La Communauté de l’Anneau (Le Seigneur des Anneaux T1) (J.R.R. Tolkien)

Premier volume de la trilogie Le Seigneur des Anneaux, publié en juillet 1954 sous le titre The Fellowship of the Ring par le britannique J.R.R. Tolkien (03/01/1892 – 02/09/1973). La traduction française de Francis Ledoux paraît en 1972-1973 sous le titre La Communauté de l’Anneau.

 

 

 

Quatrième de couverture:

Oyez, bonnes gens, oyez la très véridique histoire de l’Anneau de Puissance forgé naguère par Sauron le Grand. un homme eut le courage de lui arracher le talisman et put ainsi le chasser hors du monde. Le Maître Anneau se perdit. Qui sait? Peut-être a-t-il fait le malheur de ceux qui l’ont pris? Mais la Terre du Milieu s’enfonce dans la nuit, les créatures mauvaises se multiplient et, dans les Monts Brumeux, les Orques traquent les Nains. L’Ennemi est de retour! Avec l’Anneau Unique, il aurait le moen d’abattre toute résistance. Par chance, j’ai compris le premier qu’il est ici. Mais Sauron le fait chercher partout. Déjà ses Cavaliers Noirs galopent sur la terre des Hobbits. L’Anneau lui-même désire revenir à son maître. Ta seule chance, c’est que tu ne l’as pas mis au doigt. Mais le temps presse. Bientôt il le trouvera et il recouvrira les terres de ténèbres. Il faut détruire cet Anneau, petit Frodon! Il le faut!

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Publicités

Persuasion (Jane Austen)

Roman de Jane Austen ( 16/12/1775 – 18/07/1817), autrice anglaise, publié à titre posthume en 1818.

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Anne est une jeune femme mélancolique et solitaire. Son cœur est comme fané depuis sa rupture avec le capitaine Frederick Wentworth, qu’elle a quitté huit ans auparavant sur les conseils d’une amie. Amenée à le revoir, elle sent son cœur à nouveau s’enflammer à son contact tandis que lui la méprise parfaitement…

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Phobos (Victor Dixen)

Premier volet de la trilogie du même nom, écrit par le français Victor Dixen (1979 –  ), publié le 11 Juin 2015 aux éditions Robert Laffont, dans la Collection R.

 

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Six prétendantes.
Six prétendants.
Six minutes pour se rencontrer.
L’éternité pour s’aimer.

Ils veulent marquer l’Histoire avec un grand H.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Elle veut trouver l’amour avec un grand A.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…

Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

Le premier tome de la nouvelle série de Victor Dixen, double lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire.

 

 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Les allumettes suédoises (Robert Sabatier)

Roman de français Robert Sabatier (17/08/1923 – 28/06/2012), publié en 1969. Premier volet d’un trilogie, la suite étant Trois sucettes à la menthe et le dernier volume les Noisettes sauvages.

 

 

 

Quatrième de couverture:

Sur les pentes de Montmartre, un enfant de dix ans, Olivier, erre le jour et aussi la nuit dans ce vieux quartier de Paris du début des années 30. Sa mère, la belle mercière, vient de mourir et il vit en partie chez le jeune couple formé par ses cousins Jean et Elodie, mais surtout dans les rues de ce temps-là, vivantes, souriantes, animées. C’est là qu’il rencontre une multitude de personnages populaires qui vivent et se croisent sous son regard vif, émerveillé, parfois mélancolique. Soumis à toutes sortes d’influences, cet enfant verra peu à peu la féerie des rues effacer sa peine et sa solitude. 

C’est une ville inattendue qui apparaît alors, un Paris différent de celui que nous connaissons, des coutumes changées, une autre manière de vivre. Merveilleux roman plein de fraîcheur et de charme, de tendresse et d’humour, les Allumettes suédoises est un des plus grands succès de ces dernières années. 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Le jeu de l’ange (Carlos Ruiz Zafon)

Publié en 2008 par l’espagnol Carlos Ruiz Zafon (25/09/1964 –   ) sous le titre El juego del ángel. Traduit par François Maspero pour la version française, il paraît en 2009 aux éditions  Robert Laffont.

 

 

Présentation de l’éditeur:

Dans la turbulente Barcelone des années 1920, David, un jeune écrivain hanté par un amour impossible, reçoit l’offre inespérée d’un mystérieux éditeur : écrire un livre comme il n’en a jamais existé, « une histoire pour laquelle les hommes seraient capables de vivre et de mourir, de tuer et d’être tués », en échange d’une fortune et, peut-être, de beaucoup plus.
Du jour où il accepte ce contrat, une étrange mécanique de destruction se met en place autour de lui, menaçant les êtres qu’il aime le plus au monde. En monnayant son talent d’écrivain, David aurait-il vendu son âme au diable ?

