La vraie couleur de la vanille (Sophie Chérer)

Roman jeunesse de la française Sophie Chérer publié aux éditions École des Loisirs en 2012.

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Dans la nuit tropicale, un jeune garçon s’enfuit. Il s’appelle Edmond, mais n’a pas de nom de famille. C’est un garçon étrange, passionné, d’une intelligence hors du commun. Il n’a jamais appris à lire, pourtant il connaît le grec ancien. Il n’est jamais allé à l’école, mais ses connaissances en botanique égalent celles des meilleurs savants. Edmond est noir, il est né esclave. Il est orphelin, mais n’a pas connu le même sort que ses parents. À sa naissance, un homme blanc l’a pris sous sa protection, l’a aimé, l’a presque adopté. Et cet homme, ce soir, vient de le trahir. Dans sa fuite, Edmond emporte deux secrets. Le premier est un secret terrible, qu’il ne peut révéler à personne. Le second est au contraire un secret miraculeux, une découverte extraordinaire qu’il a faite lui-même, et qui peut changer le destin de son île. Mais qui croira la parole d’un enfant noir, en 1841 ?
Ce livre raconte une histoire vraie. Elle se passe sur l’île de la Réunion, alors appelée île Bourbon, à l’époque où, malgré la Déclaration des droits de l’homme, les mains coupées des esclaves ornaient encore les couloirs des maisons des maîtres, à l’époque où tout un peuple vivait et mourait dans les champs de canne à sucre.

 

Ce que j’en pense:

Ce roman commence comme un conte de fée. Au début de ce récit, un petit orphelin noir devient le protégé de son maître blanc. Né esclave, Edmond va pourtant apprendre la botanique auprès de cet homme, considéré comme un peu excentrique par ses pairs. Vif d’esprit, intelligent, Edmond va rapidement devenir un assistant précieux pour son maître. Jusqu’au soir où tout bascule, où Edmond est témoin d’une scène particulièrement violente à laquelle il ne peut qu’assister, caché, muet, incapable de réagir, d’intervenir. À la suite de cet événement, il va faire une grande découverte. Mais il est un enfant noir né esclave, et sa découverte lui échappera…

Si le début plante le décor et les personnages, dans une atmosphère plutôt douce compte tenu du contexte, l’élément perturbateur, le revirement de situation n’en est perçu que plus violemment. Alors que tout ressemblait à un rêve, le lecteur se retrouve abruptement plongé dans la dure réalité de cette période historique. C’est vraiment très bien fait, et cela rend encore plus triste cette histoire vraie. C’est pour rendre à Edmond Albius ce qui lui a été volé que Sophie Chérer a décidé d’écrire ce roman. Le titre du récit est d’ailleurs très évocateur des intentions de l’autrice.

Bien que l’esclavage ne se situe qu’en toile de fond, l’autrice fait quelques rappels par le biais de mains coupées exposées aux yeux de tous, du mépris des propriétaires blancs pour cette main d’oeuvre, et en créant une sorte d’opposition entre ce maître blanc et cet enfant noir, rappelant régulièrement leur couleur de peau respective. Elle ne parle pas forcément des mauvais traitements réguliers subis par les esclaves, son but étant de raconter l’histoire d’Edmond, mais certains détails sont là pour ne pas oublier la réalité de cette sombre période de notre Histoire. Pour ma part, j’ai découvert avec ce roman ce qui se cachait réellement derrière la gousse de vanille que j’achète pour parfumer mes diverses pâtisseries, et c’est vraiment troublant, avec un soupçon de quelque chose de désagréable, comme lorsqu’on découvre qu’on nous a menti. Le sort d’Edmond m’a touchée et je ne peux m’empêcher de me demander combien de grandes découvertes ont échappé à celles et ceux qui les ont réellement faites.

Un roman jeunesse agréable et prenant, qui réhabilite un jeune adolescent spolié d’une des découvertes majeures de la botanique.

 

Édition présentée: École des Loisirs (2014, collection Médium Max). ISBN/EAN13: 9782211214957

 

 

Lecture faite dans le cadre de la lecture commune du #ClubVL VendrediLecture

 

 


Une réflexion sur “La vraie couleur de la vanille (Sophie Chérer)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.