Elric intégrale 2 (Michael Moorcock)

Ce volume publié par les éditions Pocket le 13 février 2014 comprend Elric le nécromancien (The Weird of the White Wolf), recueil de nouvelles écrites entre 1961 et 1967, La Sorcière dormante (The Sleeping Sorceress / The Vanishing Tower – 1971) et La Revanche de la Rose (Revenge of the Rose – 1991), textes écrits par le britannique Michael Moorcock (18/12/1939 –  ).

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Imrry, la cité des rêves, Yrkoon, l’usurpateur, Cymoril, la bien-aimée… Tous ont succombé à la furie du prince albinos et à son épée maléfique, Stormbringer. Mais Elric doit poursuivre cette quête aveugle et sauvage, trouver son Destin dans ce tourbillon de guerre, de sang, d’orgies et d’aventures sous influence…

 

Ce que j’en pense:

Elric n’a plus rien désormais. Son empire et sa bien-aimée ne sont plus, détruits par Elric lui-même. Quel est donc son Destin, maintenant qu’il n’a plus de trône, plus de réelle raison de vivre? Quel est donc le sens de son existence? C’est ce que l’albinos va tenter de découvrir au fil de ses aventures qui le mènent dans divers royaumes, dans divers endroits du multivers, aux côtés de personnages dont Elric va apprécier la compagnie et l’amitié, lui qui paraît pourtant rechercher la solitude, comme pour expier quelques fautes.

J’admets avoir craint de me lasser. En effet, bien que le personnage plutôt original d’Elric soit intéressant, que sa psychologie complexe s’avère passionnante, un certain schéma dans les intrigues se répétait de manière bien trop flagrante et j’ai eu peur de ne plus être surprise. Ok, Elric de Melniboné est l’incarnation du Champion, je crois que j’avais compris, mais la façon de le présenter devenait toujours la même: une femme à laquelle Elric vient en aide. J’ai persévéré et j’ai bien fait, car La revanche de la Rose a su réveiller à nouveau mon intérêt pour ce cycle. Car quelque chose à changer pour Elric, il a pris conscience de certaines choses, et son obscur Destin semble s’éclaircir.

 » Car c’était là un autre détail qu’avait appris Elric: se compromettre avec la Tyrannie entraînait la destruction. Le choix le plus sain et le plus logique se situait toujours dans la résistance. Ceci donnait à Elric sa force… sa colère profonde envers l’injustice et l’inégalité… la certitude, maintenant qu’il avait vécu à Tanelorn, qu’il était possible de vivre en harmonie avec des mortels de toutes extractions, de demeurer vif et impliqué dans ce monde. »(p. 466)

L’univers complexe créé ici par Michael Moorcock reste donc attractif, et cette complexité est probablement ce qui fait son charme. Et il faut dire qu’Elric est, à l’image de l’univers dans lequel il évolue, un personnage complexe et charismatique. De quel côté de la Balance va-t-il pencher? Il ne me reste plus qu’à découvrir l’intégrale 3 pour en avoir une idée! ^^

 

Édition présentée: Pocket (Février 2014). Titres originaux: The Weird of the White Wolf, The Sleeping Sorceress, Revenge of the Rose. Traduits de l’anglais par:  Michel Demuth et Franck Straschitz (Elric le nécromancien), Michel Delmuth (La Sorcière Dormante), E.C.L. Meistermann (La Revanche de la Rose). ISBN/EAN13: 9782266240826. Également disponible en numérique.

 

 


Une réflexion sur “Elric intégrale 2 (Michael Moorcock)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.