Histoire de Lisey (Stephen King)

Roman de l’américain Stephen King (21/09/1947 –  ), publié en 2006 sous le titre Lisey’s Story. La traduction en français de Nadine Gassie paraît en 2007 aux éditions Albin Michel. Histoire de Lisey a reçu le Prix Bram Stoker du meilleur roman 2007.

 

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Pendant vingt-cinq ans, Lisey a partagé les secrets et les angoisses de son mari. Romancier célèbre, Scott Landon était un homme extrêmement complexe et tourmenté. Il avait tenté de lui ouvrir la porte du lieu, à la fois terrifiant et salvateur, où il puisait son inspiration. À sa mort, désemparée, Lisey s’immerge dans les papiers laissés par Scott, s’enfonçant toujours plus loin dans les ténèbres qu’il fréquentait…

Histoire de Lisey est le roman le plus personnel et le plus puissant de Stephen King. Une histoire troublante, obsessionnelle, bouleversante, mais aussi une réflexion fascinante sur les sources de la création, la tentation de la folie et le langage secret de l’amour. Un chef-d’oeuvre.

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Publicités

La plume empoisonnée (Agatha Christie)

Roman de la britannique Agatha Christie (15/09/1890 – 12/01/1976), publié en 1942 sous le titre The Moving Finger.

 

 

 

Quatrième de couverture:

Le notaire, le médecin, la femme du pasteur… tout le monde y passe. Et le doute s’insinue dans les esprits. Il n’y a pas de fumée sans feu… Pourtant les accusations portées par les lettres anonymes qui déferlent sur Lymstock sont tout à fait grotesques. Ne serait-il pas plus judicieux de s’attaquer aux petits scandales qui émaillent la vie du village?

Il n’empêche qu’à force de bombarder la petite communauté de propos aussi invraisemblables qu’orduriers, il finira bien par toucher juste un jour. Et qui sait s’il ne déclenchera pas un drame?

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

La princesse de Clèves (Madame de Lafayette)

Roman de Marie-Madeleine de Lafayette (18/03/1634 – 25/05/1693), publié en 1678.

 

 

 

Quatrième de couverture:

« Elle passa tout le jour des fiançailles chez elle à se parer, pour se trouver le soir au bal et au festin royal qui se faisait au Louvre. Lorsqu’elle arriva, l’on admira sa beauté et sa parure; le bal commença et, comme elle dansait avec M. de Guise, il se fit un assez grand bruit vers la porte de la salle, comme de quelqu’un qui entrait et à qui on faisait place. Mme de Clèves acheva de danser et, pendant qu’elle cherchait des yeux quelqu’un qu’elle avait dessein de prendre, le roi lui cria de prendre celui qui arrivait. Elle se tourna et vit un homme qu’elle crut d’abord ne pouvoir être que M. de Nemours, qui passait par-dessus quelques sièges pour arriver où l’on dansait. Ce prince était fait d’une sorte qu’il était difficile de n’être pas surprise de le voir quand on ne l’avait jamais vu, surtout ce soir-là, où le soin qu’il avait pris de se parer augmentait encore l’air brillant qui était dans sa personne, mais il était difficile aussi de voir Mme de Clèves pour la première fois sans avoir un grand étonnement. »

 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

La légende du Roi Arthur (Martin Aurell)

Essai de l’espagnol, naturalisé français en 1992, Martin Aurell (23/02/1958 – ), publié aux éditions Perrin en Novembre 2007.

 

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Le roi Arthur est au coeur d’une des légendes les plus populaires de l’Occident, une source inépuisable d’inspiration pour écrivains, artistes et cinéastes. Mais on se pose encore de nombreuses questions sur son identité. Arthur fut-il un chef de guerre celte combattant, vers 600, les envahisseurs anglo-saxons de la Grande-Bretagne ou bien une divinité païenne, assimilée par sa force colossale à l’ours ? Les historiens peinent à répondre. 
Ce n’est, en effet, qu’à partir du IXsiècle qu’Arthur devient un personnage «historique», le paladin de la résistance des Celtes de Grande-Bretagne contre les Germains venus du continent. Trois siècles plus tard, il incarne le conquérant du nord de l’Europe. On le dit disparu dans l’île mystérieuse d’Avalon où des fées aimantes pansent ses blessures. Dès lors, la légende prend son essor : Chrétien de Troyes entre autres romanciers s’en empare; Merlin et les chevaliers de la Table ronde y occupent les premiers rôles. 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

1984 (George Orwell)

Publié en 1949 par l’anglais George Orwell, pseudonyme de Eric Arthur Blair (25/06/1903 – 21/01/1950). La traduction française d’Amélie Audiberti paraît en 1950 aux éditions Gallimard.

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture:

«De tous les carrefours importants, le visage à la moustache noire vous fixait du regard. BIG BROTHER VOUS REGARDE, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de Winston… Au loin, un hélicoptère glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche bleue, puis repartit comme une flèche, dans un vol courbe. C’était une patrouille qui venait mettre le nez aux fenêtres des gens. Mais les patrouilles n’avaient pas d’importance. Seule comptait la Police de la Pensée.»

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Le complot Sweetman (Graham Masterton)

Publié en 1979, publié par le romancier écossais Graham Masterton (16/01/1946 –  ). La traduction française de François Truchaud paraît en 2004 au Cherche Midi.

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Un tueur en série – baptisé par la police Le Dingue de l’autoroute – sème la panique dans l’agglomération de Los Angeles en tuant au hasard dans leur voiture des personnes ordinaires, n’ayant apparemment aucun lien entre elles.Mais s’agit-il vraiment de hasard, et est-ce un psychopathe ? Ce sont les questions que se pose John Cullen lorsque son père est abattu dans des circonstances horribles, son amie, grièvement blessée, et lui-même échappant de peu à la mort… La police semble dans une impasse, aussi John Cullen décide-t-il de mener sa propre enquête. Il va découvrir que beaucoup d’autres meurtres sans motif apparent ont été commis récemment à travers les États-Unis, et que les noms des victimes apparaissent sur une mystérieuse courbe, résultat de données informatiques, la Courbe du professeur Sweetman. Mais que représente cette courbe ? Et quel est le rôle exact dans cette affaire du sénateur Carl X. Chapman, prêt à tout pour devenir le prochain président des États-Unis ? Ce thriller, construit comme un puzzle, traite de l’ambition, du pouvoir, des compromissions, et des élections présidentielles aux États-Unis, avec une hypothèse qui fait froid dans le dos : et si le prochain président américain était élu par des moyens illégaux et criminels ?Un roman percutant, original et inventif, où l’on retrouve le sens du récit très visuel et l’humour caractéristiques de Masterton.

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Le Cercle de la Croix (Iain Pears)

Roman du britannique Iain Pears (08/08/ 1955 –   ), publié en 1997 sous le titre An Instance of the Fingerpost. La traduction française de Georges-Michel Sarotte parait le 14 mai 2008 aux éditions Belfond.

 

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Oxford, années 1660 : un lieu et une période de grande effervescence intellectuelle et politique. Robert Grove, professeur à New College, meurt dans des conditions suspectes. Une jeune fille, Sarah Blundy, fille d’un soldat de Cromwell et d’une guérisseuse, est accusée du meurtre. Quatre témoins vont relater les circonstances de cette mort : un médecin vénitien ; le fils d’un royaliste accusé de trahison ; un mathématicien cryptographe qui a travaillé successivement pour Cromwell et Charles II ; un célèbre érudit d’Oxford. Chaque témoin va donner sa version des faits… un seul révélera l’incroyable vérité.

Véritable plongée dans la conscience d’une époque, Le Cercle de la Croix est un thriller historique passionnant, dont les multiples coups de théâtre et rebondissements tiennent le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page. Déjà acclamé comme un chef-d’oeuvre en Angleterre, en cours de publication dans le monde entier, ce roman est appelé à devenir un événement éditorial international.

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Le vœu du paon (Jean-Côme Noguès)

Roman historique du français Jean-Côme Noguès (28/02/1934 –  ), publié en 1987. Il a reçu le Grand Prix du livre jeunesse de la Société des Gens de Lettres 1987. Illustré par Bruno Pilorget.

 

 

 

 

Quatrième de couverture:

En pays d’Oc, en 1204, Grillot est un jeune garçon qui a été trouvé près de la fontaine, à l’heure où les femmes vont faire provision d’eau pour la nuit. Une vieille serve, Ragonne, l’a recueilli et aimé. Mais Ragonne vient de mourir, et Grillot reste seul désormais. Deux ou trois fois l’an, passe par le village Jordi le jongleur, qui va de château en château et qui a promis à Grillot de l’emmener dans son éternel voyage. L’heure est venue de cette marche vers les montagnes dont l’enfant rêve à cœur perdu. Peut-être découvrira-t-il la réponse aux questions qu’il se pose: de qui est-il le fils? Et pourquoi l’a-t-on abandonné?

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Les allumettes suédoises (Robert Sabatier)

Roman de français Robert Sabatier (17/08/1923 – 28/06/2012), publié en 1969. Premier volet d’un trilogie, la suite étant Trois sucettes à la menthe et le dernier volume les Noisettes sauvages.

 

 

 

Quatrième de couverture:

Sur les pentes de Montmartre, un enfant de dix ans, Olivier, erre le jour et aussi la nuit dans ce vieux quartier de Paris du début des années 30. Sa mère, la belle mercière, vient de mourir et il vit en partie chez le jeune couple formé par ses cousins Jean et Elodie, mais surtout dans les rues de ce temps-là, vivantes, souriantes, animées. C’est là qu’il rencontre une multitude de personnages populaires qui vivent et se croisent sous son regard vif, émerveillé, parfois mélancolique. Soumis à toutes sortes d’influences, cet enfant verra peu à peu la féerie des rues effacer sa peine et sa solitude. 

C’est une ville inattendue qui apparaît alors, un Paris différent de celui que nous connaissons, des coutumes changées, une autre manière de vivre. Merveilleux roman plein de fraîcheur et de charme, de tendresse et d’humour, les Allumettes suédoises est un des plus grands succès de ces dernières années. 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Destination PAL 2017

Youpi!

 

Magali du blog Des galipettes entre les lignes a déclaré l’ouverture de ce challenge de l’été que j’aime beaucoup et que je fais chaque année depuis sa création en 2013. Je l’aime beaucoup parce que c’est facile, pas prise de tête. On se prépare une liste de titres que l’on décide de lire entre le 1er Juin et le 1er Septembre, et le tour est joué! Chacun se fixe ses propres objectifs.

 

 

Destination PAL chez Lili Galipette

 

Lire la suite