Carnet rose

Aujourd’hui, de  nouvelles frimousses ont rejoint ma nombreuse tribu de cochons d’inde.

Leur maman, Ruby, est âgée de 5 mois. Ça fait jeune, me direz-vous! En fait, pas tant que ça, quand on sait qu’il est préférable que la première portée ait lieu avant la première année. D’ailleurs, si ça vous intéresse, vous pouvez jeter un œil ici, tout est très bien expliqué.

Pour en revenir à Ruby, c’est une rosette (ou abyssinienne) aux yeux rouges (d’où son nom!):

DSC03463

Je n’ai pas de photo du papa qui nous a quitté il y a une quinzaine de jours. Il était âgé d’environ 5 ans et est mort tout simplement de vieillesse d’après le vétérinaire. Il était noir et blanc.

Donc, après avoir souffert de la chaleur ces derniers jours et de son ventre qui avait pris des proportions assez alarmantes, elle a enfin mis bas tôt ce matin!

Voici les quatre nouveaux arrivants:

 

DSC03464 DSC03465 DSC03466 DSC03467

Le premier est plus foncé, il a la même couleur de robe que feue sa grand-mère Poupette! Les trois autres ont les yeux rouges de leur mère, ainsi que la couleur: les poils sont gris ardoise à la base et feu sur le reste de la longueur. Le premier et les deux derniers ont des rosettes. Le dernier est le plus petit de la portée, comme sa maman!

Photo de groupe (le plus petit se cache!)

Photo de groupe (le plus petit se cache!)

Voilà encore de quoi émerveiller les enfants!

Envie de découvrir toutes sortes de cochons d’inde? Cliquez par ici!

 

Publicités

Le cœur d’une autre (Tatiana de Rosnay)

Publié en 1998 chez Plon, le cœur d’une autre est le quatrième roman de Tatiana de Rosnay.

Le Livre de Poche, 2011

Le Livre de Poche, 2011

Quatrième de couverture:

Bruce, un quadragénaire divorcé, un peu ours, un rien misogyne, est sauvé in extremis par une greffe cardiaque. Après l’opération, sa personnalité, son comportement, ses goûts changent de façon surprenante. Il ignore encore que son nouveau cœur est celui d’une femme. Mais quand ce cœur s’emballe avec frénésie devant les tableaux d’un maître de la Renaissance italienne, Bruce veut comprendre. Qui était son donneur? Quelle avait été sa vie? Des palais austères de Toscane aux sommets laiteux des Grisons, Bruce mène l’enquête. Lorsqu’il découvrira la vérité, il ne sera plus jamais le même…

Ce que j’en pense:

Bruce mène une vie pleine de vices et d’excès. Alors quand on lui annonce qu’il lui faut une greffe de cœur, son monde bascule. D’une vie terne, grise et sans relief, notre homme va devenir sensible aux couleurs et à l’art.  Tel un papillon sortant de sa chrysalide, Bruce renaît. Finie sa vie d’ours mal léché, son train-train morne. Désormais, chaque jour est comme une aventure. Après s’être interrogé sur l’identité de son donneur, qui s’avère être une donneuse, il va tenter de découvrir qui elle était. Guidé par son cœur, comme si l’organe avait conservé une mémoire, il va rencontrer sa famille dont il va apaiser la peine, et va terminer ce que la jeune femme avait entrepris.

Ce roman m’a fait découvrir Tatiana de Rosnay. Il s’agit d’une histoire vraiment intéressante et émouvante d’une renaissance possible grâce au don d’organe. J’ai vraiment passé un bon moment avec ce récit. Et puis, il nous sensibilise au don d’organe, ce qui est une excellente chose, sans jamais être donneur de leçon. C’est léger tout en traitant d’un sujet sérieux, le style et l’écriture sont agréables. Un roman à découvrir.

Le Livre de Poche, 2011

Le cœur d’une autre

Tatiana de Rosnay

Le Livre de Poche

 

Cette lecture compte pour le challenge Destination PAL de Lili Galipette

Destination PAL chez Lili Galipette

Challenge Destination PAL chez Lili Galipette

 

Ainsi que pour le challenge ABC du forum Club de Lecture

challenge abc 2013

La théorie Gaïa ( Maxime Chattam)

La théorie Gaïa est le troisième roman s’inscrivant dans le Cycle de l’Homme et de la Vérité. Écrit par Maxime Chattam, il s’agit d’un thriller dans lequel la violence humaine et les catastrophes naturelles se déchaînent…

gaia

Quatrième de couverture:

La terre, dans un futur proche…

Les chiffres parlent d’eux-mêmes: multiplication des catastrophes naturelles, instinct de prédation en pleine recrudescence, accroissement exponentiel des tueurs en série… La planète se meurt et nous sommes son cancer.

L’Humanité est son propre virus.

Appelés d’urgence par la Commission européenne, un couple de chercheurs prend conscience du chaos qui s’annonce. Dans un monde livré aux éléments, où toute la violence de l’homme semble éclater soudain, le secret d’État se révèle explosif. Inavouable.

Survivront-ils?

Survirons-nous?

Ce que j’en pense:

Homo homini lupus est  (L’homme est un loup pour l’homme). Cette locution latine résume parfaitement La Théorie Gaïa.

C’est un thriller angoissant, dans le sens où il fait écho à la réalité. En effet, difficile de ne pas faire le rapprochement entre ce que l’auteur nous décrit et les terribles faits divers du journal télévisé: des phénomènes météo de plus en plus dévastateurs, des hommes de plus en plus violents.

Ainsi le docteur Emma De Vonck, paléoanthropologue, son mari Peter De Vonck, biologiste, et son frère Benjamin Clarin, sociologue, se retrouvent embarqués bien malgré eux pour une « urgence » de la Commission Européenne. Alors qu’Emma s’envole pour la Polynésie Française, les hommes se rendent au Pic du Midi, ignorant tout de ce qui les attend.

Pic du Midi - Claude Etchelecou

Pic du Midi – Photo: Claude Etchelecou

Menant les deux « enquêtes » en parallèle, nous passons d’un chapitre à l’autre du froid à la chaleur, des Pyrénées à Fatu Hiva, suivant ainsi les évènements qui se succèdent, faisant augmenter notre rythme cardiaque à chaque page tournée . La situation vécue par Emma est particulièrement angoissante, et le huis clos du Pic du Midi nous fait sentir comme un lion en cage.

Vu que je ne veux rien dévoiler, je vais faire court et je dirais juste que j’ai trouvé ce thriller vraiment excellent. Il touche à notre quotidien (malheureusement) en traitant de la violence des hommes, la théorie avancée est vraiment intéressante et amène à vouloir en savoir plus. Difficile de le lâcher une fois commencé tant on est tenu en haleine. Je le conseille!

gaia

La théorie Gaïa

Maxime Chattam

Pocket

Cette lecture compte pour le challenge Destination PAL de Lili Galipette

Destination PAL chez Lili Galipette

Challenge Destination PAL chez Lili Galipette

Ainsi que pour le challenge ABC et 13 auteurs en 2013 du forum Club de lecture

 

challenge 13 auteurs 2013

challenge abc 2013

Rendez-vous sur Hellocoton !

Nominée au « Liebster Blog Award »

J’ai créé ce blog il y a un an et demi, et j’ignorais l’existence de cette « récompense ».  Nominée par Le Rat de Librairie (merci Carine!), je trouve le principe amusant et enrichissant, puisqu’il s’agit de faire découvrir les blogs que l’on aime tout en répondant à quelques questions.

Quelles sont les règles?

  • Ecrire 11 faits sur soi , son blog.
  • Répondre aux questions posées par la personne qui vous a nominé et en créer 11 nouvelles pour les blogs que vous choisirez.
  • Choisir vos 11 favoris en créant un lien vers leur blog.
  • Informer vos sélectionnés sur leur page.
  • Ne pas choisir la personne qui vous a sélectionné.

liebster2

11 faits sur ce blog, sur moi

1) Derrière Évasion et découverte se cache Virginy.

2) Je partage ici mes avis sur mes lectures.

3) Mise à part la lecture, vous trouverez ici des recettes de cuisine, des créations en tout genre.

4) Mon cerveau est en permanence en ébullition, j’ai du mal à me concentrer sur une seule chose à la fois.

5) La rubrique « bibliothèque » propose diverses classifications des livres dont j’ai posté un avis: par auteur, par genre, par époque, par pays, il y en a pour tous les goûts! Parce que je change sans arrêt ma façon de ranger mes livres sur mes étagères…..

6) Je déteste la vie en ville, j’ai l’impression de suffoquer!! Il me faut de la verdure, du calme. Heureusement je vis à la campagne!!

7) Je pourrai très facilement vivre sans téléphone: grâce au report des minutes de mon forfait, j’arrive à cumuler 10h dans l’année!

8) Je suis maman de deux enfants.

9) Comme tous les amoureux des livres, j’adorerais travailler dans une librairie ou une bibliothèque.

10) Je fais partie de l’équipe VendrediLecture.

Les questions de Rat de Librairie:

1) si vous étiez un livre? Marche ou crève de Stephen King

2) si vous étiez un film? Bienvenue à Gattaca

3) si vous étiez une oeuvre d’art? La Joconde de Vinci

4) si vous étiez une ville? Carcassonne

 5) si vous étiez une saison? l’été

6) si vous étiez une heure? Minuit

7) si vous étiez un plat ou un dessert? Après un choix difficile, une tarte au fromage blanc.

8) si vous étiez une couleur? Bleu

9) si vous étiez une cause humanitaire? Donner accès à l’éducation pour tous

10) si vous étiez un mot? Mystère

Les 11 blogs que je choisis: (et le lien vers leurs réponses)

Les 11 questions auxquelles il faudra répondre:

1) Votre roman préféré?

2) Si vous deviez changer quelque chose chez vous, ce serait?

3) Votre rêve le plus fou?

4) Aimez-vous cuisiner?

5) Le pays que vous aimeriez visiter?

6) Votre citation favorite?

7) Si vous étiez un personnage de roman?

8) Quel objet vous suit partout?

9)Avez-vous des animaux?

10) A part la lecture, quelle(s) est (sont) votre (vos) activité(s) préférée(s)?

11) Combien de temps passez-vous sur le net?

A vous de jouer!

Bilan 2012

Ce blog a un peu plus d’un an, et j’avoue que je ne pensais pas trouver l’expérience aussi enrichissante. Au départ, il est né de l’envie de tenir un journal de bord de mes lectures, de mes diverses créations (tricot, broderie,…)et découvertes culinaires. Je m’étais dit: « personne ne s’y intéressera, mais peu importe! Je me fais plaisir, c’est ce qui compte! ».

En cette fin 2012, tout le monde plus ou moins fait le bilan de l’année passée. Me voici comme tout le monde… Même si ici, ce qui est important, ce ne sont pas les chiffres impressionnants du style « j’ai lu 250 livres et je les ai tous chroniqué!! ». Ce qui compte ici, c’est que finalement, vous n’êtes pas nombreux (pas tout à fait une centaine ) à suivre plus ou moins régulièrement ce blog et sa page FaceBook associée, mais vous êtes fidèles!

Alors, bon, je vais vous donner quelques chiffres, puisque cet article s’appelle « Bilan 2012 »:

– J’ai participé à 7 Lectures communes

– 3 swaps

– donné mon avis sur 24 livres

– partagé 3 recettes (j’espère que vous vous êtes régalé!!)

– tricoté 3 accessoires et doudous

Je vous avais dit que les chiffres n’avaient rien d’impressionnant! Pour moi, tout ce qui compte, c’est de voir de temps en temps un  commentaire à un de mes articles, une réaction à une de mes créations. Vous savez pourquoi? Parce que c’est une réaction sincère à un partage sincère de ma part. Et nous sommes tous d’accord pour dire que la sincérité, c’est important!

Alors, parce qu’il n’y a pas que les chiffres dans la vie, il y a bien plus important, je vous promets que je serai toujours sincère avec vous sur ce blog!!

A très bientôt! Et je vous souhaite avec un peu d’avance:

bonne année

Noël 2012

Cette année encore, le Père Noël m’a encore gâtée! Mais je ne vous parlerai que de livres et de CD!

Parce que le Swap n’a pas été mon seul paquet « livresque » au pied du sapin! Tout d’abord, même s’il ne s’agit pas de livres, voici le cadeau de mon frangin Bobby (celui-là même qui m’a fait découvrir Hunger Games!!).

Greenday uno dos tre

Et niveau bouquin, les beaux-parents de Bobby qui connaissent mon amour des livres m’ont offert cette petite merveille:

l'année du loup garou

L’année du Loup Garou de Stephen King, avec les illustrations originales de Berni Wrightson datant de 1983, année de la première publication!! Je n’ai pas trop su comment les remercier du coup, tellement c’est é-nor-me!!!

Je suis sûre que vous aussi, vous avez eu un ou deux livres au pied du sapin!! Faites un détour par ici et dites-moi tout!

Hunger Games

Publié en 2009 en France par Pocket Jeunesse, Hunger Games est le premier volet de la trilogie du même nom.

 

Quatrième de couverture:

Les Hunger Games ont commencé. Le vainqueur deviendra riche et célèbre. Les autres mourront…

Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur.

Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l’arène: survivre, à tout prix.

Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n’hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. À seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature…

Ce que j’en pense:

Tout d’abord petite anecdote: si j’ai découvert cette série, c’est grâce à mon frère. Après avoir vu le film au cinéma (sorti en salles le 21 mars 2012), il me dit: « le film est trop super!! Et le livre t’en as pensé quoi?? Il doit être trop génial vu le film!! « . Et oui, parce que Boby (c’est comme ça qu’on s’appelle avec mon frère), est tellement habitué de me voir avec un bouquin que c’était une évidence pour lui: j’avais lu le roman! Sauf que… ben non! La série avait déjà bien fait parler d’elle et comme à chaque fois dans ce cas, j’ai fui le succès. Après les explications à propos du film, Boby m’a vraiment donné envie de me lancer. Et aujourd’hui je dis: Merci mon Boby!!

Donc, revenons à nos moutons. Hunger Games est une dystopie. Qu’est-ce qu’une dystopie? « La dystopie s’oppose à l’utopie : au lieu de présenter un monde parfait, la dystopie en propose un des pires qui soient » (Wikipédia).

Ainsi nous découvrons un monde post-apocalyptique, où, afin de faire régner l’ordre, les dirigeants imposent une politique de terreur. Le pays est divisé en douze districts ayant chacun une spécialité (agriculture, activité minière, transport, …) En obligeant des adolescents à s’entre-tuer dans une arène, version future des jeux du cirque de la Rome Antique, et surtout, en obligeant tout le monde à regarder ce « divertissement » à la télévision, le président de Panem étouffe ainsi toute volonté de rébellion, alors que la population est réduite en esclavage et affamée (d’où le nom de Jeux de la Faim).

J’ai adoré ce roman, que j’ai lu en deux jours tant il m’était impossible de la lâcher. Le côté critique de notre société, et le fait que nous n’apprenions pas de nos erreurs et reproduisions le même schéma historique (retour aux jeux du cirque de la Rome Antique via notre téléréalité), ça fait froid dans le dos!! J’avais  peur que les personnages soient un peu niais, mais j’ai été agréablement surprise, même si j’avoue que j’avais du mal à cerner Peeta: menteur et calculateur, ou bon et sincère? Katniss est aussi un personnage intéressant: derrière son masque d’indifférence, il y a une jeune fille fragile, qui a dû grandir trop vite pour ne pas se laisser mourir. Gale est-il aussi désintéressé envers Katniss? Bref, même l’histoire d’amour ( mais sont-ils sincères?) ne gâche rien du fait de la complexité des personnages.

Je me suis surprise à penser à Katniss et aux Hunger Games au boulot, me demandant comment cela allait finir (mon frère a eu la délicatesse de ne pas me le dévoiler ^^), comment Katniss allait s’en sortir. Une véritable obsession!

J’ai été ravie de me laisser tentée par cette lecture: la trilogie n’a pas tenu une semaine entre mes mains… Depuis Harry Potter, je n’avais pas eu de coup de coeur pour une oeuvre jeunesse. Voilà, le mal est réparé!

Hunger Games

Suzanne Collins

Pocket jeunesse

2009

Traduction: Guillaume Fournier

399 pages

Le mystère de l’Arche Sacrée – Michael Byrnes

Le mystère de l’Arche Sacrée est le deuxième roman de l’américain Michael Byrnes et a été publié en France en Juin 2011 aux Éditions Belfond.

Quatrième de couverture:

Des archives confidentielles du Vatican aux souterrains creusés dans le Mont du Temple à Jérusalem, une course à perdre haleine mêlant archéologie, génétique et histoire des religions.

Israël, site de Qumrân, lieu de la découverte des manuscrits de la mer Morte. Amit, un archéologue israélien, et Julie, une égyptologue française, exhument une jarre et trois parchemins étranges. A peine commencent-ils à en déchiffrer les hiéroglyphes qu’un inconnu tente de les tuer – et dynamite la grotte.

Vatican. Charlotte Hennesey, brillante généticienne américaine, est kidnappée. Trois mois à peine après avoir analysé dans le plus grand secret un mystérieux ossuaire provenant du tombeau présumé du Christ…

Tout porte à croire que derrière ces actions criminelles se cache une inquiétante organisation, la société du Temple. Un groupe qui fait tout pour hâter l’avènement d’une terrible prophétie…

Ce que j’en pense:

Depuis le succès du « Da Vinci Code » de Dan Brown , on ne compte plus les sorties de ce genre de thriller à forte teneur en théologie. Mais ce roman ne m’a pas déplu. Le rythme est soutenu, les personnages crédibles. N’étant pas une spécialiste en religion, j’ai été parfois un peu perdue, surtout qu’il ne s’agit pas ici uniquement de Christianisme; l’Islam et le Judaïsme sont également de la partie.

L’auteur nous entraîne dans une course contre la montre et contre le fanatisme religieux (peu importe de quelle religion il émane, il est toujours dangereux). Et c’est franchement effrayant de voir comment des personnes peuvent devenir dangereuses juste par conviction religieuse!! Car, malheureusement, même dans la réalité il en est ainsi: il se trouve que j’étais en train de lire ce roman pendant les atrocités commises à Toulouse et Montauban (assassinats de militaires, exécutions d’enfants dans une école juive). Alors forcément, ce livre ne m’a pas laissée indifférente, étant de la région, et j’avoue l’avoir laissé de côté quelques jours afin de ne plus être « imprégnée » par cette terrible ambiance médiatique.

Un hic, pourtant:  je trouve la scène finale un peu exagérée niveau fusillade, et un peu trop « miraculeuse » à mon goût (mais là, c’est parce que je suis une grande sceptique!!).

Le Mystère de l’Arche Sacrée

Michael Byrnes

Belfond Noir

415 pages

Juin 2011

Demain j’arrête!

Je tiens d’abord à remercier Gilles Legardinier et le site Plume Libre. Tout d’abord, merci à Plume Libre et ses modérateurs, qui proposent un site de qualité et sans lesquels je n’aurai pas eu ce roman. Et un grand merci à Gilles Legardinier pour sa gentille dédicace et ce roman qui est un pur bonheur.

  

Publié en Novembre 2011, Demain j’arrête! est le sixième roman de Gilles Legardinier.

Quatrième de couverture: 

Et vous, quel est le truc le plus idiot que vous ayez fait de votre vie?

Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides. Elle pourrait raconter le fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu’elle n’a pourtant jamais vu – obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier…

Mais tout cela n’est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu’elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret. Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu’à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement: pour qui avons-nous fait le truc le plus idiot de notre vie?

Ce que j’en pense:

L’auteur nous dresse ici le tableau d’une vie simple, dans un environnement tout aussi simple: quoi de plus ordinaire et familier qu’un quartier avec sa boulangerie, son épicerie et ses habitants, ayant chacun leur histoire et un parcours différent. C’est cela qui fait que l’on se sent tout de suite chez soi. Ici, pas de super héros avec des supers pouvoirs, juste des gens comme vous et moi, tout simplement humain, embarqués dans leur vie de tous les jours. Et cette humanité, elle fait un bien fou! Et puis il y a Julie. Une fille ordinaire. Elle sort d’une rupture qui ressemble plutôt à une délivrance, elle a un boulot strictement alimentaire dans lequel elle ne s’épanouit pas. Elle est gentille et sans histoire, sa vie n’a pas de véritable relief. Elle ressemble à beaucoup d’entre nous, ce qui fait que je me suis tout de suite identifiée à elle. Elle est attachante parce que naturelle et spontanée. J’ai ri, j’ai douté, j’ai pleuré, j’ai espéré, tout comme Julie. Et surtout, Julie a un coeur énorme. Et c’est sa bonté et sa gentillesse qui vont la mettre dans des situations plutôt étonnantes!

Bref, un ENORME coup de coeur pour ce roman. Moi qui suis plutôt branchée thriller, épouvante et fantasy, j’avoue que c’est avec pas mal de doute que j’ai ouvert ce roman. Ma curiosité m’a décidée: je l’ai sortie de ma PAL; la dédicace de l’auteur m’a poussée à plonger dans cette histoire et j’ai adoré! Une écriture simple, des personnages décrits avec justesse, un lieu ordinaire. Pourtant la magie opère et tout le long du récit, j’ai fait ma petite introspection: aurais-je réagis de cette façon dans ces circonstances? Aurais-je été égoïste? Timide? Curieuse? Car malgré son apparente simplicité, ce roman nous pousse à la réflexion, pour mon plus grand bonheur!!

Demain j’arrête!

Gilles Legardinier

Edition Fleuve Noir

351 pages

Code Salamandre

Publié en Octobre 2011 aux Editions Belfond,  Code Salamandre est le troisième roman de Samuel Delage.

Quatrième de couverture:

Yvan  Sauvage, expert en art et commissaire-priseur, met fortuitement la main sur un itinéraire crypté conduisant à un dépôt royal. Il se lance alors, en compagnie de Marion, une jeune étudiante à la Sorbonne, dans la résolution d’une énigme qui leur fera encourir les plus grands périls. Un jeu de pistes érudit qui se transforme en périple hallucinant, où l’horreur le dispute au merveilleux.

Lorsque son professeur de l’Ecole du Louvre décède, Yvan Sauvage se retrouve légataire d’un secret prodigieux: le vieil homme était sur le point de déchiffrer un code menant à l’un des trésors les mieux gardés du règne de François Ier. Yvan n’a alors de cesse de résoudre l’énigme. Marion entre dans son jeu, et le duo se lance avec une énergie farouche dans le décryptage des messages codés que recèlent les châteaux, statuaires et monuments édifiés par les architectes de l’époque, dont Léonard de Vinci. Puis ils explorent des itinéraires dont la cartographie occulte et étonnamment précise de la Renaissance a fixé le tracé. 

Tout à leur quête, les deux jeunes gens sont inconscients du danger qui les guette, tandis qu’un homme épie leurs moindres faits et gestes sous les ordres d’un mystérieux commanditaire. La recherche érudite et la résolution du code Salamandre pourraient bien déclencher une traque sanguinaire…

Ce que j’en pense:

L’auteur nous entraîne rapidement dans le décryptage du Code Salamandre. On se retrouve très vite happé par cette quête, menée à un rythme soutenu. On trépigne d’impatience dans l’avancée du projet tout en tremblant pour la sécurité des protagonistes. On se laisse emporter, tournant les pages inconsciemment, jusqu’à une fin qui arrive trop vite. Mais rien de négatif dans ce propos, bien au contraire! J’ai eu du mal à lâcher ce livre avant le final, bien qu’ayant tout un tas de questions! En effet, pour une non-initiée comme moi, certains détails, comme le carré de Polybe par exemple, étaient des mystères. J’ai remédié à toutes mes lacunes une fois le roman refermé, mais j’ai un peu regretté le peu d’explication de l’auteur. Je reconnais que cela aurait sûrement cassé le rythme voulu par l’écrivain. Mais pour une curieuse (et avec de grandes lacunes?) comme moi, ne pas chercher à approfondir certaines choses est impossible. Il s’agit juste de mon fonctionnement personnel, qui ne remet absolument pas en cause la qualité de ce roman que j’ai trouvé haletant et intéressant (pour le côté Histoire de France et codes cachés). Evidemment, cela rappelle le « Da Vinci Code » de Dan Brown, mais personnellement je préfère « Code Salamandre » parce qu’il touche à notre patrimoine. Comment ça? Chauvine , moi? D’accord j’avoue!

Code Salamandre

Samuel Delage

Editions Belfond

Octobre 2011

305 pages.