Le jeu de l’ange (Carlos Ruiz Zafon)

Publié en 2008 par l’espagnol Carlos Ruiz Zafon (25/09/1964 –   ) sous le titre El juego del ángel. Traduit par François Maspero pour la version française, il paraît en 2009 aux éditions  Robert Laffont.

 

 

Présentation de l’éditeur:

Dans la turbulente Barcelone des années 1920, David, un jeune écrivain hanté par un amour impossible, reçoit l’offre inespérée d’un mystérieux éditeur : écrire un livre comme il n’en a jamais existé, « une histoire pour laquelle les hommes seraient capables de vivre et de mourir, de tuer et d’être tués », en échange d’une fortune et, peut-être, de beaucoup plus.
Du jour où il accepte ce contrat, une étrange mécanique de destruction se met en place autour de lui, menaçant les êtres qu’il aime le plus au monde. En monnayant son talent d’écrivain, David aurait-il vendu son âme au diable ?

« L’Espagnol Carlos Ruiz Zafón a plusieurs cordes à son arc et aime à les tendre toutes : roman policier, fantastique, sentimental, Le Jeu de l’ange est un mélange de genres parfaitement maîtrisé. »Marianne Dubertret –La Vie

 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Meurtres en Acadie (Kathy Reichs)

Meurtres en Acadie est le dixième opus de la série Temperance Brennan. Écrit par l’américaine Kathy Reichs (7/07/1948 –  ) il a été publié en 2007 sous le titre Bones to Ashes. Robert Laffont en fait la distribution en France dès 2009.

 

 

Quatrième de couverture:

L’Acadie et sa moisson de vieux squelettes ne sont pas de tout repos pour Temperance Brennan. D’autant que, la police mise à part, personne ne semble prêt à collaborer avec l’anthropologue judiciaire. Ici on parle français, et on se tait. Dans les souvenirs de Tempe, pourtant, cette région du Canada semblait un paradis. Le pays d’un ange… Cet ange, c’était Évangéline, 14 ans. Tempe en avait 12 et la disparition de son amie devait, à jamais, laisser un grand vide. Derrière chaque porte, chaque morte, Tempe croit reconnaître l’absente. Et son enquête la ramène bientôt au pays maudit de l’enfance sacrifiée…

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Fractures (Franck Thilliez)

Franck Thilliez ( 15/10/1973 – ) est un auteur français. Fractures, son huitième roman, est paru en 2009.

 

Présentation de l’éditeur:

Alice sait que quelque chose ne tourne pas rond dans sa tête et les événements étranges qui se multiplient autour d’elle ne vont rien arranger : cette photo récente de sa sœur jumelle, pourtant morte dix ans auparavant, qu’elle récupère des mains d’un immigré clandestin ; son père, agressé chez lui à l’arme blanche, et qui prétend avoir tenté de se suicider ; ce chemisier ensanglanté qu’elle découvre dans sa douche et dont elle n’a pas le moindre souvenir.
Alice vient de prendre un aller simple vers la folie…

 » Thilliez signe ici l’un de ses meilleurs polars.  » Alexis Brocas – Le Figaro Magazine

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Complètement cramé (Gilles Legardinier)

Roman de l’écrivain français, Gilles Legardinier (1965 -). Publié en 2012 chez Fleuve Noir.

 

 

Présentation de l’éditeur:

Lassé de tout, Andrew Blake quitte l’Angleterre et se fait embaucher comme majordome en France, au Domaine de Bauvillier. Confronté à de surprenantes personnalités – sa patronne, Odile la cuisinière, Manon, ou encore Philippe le régisseur -, lui croyait en avoir fini avec l’existence va être obligé de tout recommencer…

 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

L’intercepteur de cauchemars (Graham Joyce)

Publié en 1996 sous le titre The Tooth Fairy, il s’agit d’un roman de l’écrivain britannique Graham Joyce (22/10/1954- 09/09/2014). Paru en France en décembre 1998 chez Pocket, il sera réédité sous le titre La Fée des Dents chez Bragelonne en 2008. Ce récit a reçu le Prix British Fantasy du meilleur roman en 1997.

 

 

intercepteur

Présentation de l’éditeur:

En Angleterre, ce n’est pas une petite souris qui vient chercher les dents de lait des enfants, mais une fée. Seulement, quand, cette nuit-là, le jeune Sam Southall se réveille et la découvre assise au bord de son lit, « Quenotte » n’a plus rien du personnage rassurant et sympathique des contes.
Est-elle bien réelle ou juste le produit de son imagination torturée ? Et dans quelle mesure est-elle responsable des catastrophes à venir ?
Car, de ce jour, la fée malveillante va accompagner Sam tout au long de son enfance, puis de son adolescence, jouant sur ses craintes, ses désirs et ses frustrations, semblant n’apparaître que pour le faire s’enfoncer un peu plus dans son cauchemar.

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Dernières nouvelles de Dracula (collectif)

Publié en 1991, cette anthologie contient des nouvelles inédites écrites spécialement pour les cent ans du Dracula de Bram Stoker. Ce recueil est édité en France depuis mars 1996.

 

 

Présentation de l’éditeur:

De Hollywood aux camps de concentration, de la Roumanie de Ceaucescu aux plages de Floride, hantant les vieux châteaux comme les centres commerciaux, les vampires sont partout. Acteurs, tueurs à gages ou paisibles retraités, prenant l’apparence d’innocentes petites filles ou de… vamps, ils vous guettent, vous, observent, prêts à vous saigner à blanc ou à vous inviter à rejoindre le club…

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

13 à table (collectif)

Publié le 6 Novembre 2014 aux éditions Pocket, ce recueil regroupe treize textes de treize auteurs français. Une publication a but caritatif.     Présentation de l’éditeur:  13 des plus grands auteurs français actuels pour 13 nouvelles autour d’un thème commun : un repas. Intrigues policières, réunions de famille qui dérapent, retrouvailles inattendues… Du noir, de la tendresse, de l’humour, de l’absurde, à chacun sa recette. 13 repas à déguster sans modération, alors à table ! Françoise Bourdin – Maxime Chattam – Alexandra Lapierre – Agnès Ledig – Gilles Legardinier – Pierre Lemaitre – Marc Levy – Guillaume Musso – Jean-Marie Périer – Tatiana de Rosnay – Éric-Emmanuel Schmitt – Franck Thilliez – Bernard Werber  
Lire la suite

Le désert des Tartares (Dino Buzzati)

Le désert des Tartares, paru en Italie en 1940,  est l’oeuvre majeure de l’italien Dino Buzzati (16/10/1906 – 28/01/1972). Il sera traduit en français par Michel Arnaud en 1949 pour les éditions Robert Laffont.

 

Le désert des Tartares-Buzatti

Quatrième de couverture: 

Heureux d’échapper à la monotonie de son Académie militaire, le lieutenant Drogo apprend avec joie son affectation au fort Bastiani, une citadelle sombre et silencieuse, gardienne inutile d’une frontière morte. Au-delà de ses murailles, s’étend un désert de pierres et de terres desséchées, le désert des Tartares.

A quoi sert donc cette garnison immobile aux aguets d’un ennemi qui ne se montre jamais? Les Tartares attaqueront-ils un jour? Drogo s’installe alors dans une attente indéfinie, triste et oppressante. Mais rien ne se passe, l’espérance faiblit, l’horizon reste vide. Au fil des jours, qui tous se ressemblent, Drogo entrevoit peu à peu la terrible vérité du fort Bastiani.

Ce que j’en pense:
Lire la suite

Le prince de la brume (Carlos Ruiz Zafon)

Carlos Ruiz Zafon (25/09/1964 – ), écrivain espagnol, a publié ce récit en 1993. Après de nombreux démêlés juridique, le roman est enfin traduit en 2011. Destiné tout d’abord pour la jeunesse, ce texte forme une trilogie avec Le Palais de Minuit et Les Lumières de Septembre.

Le Prince de la brume Carlos Ruiz Zafon Pocket (2012)

 

Quatrième de couverture:

1943. Menacée par la guerre, la famille Carver gagne la côte anglaise et emménage dans une belle maison de station balnéaire. Mais un démon les y a précédés… Intrigués par l’histoire trouble de la maison et ses ombres rôdeuses, Max et Alicia, les enfants Carver, explorent les alentours : le jardin aux statues si expressives, l’épave du cargo échoué dans la baie… De redoutables secrets les attendent. D’un Prince, surgi de la brume, la malédiction attend son accomplissement.

 

Ce que j’en pense:

J’étais déjà conquise par la plume de l’auteur grâce à l’Ombre du vent. Ce récit est superbe également! Mêlant gothique, aventure, fantastique, épouvante (certains passages sont assez flippants!), Carlos Ruiz Zafon nous raconte l’histoire des Carver qui, pensant être en sécurité sur la côte, ne savent pas à quel point ils se sont trompés! Se servant des enfants et de leur curiosité, l’auteur nous entraîne dans une histoire sombre et effrayante. Ce court roman, par son atmosphère oppressante, son rythme, rappelle à la fan que je suis l’univers angoissant de Stephen King, avec davantage de poésie. J’ai été tellement absorbée par ma lecture que j’ai lu ce roman d’une seule traite. Une fois arrivée à la dernière page, je m’en suis voulue d’avoir été aussi gourmande et de ne pas avoir fait davantage durer le plaisir.

Carlos Ruiz Zafon a signé là une nouvelle merveille.

 

 

 

Édition présentée: Pocket (2012), traduit de l’espagnol par François Maspero. Titre original: El principe de la niebla. ISBN: 9782266212564

Lecture faite dans le cadre du challenge Godreads

Rendez-vous sur Hellocoton !

Entretien avec un vampire (Anne Rice)

Anne Rice est un auteur américain née le 4 Octobre 1941 à La Nouvelle-Orléans (Etats-Unis). Entretien avec un vampire est son premier roman et appartient à la série des chroniques des vampires. Il fut publié pour la première fois en 1976 (en 1978 en France par Jean-Claude Lattès).

Entretien avec un vampire Anne Rice Pocket (Novembre 1990)

Entretien avec un vampire
Anne Rice
Pocket (Novembre 1990)

Quatrième de couverture:

De nos jours, à La Nouvelle-Orléans, un jeune homme a été convoqué dans l’obscurité d’une chambre d’hôtel pour écouter la plus étrange histoire qui soit. Tandis que tourne le magnétophone, son mystérieux interlocuteur raconte sa vie, sa vie de vampire.

Ce que j’en pense:

En ce moment, il y a du vampire à toutes les sauces, mais comme je ne suis pas comme tout le monde, je préfère découvrir des « classiques », écrit avant que ces êtres deviennent des phénomènes de mode. Ecrit il y a bientôt quarante ans ( déjà!?!), l’avantage de ce roman c’est qu’il n’y a pas d’histoire d’amour niaise avec une adolescente tout juste sortie de sa période boutonneuse (allez-y, vous pouvez me huer, je n’en ai cure!).

Je n’ai pas pour autant aimé cette lecture: quelqu’un qui raconte son histoire, ce n’est pas toujours drôle, mais quand c’est un mort-vivant qui tente de faire croire qu’il est encore un peu humain au fond de lui et est capable de sentiments, c’est vraiment lugubre! Je n’ai rien trouvé d’intéressant et de nouveau concernant le mode de « vie » d’un vampire: pas de nouveauté niveau alimentation, pas de renseignement complémentaire concernant la manière de s’en débarrasser. En fait, quand on a lu Dracula de Bram Stocker, on sait déjà à peu près tout concernant ces créatures de la nuit. Entretien avec un vampire n’apporte rien ou pas grand chose concernant les mœurs de ces buveurs de sang. Placer l’histoire du point de vue du vampire est une bonne idée, mais le narrateur est difficilement crédible quand il parle de sentiment avec une telle froideur. Ses quelques réactions physiques (ses déplacements dans la pièce) ne sont pas suffisantes pour donner un semblant de vie à ce récit. Je me suis ennuyée tout le long du roman. Si j’avais été à la place du « jeune homme », j’aurais bâillé à m’en décrocher la mâchoire (ce que j’ai fait pas mal de fois tout en lisant) avant de planter  là ce cher Louis et d’aller voir ailleurs! J’ai souvent pensé à abandonner, mais je me suis dis que peut-être le dénouement m’apporterait des réponses. Ce ne fut pas le cas. Je n’ai eu aucune pitié pour Claudia, que ce fut lors de la première attaque qu’elle subît, ou lors de sa fin. Vraiment, je suis devenue incapable de sentiments pour les personnages au cours de cette lecture.

Je n’ai pas vu le film de Neil Jordan que ce roman a inspiré, et je ne me jetterai pas dessus. Vu la fadeur du récit, je ne veux pas tenter une telle expérience!

Bref, je suis déçue par ce roman qui n’a pas su m’emballer et dont certains parlent comme d’un incontournable…

entretien avec un vampire

Titre: Entretien avec un vampire (Interview with the vampire)

Auteur: Anne Rice

Première publication: 1976 (1978 pour la France)

Édition présentée: Pocket 1990

Traduit de l’américain par Tristan Murail

Disponible en version numérique

Cette lecture compte pour le challenge ABC du forum Club de lecture

challenge abc 2013

Rendez-vous sur Hellocoton !