« L’Espagnol Carlos Ruiz Zafón a plusieurs cordes à son arc et aime à les tendre toutes : roman policier, fantastique, sentimental, Le Jeu de l’ange est un mélange de genres parfaitement maîtrisé. »Marianne Dubertret –La Vie

 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Si je reste (Gayle Forman)

Publié en 2009 par l’américaine Gayle Forman. La traduction de Marie-France Girod est parue en France en 2009 chez Oh! éditions.

 

 

 

Quatrième de couverture:

Mia a 17 ans, un petit ami que toutes ses copines lui envient, des parents un peu excentriques mais sympas, un petit frère craquant, et la musique occupe le reste de sa vie. Et puis…

Et puis vient l’accident de voiture. Désormais seule au monde, Mia a sombré dans un profond coma. Où elle découvre deux choses stupéfiantes: d’abord, elle entend tout ce qu’on dit autour de son lit d’hôpital. Ensuite, elle a une journée seulement pour choisir entre vivre et mourir. C’est à elle de décider. Un choix terrible quand on a 17 ans.

Si je reste est une merveilleuse histoire d’amour, mais aussi un livre qui nous fait réfléchir à l’essentiel, à la place de l’amour et du bonheur, à tous ces liens avec nos proches auxquels on s’habitue et qui sont pourtant le vrai trésor de nos vies. 

 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Cinq tours jusqu’au Paradis (John Bingham)

Publié en 1953 par le britannique John Bingham (03/11/1908 – 06/08/1988) sous le titre Five Roundabouts to Heaven. La traduction française par Jean-Noël Chatain parait en 2008 aux éditions Michel Lafon dans la collection Polar, préfacé par John Le Carré.

 

 

Présentation de l’éditeur:

« Il ne me vint jamais à l’esprit que Bartels pût un jour devenir un homme dangereux. À l’époque, c’était un gars très gentil, avec le cœur sur la main. »

Lorsque son vieil ami Philip Bartels l’appelle pour lui demander conseil, Peter Harding est à mille lieues de s’imaginer qu’ils sont tous deux sur le point de prendre une décision qui va bouleverser leur existence. Car depuis qu’il a rencontré l’ardente Lorna, le paisible et respectable « Barty » a prévu de mettre un terme à son mariage. Toutefois, comme il l’explique à Harding, son attachement pour sa femme l’empêche de la quitter. Harding aurait peut-être dû lui prodiguer ses conseils et s’en aller tranquillement. Mais le destin a voulu que lui-même croise Lorna ce jour-là…

« Ce roman constitue l’une des œuvres maîtresses de l’un des plus célèbres maîtres du polar britannique.  La magie de l’œuvre de John Bingham réside dans une qualité que nous cherchons en chaque auteur, trop souvent en vain : une maîtrise absolue du “paysage intérieur” de ses personnages, observé avec la perspicacité d’un œil pétri d’humanité mais fabuleusement incisif. »

John Le Carré

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Notre Dame de Paris – 1482 (Victor Hugo)

Publié en 1831 par le français Victor Hugo (26/02/1802 – 22/05/1885).

 

Victor Hugo source: Wikipédia

Victor Hugo source: Wikipédia

 

 

Présentation:

Le 6 janvier 1482, jour de la fête des Fous, on donne dans la grande salle du Palais de Justice de Paris un mystère du poète Gringoire, alors que sur le parvis de Notre-Dame danse la bohémienne Esmeralda. Quasimodo, le sonneur disgracieux de la cathédrale, essaie de l’enlever sur l’ordre de l’archidiacre Claude Frollo. Le capitaine Phoebus de Châteaupers la sauve. Esmeralda, elle, sauve en l’épousant Gringoire, prisonnier des truands alors qu’il s’était égaré dans la cour des Miracles… Le hideux Quasimodo vit au milieu de ses cloches. Mis au pilori pour avoir attaqué Esmeralda, il en tombe amoureux quand elle vient lui offrir à boire…

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Résolution pour la nouvelle année

Je sais qu’il est un peu tôt – ou vraiment très tard selon le point de vue – pour prendre de bonnes résolutions. Face à ma Pile à Lire qui n’en finit pas de grossir, j’ai décidé, en cette fin d’année, de me lancer une sorte de challenge personnel. Rien d’insurmontable, puisque j’ai tout simplement tiré au sort douze titres que je m’engage à lire en 2017, un pour chaque mois. Quels sont-ils? Les voici:

Lire la suite

Complètement cramé (Gilles Legardinier)

Roman de l’écrivain français, Gilles Legardinier (1965 -). Publié en 2012 chez Fleuve Noir.

 

 

Présentation de l’éditeur:

Lassé de tout, Andrew Blake quitte l’Angleterre et se fait embaucher comme majordome en France, au Domaine de Bauvillier. Confronté à de surprenantes personnalités – sa patronne, Odile la cuisinière, Manon, ou encore Philippe le régisseur -, lui croyait en avoir fini avec l’existence va être obligé de tout recommencer…

 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite