas fini de livrer ses secrets… La petite ville où Tugdual, Zoé, Mortimer et Barbara ont trouvé refuge leur apparaît soudain sous un nouveau jour. La découverte de l’Ordre et la mort d’Abakoum ont redistribué les cartes.
Qui est de leur côté ? De qui doivent-ils se méfier ? Et surtout, qu’est-ce que tout cela signifie ?
Les trois adolescents sont bien décidés à trouver des réponses, sans se laisser cantonner au rôle qu’on veut leur voir tenir. Quitte à braver l’Ordre et à enquêter dans la plus grande discrétion.
Ils sont plus que jamais soudés, mais chacun se débat avec ses propres démons. Tugdual voit les fantômes de sa vie passée ressurgir dans son esprit, Zoé ne sait plus comment contenir la violence qui l’envahit, et Mortimer observe avec inquiétude son monde changer.
Le résultat de leurs investigations va dévoiler un pan de la vérité. Mais est-ce encore un leurre, un guet-apens ou les prémices d’un mystère plus profond ?

Dans ce deuxième tome de la série Tugdual, Anne Plichota et Cendrine Wolf serrent les nœuds d’une intrigue captivante.

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Les cœurs noirs (Tugdual T1)(Anne Plichota et Cendrine Wolf)

Publié le 23 octobre 2014 chez XO éditions, les coeurs noirs est le premier volet de la trilogie Tugdual des françaises Anne Plichota et Cendrine Wolf.

 

Présentation de l’éditeur:

Ce qui peut leur arriver de pire : tomber amoureux…

Serendipity, petite ville du sud des états-Unis. Tugdual, dix-huit ans, fait partie d’une famille pas tout à fait comme les autres : comme lui, Mortimer, son frère de dix-sept ans, et Zoé, sa sœur de seize ans, sont dotés de pouvoirs surnaturels qu’ils doivent dissimuler.
Mais un autre secret pèse encore plus lourdement sur leur cœur : ils exercent malgré eux une attraction irrésistible sur les autres. Et, bien pire, cette attraction est mortelle pour ceux qui la subissent. En dépit de leur prudence, ils vont bientôt découvrir que d’autres connaissent leur secret. Derrière une apparente bienveillance, qui sont-ils ?
Alors qu’une véritable organisation se met en place autour d’eux et que leur mal continue de les ronger, ils font néanmoins leur possible pour vivre comme n’importe quels ados.
Mais quand l’amour s’en mêle, les choses se compliquent dangereusement…

Après le grand succès d’Oksa Pollock, Anne Plichota et  Cendrine Wolf entament une nouvelle série aux héros romantiques, sombres et fascinants.

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite