Les yeux jaunes des crocodiles (Katherine Pancol)

Paru en 2006, il s’agit d’un roman de la française Katherine Pancol (22/10/1954 –   ). Il a obtenu le Prix Maison de la Presse en 2006 et a fait l’objet d’une adaptation cinématographique en 2014.

 

 

Présentation de l’éditeur:

Ce roman se passe à Paris. Et pourtant on y croise des crocodiles.
Ce roman parle des hommes.
Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être.
Ce roman est l’histoire d’un mensonge. Mais aussi une histoire d’amours, d’amitiés, de trahisons, d’argent, de rêves.
Ce roman est plein de rires et de larmes.
Ce roman, c’est la vie.

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

L’enfant qui criait au loup (Gunnar Staalesen)

Roman policier du norvégien Gunnar Staalesen (19/10/1947 –  ), publié en 2006, mettant en scène le détective privé Varg Veum.

 

 

Quatrième de couverture:

Avant d’être détective privé, Varg Veum travaillait à la Protection de l’enfance. Trop idéaliste et entier, il avait fini par en être renvoyé. Parmi les enfants qu’il avait essayé d’arracher à un destin déjà écrit figurait Janegutt, dont il s’était occupé à plusieurs reprises. Aujourd’hui devenu adulte et accusé du meurtre de ses parents adoptifs, Janegutt est retranché dans un fjord et ne veut parler qu’à une seule personne : Varg Veum.

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

L’héritage de Danalieth (Les Chevaliers d’Émeraude T9) (Anne Robillard)

Ce neuvième tome de la série les Chevaliers d’Émeraude a été publié au Canada en 2006 par Anne Robillard (9/02/1955 – ). Les éditions Michel Lafon le distribueront en France à partir de 2009.

 

 

Quatrième de couverture: 

Assailli par les armées impériales, Wellan doit envoyer ses hommes sur plusieurs fronts. Le nouveau Roi d’Émeraude lui propose une des armes interdites que le dieu Danalieth a léguées aux humains pour se protéger. C’est un cadeau difficile à refuser. Tandis qu’ils défendent le Royaume des Elfes, les Chevaliers capturent une curieuse créature bleue, ignorant ses véritables desseins. Désireux de venir en aide à son père, Dylan apprend une nouvelle façon de capter les mouvements d’énergie. Mais lorsqu’il s’en sert pour la première fois, il se heurte à la résistance d’une jeune fille qui changera à jamais le cours de son destin. Et contre toute attente, la prédiction d’Élund au sujet du retour d’un héros se réalise. Mais ce grand guerrier n’arrive-t-il pas trop tard ?

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Les dieux déchus (Les Chevaliers d’Émeraude T8) (Anne Robillard)

Huitième opus de la série les Chevaliers d’Émeraude, les Dieux Déchus a été publié par la québécoise Anne Robillard ( 09/02/1955 –   ) en janvier 2006. Il sera publié par Michel Lafon pour la France à partir de mai 2009.

 

 

 

 

Quatrième de couverture:

Un vent de panique souffle sur le château d’Émeraude. Wellan s’aperçoit qu’il n’y a pas suffisamment de Chevaliers pour contrer les futures invasions de l’Empereur Noir. Pour y remédier, Jenifael, Lassa et Liam font appel à la magie des Anciens. À peine remis des bouleversements imprévus provoqués par ce sortilège, ils doivent affronter un mystérieux ennemi en provenance du ciel. Sauront-ils se défendre contre les dieux déchus? De son côté, Onyx part à la recherche d’une arme divine cachée dans la partie la plus méridionale du royaume. Celle-ci serait capable de renverser l’ordre du monde, mais Onyx sera-t-il assez puissant pour la maîtriser? Pendant ce temps-là, guidé par Asbeth, les troupes de l’Empereur Noir réussissent à se rendre jusqu’au château d’Émeraude.

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Le secret de l’Épouvanteur (l’Épouvanteur #3)(Joseph Delaney)

Troisième volet de la série de l’Epouvanteur écrite par l’anglais Joseph Delaney (25/07/1945 – ), publié en 2006, et édité en France en 2007.

Le secret de l’épouvanteur Joseph Delaney Bayard Jeunesse (2007)

Présentation de l’éditeur:

« L’hiver va être long et rude, mon fils. Tous les signes l’annoncent. Les hirondelles se sont envolées vers le sud presque un mois plus tôt qu’à l’accoutumée, et les premières gelées sont survenues alors que mes rosiers étaient encore en fleur. Je n’avais jamais vu ça. Ce sera une période éprouvante; aucun de nous n’en sortira indemne. Aussi, ne quitte jamais ton maître. Il est ton seul véritable ami. Vous devrez vous soutenir l’un l’autre. »

Alors que le froid se fait plus vif, l’Epouvanteur reçoit un message qui semble grandement le perturber. Il décide aussitôt de quitter Chipenden pour se rendre dans sa maison d’hiver à Anglezarke. La vieille demeure est lugubre; dans les profondeurs obscures de ses caves sont enfermés des sorcières et des gobelins. Quant au mystérieux auteur de la lettre, qui rôde dans les parages, il se révèle être l’ennemi juré de John Gregory. Au cours des longs mois d’hiver, Tom découvre peu à peu le passé caché de son maître. L’Epouvanteur doit-il payer le prix de ses erreurs de jeunesse? Lorsque certains secrets, qu’il a toujours dissimulés, seront finalement dévoilés, Tom va se trouver en grand danger…

 

Ce que j’en pense:

C’est toujours aussi agréable de se plonger dans les aventures de Tom Ward. On le voit poursuivre son apprentissage auprès de John Gregory, Epouvanteur, un homme mystérieux. Chaque volume semble nous dévoiler une facette de cette homme sombre et peu causant. Ici, nous découvrons un peu de sa vie sentimentale!

Tom Ward étant un jeune adolescent, il ne peut s’empêcher de fureter alors qu’on le lui a interdit, et cela l’entraîne dans des situations périlleuses, dont il lui est difficile de se sortir seul.

Car le Mal rôde! Il est partout et ose même jouer la provocation!

Un troisième tome qui tient en haleine tout comme les deux premiers opus, mais à déconseiller aux jeunes lecteurs qui seraient impressionnables.

 

Titre: Le secret de l’Epouvanteur (titre original : The Spook’s Secret)

Auteur: Joseph Delaney

Première publication: 2006

Edition présentée: Bayard Jeunesse Mars 2007

Traduit de l’anglais par Marie-Hélène Delval

ISBN: 9782747017237

 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Chroniques de la fin du monde T1: Au commencement (Susan Beth Pfeffer)

Publié en 2006, ce premier roman de l’américaine Susan Beth Pfeffer ne paraîtra en France qu’en Mars 2011.

Au commencement Susan Beth Pfeffer Pocket Jeunesse (Mars 2011)

Au commencement
Susan Beth Pfeffer
Pocket Jeunesse (Mars 2011)

 

Quatrième de couverture:

Enfin c’est le grand soir : l’astéroïde dont tout le monde parle va percuter la Lune ! Familles, voisins, amis, tous se rassemblent pour observer le phénomène. Mais les choses ne se passent pas comme prévu. L’impact a été si violent que la Lune a dévié de son orbite et s’est rapprochée de la Terre. Peu à peu tout se dérègle… L’électricité puis l’eau sont coupées et les vivres commencent à manquer. Miranda et sa famille vont devoir accepter que la vie telle qu’ils la connaissaient a disparu à jamais.

Ce que j’en pense:

Miranda est une jeune fille de 16 ans comme les autres: des parents divorcés qui sont restés en bon terme, un frère aîné, un frère plus jeune fan de base-ball, une mère attentive, des amies, une passion pour le patinage artistique. C’est au travers de son journal que l’on découvre les événements, qui couvrent environ une dizaine de mois. Dans un premier temps, elle ne semble pas réaliser la gravité de ce qui s’est passé. Mais, loin d’être idiote, elle comprend vite les sacrifices qu’elle va devoir faire pour permettre à tous ceux qu’elle aime de survivre. Elle va ainsi mûrir vite, être obligée de prendre des décisions rapidement pour assurer la survie de sa mère et de ses frères. D’adolescente assez peu sûre d’elle, elle devient un pilier important de la famille, celle qui ne faiblit pas. Son univers va se restreindre considérablement, et malgré ce huis-clos, nous ressentons la menace qui pèse sur Miranda et les siens. Car vivre sans eau ni électricité, c’est faisable. Mais quand en plus le climat se dérègle brusquement, que les volcans obscurcissent le ciel, que les tempêtes s’enchaînent, cela devient plus difficile!

Une lecture agréable, pour un public jeunesse qui saura s’identifier à Miranda.

au commencement

Titre: Au commencement (Life as we knew it)

Auteur: Susan Beth Pfeffer

Première publication: 2006

Édition présentée: Pocket Jeunesse (Mars 2011)

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Laure Mistral

ISBN/EAN: 9782266199483

 

Cette lecture compte pour le challenge ABC

challenge abc 2013

Rendez-vous sur Hellocoton !