Notre Dame de Paris – 1482 (Victor Hugo)

Publié en 1831 par le français Victor Hugo (26/02/1802 – 22/05/1885).

 

Victor Hugo source: Wikipédia

Victor Hugo source: Wikipédia

 

 

Présentation:

Le 6 janvier 1482, jour de la fête des Fous, on donne dans la grande salle du Palais de Justice de Paris un mystère du poète Gringoire, alors que sur le parvis de Notre-Dame danse la bohémienne Esmeralda. Quasimodo, le sonneur disgracieux de la cathédrale, essaie de l’enlever sur l’ordre de l’archidiacre Claude Frollo. Le capitaine Phoebus de Châteaupers la sauve. Esmeralda, elle, sauve en l’épousant Gringoire, prisonnier des truands alors qu’il s’était égaré dans la cour des Miracles… Le hideux Quasimodo vit au milieu de ses cloches. Mis au pilori pour avoir attaqué Esmeralda, il en tombe amoureux quand elle vient lui offrir à boire…

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Complètement cramé (Gilles Legardinier)

Roman de l’écrivain français, Gilles Legardinier (1965 -). Publié en 2012 chez Fleuve Noir.

 

 

Présentation de l’éditeur:

Lassé de tout, Andrew Blake quitte l’Angleterre et se fait embaucher comme majordome en France, au Domaine de Bauvillier. Confronté à de surprenantes personnalités – sa patronne, Odile la cuisinière, Manon, ou encore Philippe le régisseur -, lui croyait en avoir fini avec l’existence va être obligé de tout recommencer…

 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Vingt mille lieues sous les mers (Jules Verne)

Publié en deux parties en 1869-1870, il s’agit d’un roman du français Jules Verne (8/02/1828 – 24/03/1905).

 

 

20000 lieues sous les mers - Hetzel

Présentation Ebook libres et gratuits:

Ce roman, parmi les plus célèbres et des plus traduits de notre littérature, apparaît sans conteste comme une des oeuvres les plus puissantes, les plus originales et les plus représentatives de Jules Verne. Tout commence en 1866 : la peur règne sur les océans. Plusieurs navires prétendent avoir rencontré un monstre effrayant. Et quand certains rentrent gravement avariés après avoir heurté la créature, la rumeur devient certitude. L’Abraham Lincoln, frégate américaine, se met en chasse pour débarrasser les mers de ce terrible danger. Elle emporte notamment le professeur Aronnax, fameux ichthyologue du Muséum de Paris, son domestique, le dévoué Conseil, et le Canadien Ned Land, «roi des harponneurs». Après six mois de recherches infructueuses, le 5 novembre 1867, on repère ce que l’on croit être un «narwal gigantesque». Mais sa vitesse rend le monstre insaisissable et lorsqu’enfin on réussit à l’approcher pour le harponner, il aborde violemment le vaisseau et le laisse désemparé. Aronnax, Conseil et Ned Land trouvent refuge sur le dos du narwal. Ils s’aperçoivent alors qu’il s’agit d’un navire sous-marin…

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Eragon (Christopher Paolini)

Eragon est le premier volet de la série l’Héritage de l’américain Christopher Paolini (17/11/1983 – ). Publié en version originale août 2003, la traduction française de Bertrand Ferrier paraît aux éditions Bayard Jeunesse en octobre 2004.

 

Quatrième de couverture:

Eragon mène une vie simple, jusqu’au jour où il ramasse dans la forêt une étrange pierre bleue. Le garçon découvre qu’il s’agit d’un œuf et assiste bientôt à la naissance… d’un dragon! En décidant de l’élever, il devient Dragonnier, héritier d’une caste d’élite que le terrible roi Galbatorix veut éliminer. Eragon n’a que seize ans, mais le destin du royaume de l’Alagaësia est entre ses mains.

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Le Parfum (Patrick Süskind)

Édité en 1985, sous titré Histoire d’un meurtrier, il s’agit d’un roman de l’allemand Patrick Süskind (29/03/1949 –  ). Il parait en France en 1986 chez Fayard, traduit par Bernard Lortholary. Une adaptation cinématographique a été faite en 2006 par Tom Tykwer.

 

Présentation de l’éditeur:

Au XVIIIe siècle vécut en France un homme qui compta parmi les personnages les plus géniaux et les plus horribles de son époque. Il s’appelait Jean-Baptiste Grenouille. Sa naissance, son enfance furent épouvantables et tout autre que lui n’aurait pas survécu. Mais Grenouille n’avait besoin que d’un minimum de nourriture et de vêtements, et son âme n’avait besoin de rien.
Or ce monstre de Grenouille, car il s’agissait bel et bien d’un genre de monstre, avait un don, ou plutôt un nez unique au monde et il entendait bien devenir, même par les moyens les plus atroces, le Dieu tout-puissant de l’univers, car « qui maîtrisait les odeurs, maîtrisait le cœur des hommes ».
C’est son histoire, abominable… et drolatique, qui nous est racontée dans Le Parfum, un roman très vite devenu un best-seller mondial, et aujourd’hui porté à l’écran.

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Alice au pays des merveilles (Lewis Carroll)

Publié en 1865, ce roman de Lewis Carroll, pseudonyme de Charles Lutwidge Dodgson (27/01/1832 – 14/01/1898), a été traduit en français en 1869.

Alice au pays des Merveilles   Lewis Carroll   Le Livre de Poche Jeunesse (1998)

Alice au pays des Merveilles Lewis Carroll Le Livre de Poche Jeunesse (1998)

 

Quatrième de couverture:

Assise dans l’herbe un jour d’été, Alice voit passer un lapin blanc qui regarde sa montre et s’écrie: « Je vais être en retard! » Elle le suit dans son terrier et tombe dans un monde extraordinaire: elle rapetisse, grandit, fait la course avec des animaux, berce un bébé qui se change en cochon, rencontre une Reine de Cœur qui a un sale caractère…

Alice, rêves-tu? Réveille-toi! L’aventure pourrait mal tourner… 

Ce que j’en pense:

Dans ce classique de la littérature anglaise, tout n’est qu’absurde et jeux de mots. Dans nos rêves, nous sommes souvent confrontés à des situations étranges, et l’auteur se sert du rêve – ou du cauchemar- d’Alice pour critiquer ses contemporains. Toute logique a disparu, tous les personnages semblent fous, leurs dialogues étant parfois déconcertants. Sans parler de la Reine de Cœur sans cœur qui veut décapiter tout le monde, mais à qui personne n’obéit malgré la peur qu’elle inspire.

 

 

Lecture faite dans le cadre de la Lecture Commune Oxford organisée par Nathalie (voir son avis).

DSC03964

Titre: Alice au pays des Merveilles (Alice’s Adventures in Wonderland)

Auteur: Lewis Carroll

Première publication: 1865

Édition présentée: Le Livre de Poche jeunesse, 1998

Traduit de l’anglais par André Bay

Illustré par Rico Lins

ISBN: 9782013216289

Disponible en numérique et en audio (libre de droits)

 

Cette lecture compte pour le Challenge ABC 2014

challenge abc 2013

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quo vadis (Henryk Sienkiewicz)

Écrit par le polonais Henryk Sienkiewicz en 1895, traduit en France dès 1896,  Quo vadis est un roman historique relatant les débuts du christianisme à Rome durant le règne de Néron et les persécutions dont ont été victimes les chrétiens, tout en nous racontant une histoire d’amour entre une jeune chrétienne et un jeune homme patricien, issu d’une famille de la classe supérieure.

 

 

Quo vadis? Henryk Sienkiewicz Ebooks libres et gratuits Janvier 2007

Quo vadis?
Henryk Sienkiewicz
Ebooks libres et gratuits
Janvier 2007

 

Présentation du titre par le site ebooksgratuits.com:

Ce roman dépeint les persécutions que les chrétiens ont subies sous Néron au Ier siècle en racontant l’histoire de l’amour entre un patricien, Marcus Vinicius, et une jeune femme chrétienne, Lygie.
Le titre évoque la question qu’aurait posée Saint Pierre fuyant Rome et rencontrant Jésus-Christ portant sa croix : Quo vadis, Domine ? (Où vas-tu, Seigneur?). Au travers de cette histoire attachante et romanesque, nous en apprenons beaucoup sur l’histoire et le quotidien des Romains de cette époque. Le lecteur pourra consulter avec profit le site – http://quovadis.oeuvre.free.fr/ – entièrement consacré à cette oeuvre.

 

Ce que j’en pense: 

Découvert grâce à Nathalie lors d’une lecture commune, ce roman peut effrayer certain(e)s par sa taille assez impressionnante. Il m’a fallu plusieurs semaines pour en venir à bout. Mais n’allez surtout pas imaginer que ce fut difficile!! Ce fut uniquement par manque de temps! Parce que j’ai aimé cette plongée dans une période de l’Histoire que je ne connais pas vraiment, où les extrêmes se côtoient: le beau et le laid, l’opulence et la misère, la tyrannie et la bonté. Tout est ici décrit pour que le lecteur soit en totale immersion au temps de Néron, qui n’a pas laissé le souvenir d’un homme généreux et sympathique! L’auteur nous distille d’ailleurs beaucoup de détails sanglants lors des Jeux.

Ainsi, à travers cette histoire d’amour, l’auteur nous expose deux modes de vies radicalement opposés. Le personnage de Pétrone, qui peut paraître fanfaron, est en fait très intéressant de par son intelligence, son savoir et sa bonté cachée. Je m’y suis très attachée et j’avoue avoir eu quelques appréhensions à chaque joute verbale l’opposant à Néron. Et Marcus Vinicius! Il soulèverait des montagnes par amour! Comment va-t-il sauver Lygie la chrétienne de la fureur de Néron?

L’auteur nous montre le pire des hommes, mais heureusement aussi le meilleur. Sienkiewicz parvient à mêler parfaitement l’Histoire et la fiction, pour le plus grand plaisir du lecteur.

 

L'incendie de Rome (peinture d'Hubert Robert, le Havre, Musée des Beaux-Arts)

L’incendie de Rome (peinture d’Hubert Robert, le Havre, Musée des Beaux-Arts)

 

Un texte à découvrir!!

 

quo vadis

Titre: Quo vadis?

Auteur: Henryk Sienkiewicz

Première publication: 1895

Édition présentée: Ebooks libres et gratuits, Janvier 2007 (disponible en téléchargement ici)

Traduit du polonais par Ely Halpérine-Kaminski

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mémoires d’Hadrien (Marguerite Yourcenar)

Publié en 1951 chez Plon, ce roman historique de la française Marguerite Yourcenar nous plonge dans le règne d’Hadrien.

 

Mémoires d’Hadrien Marguerite Yourcenar Folio (1977)

 

Présentation de l’éditeur: 

Cette oeuvre, qui est à la fois roman, histoire, poésie, a été saluée par la critique française et mondiale comme un événement littéraire. En imaginant les Mémoires d’un grand empereur romain, l’auteur a voulu « refaire du dedans ce que les archéologues du XIXe siècle ont fait du dehors ». Jugeant sans complaisance sa vie d’homme et son oeuvre politique, Hadrien n’ignore pas que Rome, malgré sa grandeur, finira un jour par périr, mais son réalisme romain et son humanisme hérité des Grecs lui font sentir l’importance de penser et de servir jusqu’au bout. 

« … Je me sentais responsable de la beauté du monde », dit ce héros dont les problèmes sont ceux de l’homme de tous les temps : les dangers mortels qui du dedans et du dehors confrontent les civilisations, la quête d’un accord harmonieux entre le bonheur et la « discipline auguste », entre l’intelligence et la volonté.

Ce que j’en pense:

Ce récit se présente comme une longue lettre adressée à Marc Aurèle, petit-fils adoptif  d’Hadrien. Ce dernier, malade du cœur, affaibli, sachant la mort proche, y narre sa vie d’empereur et adresse ses recommandations. Nous découvrons donc Hadrien  tenant les rênes de l’Empire de la façon qui lui parait la plus juste, renonçant à quelques territoires pour assurer la paix, pensant ainsi davantage aux autres qu’à lui-même, se moquant presque de l’empreinte qu’il laissera dans l’Histoire. Voici Hadrien l’Empereur. Mais qu’en est-il de l’homme, de ses sentiments? Difficile de s’en faire une idée, tant sa fonction était importante. Seule l’évocation du jeune et beau Antinoüs donne lieu à une sorte de confidence. Et puis nous avons à faire avec un homme près de mourir, résigné et qui n’a donc pas le temps de se laisser aller à pleurnicher ou s’extasier sur son passé.

C’est un roman que je n’aurais probablement jamais lu sans Nathalie qui a lancé cette lecture commune. Hormis les mots « mur » et « empereur », je ne connaissais rien de ce Caesar. Malgré une lecture difficile, ce roman étant un texte assez exigeant, ma curiosité a été piquée et j’ai tenu bon jusqu’à la fin. Je ne le regrette pas. Sûrement que certains aspects philosophiques m’auront échappé , mais le fait de m’avoir redonné envie de me plonger en Rome Antique n’est pas négligeable. Et dans notre monde où règne l’homophobie, il est parfois utile de jeter un œil en arrière et de voir que ces belles amours étaient vécues sans tabou et par les plus grands.

Une lecture exigeante mais enrichissante.

 

Titre: Mémoires d’Hadrien

Auteur: Marguerite Yourcenar

Première publication: 1951 (Plon)

Édition présentée: Folio (Gallimard) (1977)

ISBN: 9782070369218

 

Cette lecture entre dans le cadre du challenge ABC

challenge abc 2013

Rendez-vous sur Hellocoton !

Croc-Blanc (Jack London)

Publié pour la première fois en 1906, Croc-Blanc rencontra un grand succès dès sa sortie. Il faudra attendre 1923 pour que ce récit de l’américain Jack London soit publié en France.

 

Croc-Blanc Jack London J'ai Lu 1991

Croc-Blanc
Jack London
J’ai Lu 1991

 

Quatrième de couverture:

« Il est clair que sa mère est Kichë. Mais son père était loup. Il y a peu de loup et beaucoup de chien en lui. Blancs sont ses crocs et Croc-Blanc sera son nom. J’ai dit. » Le louveteau, qui venait de recevoir un nom devant le monde, ouvrait de grands yeux. Pendant quelque temps, les animaux humains continuèrent à émettre leurs sons de bouche. Puis, Castor-Gris prit un couteau […] et s’en alla couper un bâton dans les taillis, sous le regard attentif de Croc-Blanc. Il pratiqua des encoches aux deux bouts du bâton et y enfila des lanières de peau, l’une qu’il attacha autour du cou de Kichë et l’autre autour d’un petit sapin. Croc-Blanc suivit sa mère et se coucha près d’elle… »

Ainsi commence pour Croc-Blanc, né sauvage et libre, l’apprentissage de la soumission. Il subira la loi des hommes, jusqu’au jour où, pour l’amour d’un homme, le loup rebelle deviendra fidèle.

 

Ce que j’en pense:

Découvrir comment l’Homme assure sa domination sur l’animal au travers des yeux d’un loup? C’est le pari gagné par Jack London grâce à ce roman. Tout en étant un roman d’apprentissage placé principalement du point de vue de Croc-Blanc, l’auteur nous montre toute la cruauté dont l’Homme peut être capable, juste par profit, pour assurer sa domination. Démontrer qu’employer la force, l’intimidation, la privation n’ont que des effets négatifs sur l’animal, c’est ce qu’a fait ici London (je vous invite d’ailleurs à découvrir ce fait divers qui va dans ce sens: ici). Décrivant la vie animale de manière très fidèle, Jack London rend Croc-Blanc attachant et ce qui lui arrive est parfois très dur. L’environnement où il évolue est déjà impitoyable, le froid, la faim sont inévitables. Alors quand l’Homme s’ajoute à cette liste d’obstacles, difficile de ne pas détester notre propre race.

Un roman intemporel qui peut se résumer ainsi: il n’y a pas de mauvais chien, uniquement des mauvais maîtres.

 

Je vous invite à découvrir  Jack-London.fr, site où vous trouverez des infos sur la biographie de Jack London, un recensement impressionnant des différentes éditions de ses romans.

 

croc blanc

Titre: Croc-Blanc (White Fang)

Auteur: Jack London

Première publication: 1906

Édition présentée: J’ai Lu 1991

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Francis Kerline

ISBN: 2 277 22887 7 (EAN: 9782277228875)

Disponible en numérique et en audio

 

Lecture faite dans le cadre du club de lecture VendrediLecture comptant également pour le challenge ABC

challenge abc 2013Une couleur dans le titre

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le poney rouge (John Steinbeck)

Publié la première fois en 1933, le poney rouge est un court roman de l’américain John Steinbeck. Il faudra attendre 1946 pour une traduction française par Gallimard.

 

Le poney rouge John Steinbeck Gallimard/Folio junior édition spéciale 1993

Le poney rouge
John Steinbeck
Gallimard/Folio junior édition spéciale 1993

 

 

Présentation de l’éditeur:

Jody, petit garçon rêveur et solitaire, vit dans un ranch de Californie, avec ses parents et Billy Buck, le garçon d’écurie, son ami. Sa vie est paisible, entre l’école et les travaux de la ferme. Un matin, Jody découvre dans la grange un poney rouge, un cadeau de son père. Aidé par Billy Buck, Jody entreprend de dresser Galiban, le poney. Et peu à peu arrive le moment où, pour la première fois, Jody va pouvoir monter Galiban! Mais le poney tombe malade.

Un petit garçon aux cheveux de paille, un regard timide et poli, un père sévère mais bon. Et la vie saine et rude de la ferme, un pays de grands espaces, chauffé à blanc par le soleil. Jody fait l’apprentissage de la responsabilité avec le poney qu’on lui a donné. Fort, juste et tendre. 

Par un grand romancier américain, l’histoire d’une inoubliable amitié, une aventure humaine forte et juste au cœur des fascinants paysages du Far West.

Titre conseillé par l’éditeur pour la classe de 6e, en relation avec le programme des collèges.

Ce que j’en pense:

Bien que considéré comme un roman jeunesse, ce récit ne laisse pas indifférent. Divisé en trois parties, on y découvre la vie rude de la ferme, mais il est surtout question de la mort. Triste, poignant, difficile de ne pas s’interroger quant à notre rapport avec la mort. 

Ainsi Jody est confronté à la mort de trois façons différentes à travers ce roman, chacune représentant une partie. Dans la première, la mort, triste conséquence de la maladie, l’affecte terriblement au point de le rendre violent. Cette première expérience est d’autant plus douloureuse qu’il réalise qu’une promesse ne peut pas toujours être tenue, que les adultes ne sont pas infaillibles.

La deuxième histoire de mort concerne un vieillard souhaitant revenir sur la terre qui l’a vue naître pour y mourir en paix. Une expérience plus « douce », mais qui pose la question du mourir dignement.

Enfin, dans la dernière partie, nous découvrons jusqu’où peut aller l’Homme pour tenir une promesse. Quand les choses ne vont pas comme nous le voudrions, quelle issue est encore possible?

La mort fait partie de l’apprentissage de la vie, et John Steinbeck nous livre ici un roman fort à l’écriture juste et fluide. Incontournable.

 

poney rouge

 

Titre: Le poney rouge ( The Red Pony)

Auteur: John Steinbeck

Date de première publication: 1933

Édition présentée: Gallimard Folio Junior édition spéciale 1993

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Marcel Duhamel et Max Morise

Illustrations de Bernard Héron

ISBN: 2 07 033438 4

 

Lecture faite dans le cadre du Club de Lecture de VendrediLecture

Une couleur dans le titre

 
Rendez-vous sur Hellocoton !