Flavie (Les infirmières de Notre Dame T1) (Marylène Pion)

Roman de la québécoise Marylène Pion, publié en 2013 chez les Éditeurs réunis.

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

1936. Tandis que l’Europe assiste impuissante à la montée inéluctable du nazisme, Flavie Prévot, vingt-deux ans, intègre l’école d’infirmière de l’Hôpital Notre-Dame de Montréal. Mais ce rêve d’enfant sera bien vite tempéré par les religieuses, peu enthousiastes de voir leur influence diminuer au profit de l’émancipation des jeunes femmes, et par les médecins, plus désireux de multiplier les conquêtes que de tomber amoureux. Qu’importe, Flavie, idéaliste, n’a qu’un objectif : alléger la souffrance des patients. Elle se lie d’amitié avec Simone, une jeune orpheline réservée et sérieuse qui entend échapper au mariage et à la maternité. Tout le contraire d’Évelina, qui veut devenir infirmière pour épouser un médecin. Malgré leurs différences, les trois jeunes femmes nouent une indéfectible amitié. 

 

Ce que j’en pense:

Roman d’apprentissage, où l’on suit Flavie, une jeune femme qui a grandit en milieu rural, qui va suivre une formation d’infirmière à Montréal, alors qu’en Europe, le nazisme est en train de monter en puissance. À l’Hôpital Notre Dame, la jeune femme va se lier avec Simone, sage et studieuse, et Évelina, plus légère et indisciplinée. Toutes trois vont devenir de grandes amies, malgré leurs différences, leurs origines, leurs attentes. Au fil des cours, de leur apprentissage du métier d’infirmière, c’est aussi l’apprentissage de la vie que va faire Flavie. Elle, qui ne connait rien des relations amoureuses, qui a perdu son père alors qu’elle était toute jeune, va s’ouvrir à de nouvelles mœurs, va faire la découverte du sentiment amoureux, va profiter d’être dans la même ville pour apprendre à mieux connaître son parrain fortuné.

En lisant ce roman, j’ai eu l’impression de lire une histoire déjà vu des centaines de fois. Rien de nouveau ou d’original, et parfois même des ficelles un peu grosses. Cela reste cependant un récit agréable, où les secrets de famille ne sont jamais loin. Les nombreuses expressions typiquement québécoises m’ont parfois fait gentiment sourire, sans moquerie aucune de ma part.

Ce premier tome fut un moment agréable de lecture, même s’il ne me laissera pas de souvenir impérissable. Les deux tomes suivants, axés sur Simone et Évelina seront probablement du même acabit, on sent bien dans le volume présenté ici que chacune des amies à ses secrets, sa part d’ombre, ses blessures, son passé torturé.

 

Édition présentée: Mon Poche (17 Janvier 2019). ISBN/EAN13: 9782379130557

 

Merci aux éditions Mon Poche pour leur confiance renouvelée

 


2 réflexions sur “Flavie (Les infirmières de Notre Dame T1) (Marylène Pion)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.