La Fille-Sortilège (Marie Pavlenko)

Publié en 2013 aux éditions Le Pré aux Clercs dans la collection Pandore par la française Marie Pavlenko (1974 –  ). Ce roman a reçu le Prix Elbakin 2013 du meilleur roman fantasy Jeunesse français.

 

 

Présentation de l’éditeur:

Érine pensait avoir tout perdu lorsqu’elle a été rejetée de la Cité des Six par les Clans, lorsqu’elle est devenue une orkla. Pourtant, elle a réussi à survivre, grâce à Malcor, le déterreur de cadavres. Maintenant que celui-ci est mort, c’est elle la déterreuse. Mais sa vie risque d’être, une nouvelle fois, bouleversée. En effet d’étranges phénomènes semblent se produire parmi les Clans: épidémies, pénuries… On raconte même que la magie serait en train de disparaître, mettant la Cité des Six en péril.

Avec la Fille-Sortilège, Marie Pavlenko crée un univers original et un personnage de jeune femme forte et volontaire. Elle n’en oublie pas pour autant l’aventure et la justesse d’écriture. Autant d’ingrédients qui lui ont valu de recevoir le prix Elbakin, catégorie jeunesse, en 2013.

 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Les flammes de l’Immolé (le cycle d’Ardalia T3) (Alan Spade)

Dernier volet de la trilogie le cycle d’Ardalia, autopublié en juin 2013 par le français Alan Spade.

 

 

Présentation de l’éditeur:

L’armée de Malia vaincue, les forces de la Destruction font le siège de la Porte des Canyons et se répandent dans les Steppes Venteuses. Pour chaque enfant du vent ou de l’eau capturé et précipité dans la Grande Déchirure, c’est un nylev, un être de feu qui naît. Pelmen, Laneth, Lominan et Elisan-Finella doivent convaincre les krongos de se joindre à leur lutte désespérée. Mais les êtres de pierre ne sont qu’une poignée, et plus rien n’entrave Valshhyk, l’Immolé…

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Pénitence (Philip Kerr)

Roman de l’écrivain britannique Philip Kerr (22/02/1956 –   ), publié en 2013 sous le titre Prayer. Il paraît en France chez JC Lattès Le Masque le 15 février 2017.

 

 

penitence

Présentation de l’éditeur:

« Terriblement alléchant, sincèrement effrayant et délicieusement diabolique ! »
The Observer
 
Gil Martins est un agent du FBI qui lutte contre le terrorisme depuis Houston, Texas. Il est le témoin quotidien d’actes de violence perpétrés par des extrémistes de toutes sortes. Autrefois croyant, la réalité cruelle de son travail le porte à remettre en question l’existence de Dieu, ce qui provoque de fortes tensions avec sa femme, Ruth.
   Lorsque plusieurs personnalités athées – dont un professeur de biologie, un obstétricien et un journaliste – sont victimes d’attentats aussi étranges qu’inexpliqués, Martins lance une enquête malgré le scepticisme de ses supérieurs. Ses recherches l’amènent à l’Église Izraël, où une jeune membre de sa congrégation, terrifiée, est convaincue que les victimes ont été tuées par leurs prières. Martins doute de sa santé mentale mais quand cette dernière est retrouvée morte à son tour, il découvre chez elle une liste de noms ; une liste de toutes les victimes jusque-là… et bien d’autres encore.
   Déterminé à arrêter cette barbarie, Gil Martins s’approche de la source des prières et semble devenir lui-même la cible d’un Dieu vengeur. Sa seule planche de salut sera de faire pénitence…

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Claire et le cristalyre (Hélène David)

Ouvrage jeunesse écrit par la française Hélène David, publié en co-édition en Octobre 2013 par les éditions Singulières et les Nouvelles Presses du Languedoc. Illustré par Cathy Delanssay.

 

Présentation de l’éditeur:

Claire est une enfant solitaire. Sa vie se trouve bouleversée à dix ans par la rencontre d’Eole, une jeune fille venue d’une île merveilleuse. Elle semble mystérieusement connaître l’enfant. Eole lui remet un instrument magique, le cristalyre, qui résonne au souffle du cœur. Grâce à son chant, Claire va transformer ceux qu’elle trouvera sur son chemin, transfigurer la maladie et même la mort. Il l’aidera surtout à lui révéler son identité profonde…

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Même pas mort (Rois du Monde T1) (Jean-Philippe Jaworski)

Premier volume du cycle Rois du Monde, ce roman du français Jean-Philippe Jaworski (1969 – ) a été publié en Août 2013. Il a reçu le Prix Imaginales du meilleur roman francophone 2014.

 

 

Présentation de l’éditeur:

Je m’appelle Bellovèse, fils de Sacrovèse, fils de Belinos. Pendant la Guerre des Sangliers, mon oncle Ambigat a tué mon père. Entre beaux-frères, ce sont des choses qui arrivent. Surtout quand il s’agit de rois de tribus rivales… Ma mère, mon frère et moi, nous avons été exilés au fond du royaume biturige. Parce que nous étions de son sang, parce qu’il n’est guère glorieux de tuer des enfants, Ambigat nous a épargnés.

Là-dessus, le temps a suivi son cours. Nous avons grandi. Alors mon oncle s’est souvenu de nous. Il a voulu régler ce vieux problème : mon frère et moi, il nous a envoyés guerroyer contre les Ambrones. Il misait sur notre témérité et notre inexpérience, ainsi que sur la vaillance des Ambrones. Il avait raison : dès le début des combats, nous nous sommes jetés au milieu du péril. Comme prévu, je suis tombé dans un fourré de lances. Mais il est arrivé un accident. Je ne suis pas mort.

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Divergente 3 (Veronica Roth)

Ce tome qui clôt la trilogie Divergente a été publié en 2013 sous le titre Allegiant par l’américaine Veronica Roth (19/08/1988 – ). Nathan publiera la version française en 2014.

 

Quatrième de couverture:

LE RÈGNE DES FACTIONS

A LAISSÉ PLACE À UNE NOUVELLE DICTATURE.

TRIS ET SES AMIS REFUSENT

DE S’Y SOUMETTRE.

ILS DOIVENT S’ENFUIR.

MAIS QUE TROUVERONT-ILS

AU-DELÀ DE LA CLÔTURE?

ET SI TOUT N’ÉTAIT QUE MENSONGE?

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Et soudain tout change (Gilles Legardinier)

Et soudain tout change est le neuvième roman personnel du français Gilles Legardinier (1965 – ), publié en 2013 aux éditions Fleuve noir.

et soudain tout change - Legardinier

Présentation de l’éditeur:

Pour sa dernière année de lycée, Camille a enfin la chance d’avoir ses meilleurs amis dans sa classe. Avec sa complice de toujours, Léa, avec Axel, Léo, Marie et leur joyeuse bande, la jeune fille découvre ce qui fait la vie. À quelques mois du bac, tous se demandent encore quel chemin ils vont prendre. Ils ignorent qu’avant l’été, le destin va leur en faire vivre plus que dans toute une vie… Du meilleur au pire, avec l’énergie délirante et l’intensité de leur âge, entre espoirs démesurés, convictions et doutes, ils vont expérimenter, partager et se battre. Il faut souvent traverser le pire pour vivre le meilleur… Avec cette nouvelle aventure, Gilles signe un roman comme il en a le secret et qui, entre éclats de rire et émotions, nous ramène là ou tout commence vraiment. Cette histoire est aussi la nôtre. Bienvenue dans ce que nous partageons de plus beau et qui ne meurt jamais.

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Billie (Anna Gavalda)

Billie est le sixième roman « pour adulte » d’Anna Gavalda, publié chez Le Dilettante et paru le 2 octobre 2013, et fait donc partie du flot de parutions de ce que l’on appelle Rentrée Littéraire.

Billie Anna Gavalda Le Dilettante Octobre 2013

Billie
Anna Gavalda
Le Dilettante
Octobre 2013

Présentation de l’auteur: 

Billie, ma Billie, cette princesse à l’enfance fracassée qui se fraye un chemin dans la vie avec un fusil de chasse dans une main et On ne badine pas avec l’amour dans l’autre, est la plus jolie chose qui me soit arrivée depuis que j’écris. A.G.

Ce que j’en pense:

Qui est Billie? La narratrice de ce récit. Issue d’une famille défavorisée, abandonnée par sa mère alors qu’elle n’avait qu’un an, elle a vécu dans une caravane avec son père, sa belle-mère et tous leurs rejetons. Enfance difficile en milieu rural avec violence domestique et alcoolisme .

Que nous raconte-t-elle? Alors qu’avec son copain Franck, blessés tous les deux, ils sont dans une sorte de crevasse dans le Parc des Cévennes, elle nous fait le récit de leur rencontre grâce à la pièce de théâtre On ne badine pas avec l’amour, de ce que celle-ci à changer pour elle, de leur parcours, à l’un comme à l’autre, plutôt chaotique. Ils parviennent à affronter la vie de front lorsqu’ils sont ensemble, se donnant du courage l’un à l’autre.

Je n’avais jamais lu de roman d’Anna Gavalda, et celui-ci, écrit avec le phrasé d’une personne ayant arrêté l’école en quatrième, est un peu bizarre à mon goût. Billie qui s’adresse à une étoile, c’est plutôt tordu, surtout que son pote est juste à côté! D’accord, il est inconscient, mais quand même! Et puis, par moment, j’ai eu l’impression qu’elle n’était pas super clean, la Billie! Elle n’aurait pas pris un petit cacheton qui fait planer, des fois?? Vous allez me dire que c’est parce qu’elle n’a pas le vocabulaire pour arriver à exprimer vraiment ce qu’elle ressent. Mouais, peut-être. Je ne suis pas vraiment convaincue…

Et puis le portrait de la pauvre fille issue de la France d’en bas qui se prostitue plus ou moins pour survivre, de son copain qui se découvre homosexuel mais qui fait tout pour le cacher à son père complètement déjanté et à sa mère qui de toute façon ne voit rien tant elle est assommée par les anti-dépresseurs, ben désolée, mais ça ne prend pas avec moi! Je ne dis pas que cela n’existe pas, parce que malheureusement, cela existe. C’est juste que quand on vient d’en bas, qu’on habite à la campagne, qu’on a connu la famille recomposée de tous les côtés (père, mère, même des « pièces rapportées » par les beaux-pères!!),les humiliations, la crasse, le froid, la faim, on peut s’en sortir et devenir quelqu’un de respectable par d’autres moyens, et JE SAIS de quoi je parle! Alors à Billie qui pleurniche parce sa vie a été dure, j’ai envie de lui dire: « Ben non, ce n’est pas beau ce que tu as vécu! Mais si tu veux avancer, arrête de regarder derrière! ».

Et puis, désolée de dire cela, mais je n’ai pas compris où voulez nous mener l’auteur. Bien sûr, ça fait très conte du vilain petit canard revisité, mais franchement où est l’intérêt? Inspirer de la pitié?? La pitié ne sert à rien! Admirer l’envie de s’en sortir de ce personnage, son courage?? Bof! Oui, c’est moche une vie comme ça. Malheureusement, cela a toujours existé et cela existera toujours. Il y a ceux qui s’en sortent et ceux qui ne s’en sortent pas. Ceux qui veulent s’en sortir et ceux qui ne veulent pas.  Ce n’est pas en écrivant dessus que cela fera changer les choses.

Autre chose, encore. À la cambrousse, il n’y a pas que des jeunes qui arrêtent l’école à 14 ans, des filles qui monnaient leurs « services » et des homosexuels. Avoir placé l’enfance de Billie et Franck en milieu rural était peut-être un choix tout à fait anodin de la part de l’auteur. Mais je suis sûre que c’est bien pire en milieu urbain, où chacun ignore son voisin, marche sur le SDF qui a trouvé refuge dans un hall d’immeuble, où chacun baisse la tête et observe ses pieds pour ne pas les poser sur quelque chose de sale, genre une crotte de chien ou un papier d’emballage, où tout est précieux pour chacun des habitants alors que tout y est gris et triste. Ben quoi? Oui, j’aime la campagne où chaque saison est un nouveau tableau, où le parfum des fleurs côtoie celui des bouses de vaches, où tout le monde se connait, se dit bonjour et demande des nouvelles de toute la famille alors que chacun habite à plusieurs kilomètres l’un de l’autre, où demander de l’aide n’est pas une honte mais un mode de vie. Mais là, je m’éloigne beaucoup de notre point de départ.

Pour faire court, je dirai que ce roman est une belle histoire d’amour-amitié, qui montre qu’à deux c’est mieux pour affronter la vie (alors que tout seul, on peut y arriver aussi), mais que je ne suis tout simplement pas le bon public. L’auteur n’a pas réussi à m’atteindre. Les personnages qui s’épanchent sur leur passé en pleurnichant, désolée, ce n’est pas trop mon truc! Mais si vous aimez les histoires un peu témoignage plein de bons sentiments, que vous avez le cœur un peu guimauve,  ce roman est pour vous. Et si vous voulez savoir pourquoi il y a un petit âne sur la couverture, ne perdez pas patience à la lecture, vous le saurez (vers la fin!).

Billie Anna Gavalda Le Dilettante Octobre 2013

Titre: Billie

Auteur: Anna Gavalda

Éditeur: Le Dilettante

Date de Parution: Octobre 2013

Disponible en numérique

 

 

Cette lecture compte pour le Challenge ABC du forum club de lecture

challenge abc 2013
Rendez-vous sur Hellocoton !

Hitchcock, roman (René Bonnell)

Neuvième roman de René Bonnell, il est publié en 2013 chez Hermann éditeurs.

Hitchcock, roman. René Bonnell. 2013 Hermann éditeurs

Hitchcock, roman.
René Bonnell.
2013
Hermann éditeurs

Quatrième de couverture:

Il ferma les yeux pour suivre Carol en plan serré durant tout le parcours qui la conduisait jusqu’à son antichambre: signe amical de l’hôtesse d’accueil, sourire forcé face à Suzanne qui ferait traîner le moment de l’accès au saint des saints. Carol aurait droit à la plus inconfortable des chaises. S’ensuivrait un champ-contrechamp de regards sans aménité entre les deux femmes. L’une faisant mine d’être trop occupée pour avertir Monsieur Hitchcock de l’arrivée de la dénommée Carol Greenwood, l’autre se gardant de tout signe d’impatience. Dans son antre, le potentat était fier de sa mise en scène. Deux femelles s’affrontaient pour lui, chacune dans le rôle qu’il leur avait attribué, selon une partition qu’il avait écrite. Il ne concédait rien au hasard, surtout quand son plaisir était en jeu.

L’histoire, ici racontée, n’est pas vraie, mais elle se nourrit d’éléments authentiques qui auraient pu conduire Hitchcock à la vivre. À l’orée de ses quatre-vingts ans, le réalisateur s’efforce de conquérir une jeune femme venue lui rendre visite à Los Angeles. Rongé par la culpabilité, il cherche à renouveler avec elle l’expérience, pourtant traumatisante, entreprise avec Tippi Hedren quinze ans plus tôt.

Ce que j’en pense: 

Alfred Hitchcock est une figure incontournable du cinéma. Ayant vu « Les Oiseaux »  et « Fenêtre sur cour« , ce roman était l’occasion d’en savoir un peu plus sur ce réalisateur. Mais attention, il ne s’agit pas d’un livre sur le cinéma! Ici, René Bonnell fait passer l’homme de l’ombre au premier plan de cette fiction. En effet, le rôle principal est tenu par Hitchcock dont on découvre la face cachée: un homme torturé par son éducation et son apparence, névrosé, meurtri dans son corps et dans son rapport avec les femmes. Son intimité ainsi dévoilée, on se fait une autre image de cette personnalité. J’ignorais les rapports qu’il avait eu avec certaines de ses actrices, notamment Tippi Hedren, héroïne de « Pas de printemps pour Marnie » et « Les Oiseaux« . Transposer de tels faits dans une fiction est un exercice ici réussi, bien que le lecteur novice en cinématographie (dont je fais partie) puisse parfois être un peu perdu. Les références au cinéma sont omniprésentes, que ce soit en citant des titres de film d’Hitchcock ou lorsque l’auteur décrit une scène du point de vue du réalisateur comme si celui-ci était en train de tenir une caméra.

René Bonnell nous fait redécouvrir grâce à ce roman le maître du suspense de façon intime. Monsieur Hitchcock sort de l’ombre et nous découvrons le côté sombre de sa personnalité. À découvrir, même si l’on n’est pas un grand cinéphile.

 

Merci à Miss Alfie pour la découverte! Voici ce qu’elle en a pensé =>ici.

hitchcock

Titre: Hitchcock, roman

Auteur: René Bonnell

Date de parution: 2013

Éditeur: Hermann éditeurs, collection Vert Paradis

Disponible ici.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Dress code et petits secrets (Marianne Levy)

Dress code et petits secrets est le premier roman de Marianne Levy.

Dress code et petits secrets de Marianne Levy. 2013

Dress code et petits secrets de Marianne Levy. 2013

Présentation de l’auteure:

À New York, il y a Chelsea. À Londres, Notting Hill. Et à Paris, Saint-Germain-des-Prés. Le repère des fashionistas. Quelques kilomètres carrés où personne ne plaisante lorsqu’il est question de style. Changer de robe, pour changer de vie… Capucine et Karine croyaient dur comme fer en cette formule magique. Elles décident donc de créer Chic, blogueuse star et icône du style parisien. Rapidement, leur créature numérique devient un gourou de la mode du web à la télé. Un succès fulgurant qui va transformer la vie des deux amies en cauchemar. Surtout quand un journaliste, cousin germain du prince charmant, menace de dénoncer leur imposture… Elles vont alors tenter de survivre dans le 6ème arrondissement.

 

Ce que j’en pense:

Il s’agit d’une comédie romantique légère, avec un texte assez court (comme c’est un format numérique, difficile d’être précise!), qui colle parfaitement au standard du genre: une femme qui s’ennuie avec son mari, et qui tombe amoureuse d’un parfait inconnu. Suivent des péripéties drôles, parfois un peu too much, dans le monde du luxe et de la télévision.

Pour les amatrices de chick-lit, voici un petit roman sympathique. Pour ma part, n’ayant pas l’habitude de ce genre de lecture, j’ai trouvé ce portrait des hautes sphères sociales agréable, drôle et parfois même caricatural, mais pas dans le côté négatif du terme. A mon goût, les coulisses de la télévision manquaient de détails, j’ai trouvé que les personnages n’étaient pas assez « fouillés », et j’avoue que le prénom du bel inconnu m’a vraiment gênée. Je tiens à rassurer les lecteurs et l’auteure, tout cela ne m’a pas empêché de finir ma lecture avec plaisir. Et j’ai particulièrement apprécié la personnalité forte de Karine.

Si vous voulez une lecture drôle avec un zeste de romance, vous pouvez télécharger ce roman au format Kindle mais aussi au format Kobo!

Un grand merci à Marianne Levy ( que vous pouvez suivre sur Twitter, ainsi que sur le blog du roman) ainsi qu’au blog Bookinity et son opération Rentrée Littéraire OFF.

rentrée off

Cette lecture compte pour le challenge ABC du Club de Lecture

challenge abc 2013