Histoire de Lisey (Stephen King)

Roman de l’américain Stephen King (21/09/1947 –  ), publié en 2006 sous le titre Lisey’s Story. La traduction en français de Nadine Gassie paraît en 2007 aux éditions Albin Michel. Histoire de Lisey a reçu le Prix Bram Stoker du meilleur roman 2007.

 

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Pendant vingt-cinq ans, Lisey a partagé les secrets et les angoisses de son mari. Romancier célèbre, Scott Landon était un homme extrêmement complexe et tourmenté. Il avait tenté de lui ouvrir la porte du lieu, à la fois terrifiant et salvateur, où il puisait son inspiration. À sa mort, désemparée, Lisey s’immerge dans les papiers laissés par Scott, s’enfonçant toujours plus loin dans les ténèbres qu’il fréquentait…

Histoire de Lisey est le roman le plus personnel et le plus puissant de Stephen King. Une histoire troublante, obsessionnelle, bouleversante, mais aussi une réflexion fascinante sur les sources de la création, la tentation de la folie et le langage secret de l’amour. Un chef-d’oeuvre.

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Publicités

Le neveu du magicien (Le monde de Narnia #1) (C.S. Lewis)

Premier volume de la série Le Monde de Narnia, publié en 1955 par l’irlandais Clive Staples Lewis (29/11/1898 – 22/11/1963).

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Polly trouve parfois que la vie à Londres n’est guère passionnante… jusqu’au jour où elle rencontre son nouveau voisin, Digory. Il vit avec sa mère, gravement malade, et un vieil oncle au comportement étrange. Celui-ci force les deux enfants à essayer des bagues magiques qui les transportent dans un monde inconnu. Commence alors la plus extraordinaire des aventures…

Le monde enchanté de Narnia, le pays de l’imaginaire, vous attend.

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Paris est une fête (Ernest Hemingway)

Récit autobiographique de l’américain Ernest Hemingway ( 21/07/1899 – 02/07/1961), publié à titre posthume en 1964. La traduction française de Marc Saporta est parue la même année chez Gallimard.

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

« Miss Stein et moi étions encore bons amis lorsqu’elle fit sa remarque sur la génération perdue. Elle avait eu des ennuis avec l’allumage de la vieille Ford T qu’elle conduisait, et le jeune homme qui travaillait au garage et s’occupait de sa voiture – un conscrit de 1918 – n’avait pas pu faire le nécessaire, ou n’avait pas voulu réparer en priorité la Ford de Miss Stein. De toute façon, il n’avait pas été sérieux et le patron l’avait sévèrement réprimandé après que Miss Stein eut manifesté son mécontentement. Le patron avait dit à son employé :« Vous êtes tous une génération perdue. » « C’est ce que vous êtes. C’est ce que vous êtes tous, dit Miss Stein. Vous autres, jeunes gens qui avez fait la guerre, vous êtes tous une génération perdue. »

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Frankenstein (Mary Shelley)

Frankenstein ou le Prométhée moderne est un roman de l’anglaise Mary Shelley (30/08/1797 – 01/02/1851), rédigé en 1816 et publié en 1818. La première édition française est parue en 1821.

 

 

 

Quatrième de couverture:

« J’assistais à chacune des phases de la dégradation de la superbe forme de l’homme; je voyais la corruption de la mort succéder à la fraîcheur de la vie… Puis soudain au milieu de ces ténèbres surgit une lumière si brillante, si merveilleuse et pourtant si simple que je m’étonne d’être le seul à découvrir un secret aussi sidérant… Après des jours et des nuits d’un labeur intensif et épuisant, je perçai le secret de la création de la vie. Mieux encore, je devins moi-même capable d’animer la matière inerte. »

Frankenstein, le chef-d’oeuvre de la littérature fantastique. Tragique destin d’un savant qui se brûle au feu de Prométhée: un monstre naîtra de son orgueil à prétendre rivaliser avec les lois de la nature. 

 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Des souris et des hommes ( John Steinbeck)

Publié en 1937 par l’américain John Steinbeck (27/02/1902 – 20/12/1968) sous le titre Of Mice and Men. La traduction française de Maurice-Edgar Coindreau parut en 1939 aux éditions Gallimard. Steinbeck a reçu le Prix Nobel de Littérature en 1962.

 

 

 

Quatrième de couverture:

Lennie serra les doigts, se cramponna aux cheveux.

– Lâche-moi, cria-t-elle. Mais lâche-moi donc.

Lennie était affolé. Son visage se contractait. Elle se mit à hurler et, de l’autre main, il lui couvrit la bouche et le nez.

– Non, j’vous en pris, supplia-t-il. Oh, j’vous en prie, ne faites pas ça. George se fâcherait.

Elle se débattait vigoureusement sous ses mains…

– Oh, je vous en prie, ne faites pas ça, supplia-t-il. George va dire que j’ai encore fait quelque chose de mal. Il m’laissera pas soigner les lapins.

 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

La Communauté de l’Anneau (Le Seigneur des Anneaux T1) (J.R.R. Tolkien)

Premier volume de la trilogie Le Seigneur des Anneaux, publié en juillet 1954 sous le titre The Fellowship of the Ring par le britannique J.R.R. Tolkien (03/01/1892 – 02/09/1973). La traduction française de Francis Ledoux paraît en 1972-1973 sous le titre La Communauté de l’Anneau.

 

 

 

Quatrième de couverture:

Oyez, bonnes gens, oyez la très véridique histoire de l’Anneau de Puissance forgé naguère par Sauron le Grand. un homme eut le courage de lui arracher le talisman et put ainsi le chasser hors du monde. Le Maître Anneau se perdit. Qui sait? Peut-être a-t-il fait le malheur de ceux qui l’ont pris? Mais la Terre du Milieu s’enfonce dans la nuit, les créatures mauvaises se multiplient et, dans les Monts Brumeux, les Orques traquent les Nains. L’Ennemi est de retour! Avec l’Anneau Unique, il aurait le moen d’abattre toute résistance. Par chance, j’ai compris le premier qu’il est ici. Mais Sauron le fait chercher partout. Déjà ses Cavaliers Noirs galopent sur la terre des Hobbits. L’Anneau lui-même désire revenir à son maître. Ta seule chance, c’est que tu ne l’as pas mis au doigt. Mais le temps presse. Bientôt il le trouvera et il recouvrira les terres de ténèbres. Il faut détruire cet Anneau, petit Frodon! Il le faut!

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Persuasion (Jane Austen)

Roman de Jane Austen ( 16/12/1775 – 18/07/1817), autrice anglaise, publié à titre posthume en 1818.

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Anne est une jeune femme mélancolique et solitaire. Son cœur est comme fané depuis sa rupture avec le capitaine Frederick Wentworth, qu’elle a quitté huit ans auparavant sur les conseils d’une amie. Amenée à le revoir, elle sent son cœur à nouveau s’enflammer à son contact tandis que lui la méprise parfaitement…

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Phobos (Victor Dixen)

Premier volet de la trilogie du même nom, écrit par le français Victor Dixen (1979 –  ), publié le 11 Juin 2015 aux éditions Robert Laffont, dans la Collection R.

 

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Six prétendantes.
Six prétendants.
Six minutes pour se rencontrer.
L’éternité pour s’aimer.

Ils veulent marquer l’Histoire avec un grand H.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Elle veut trouver l’amour avec un grand A.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…

Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

Le premier tome de la nouvelle série de Victor Dixen, double lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire.

 

 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Les allumettes suédoises (Robert Sabatier)

Roman de français Robert Sabatier (17/08/1923 – 28/06/2012), publié en 1969. Premier volet d’un trilogie, la suite étant Trois sucettes à la menthe et le dernier volume les Noisettes sauvages.

 

 

 

Quatrième de couverture:

Sur les pentes de Montmartre, un enfant de dix ans, Olivier, erre le jour et aussi la nuit dans ce vieux quartier de Paris du début des années 30. Sa mère, la belle mercière, vient de mourir et il vit en partie chez le jeune couple formé par ses cousins Jean et Elodie, mais surtout dans les rues de ce temps-là, vivantes, souriantes, animées. C’est là qu’il rencontre une multitude de personnages populaires qui vivent et se croisent sous son regard vif, émerveillé, parfois mélancolique. Soumis à toutes sortes d’influences, cet enfant verra peu à peu la féerie des rues effacer sa peine et sa solitude. 

C’est une ville inattendue qui apparaît alors, un Paris différent de celui que nous connaissons, des coutumes changées, une autre manière de vivre. Merveilleux roman plein de fraîcheur et de charme, de tendresse et d’humour, les Allumettes suédoises est un des plus grands succès de ces dernières années. 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Le jeu de l’ange (Carlos Ruiz Zafon)

Publié en 2008 par l’espagnol Carlos Ruiz Zafon (25/09/1964 –   ) sous le titre El juego del ángel. Traduit par François Maspero pour la version française, il paraît en 2009 aux éditions  Robert Laffont.

 

 

Présentation de l’éditeur:

Dans la turbulente Barcelone des années 1920, David, un jeune écrivain hanté par un amour impossible, reçoit l’offre inespérée d’un mystérieux éditeur : écrire un livre comme il n’en a jamais existé, « une histoire pour laquelle les hommes seraient capables de vivre et de mourir, de tuer et d’être tués », en échange d’une fortune et, peut-être, de beaucoup plus.
Du jour où il accepte ce contrat, une étrange mécanique de destruction se met en place autour de lui, menaçant les êtres qu’il aime le plus au monde. En monnayant son talent d’écrivain, David aurait-il vendu son âme au diable ?

« L’Espagnol Carlos Ruiz Zafón a plusieurs cordes à son arc et aime à les tendre toutes : roman policier, fantastique, sentimental, Le Jeu de l’ange est un mélange de genres parfaitement maîtrisé. »Marianne Dubertret –La Vie

 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite