Waylander (David Gemmell)

Troisième roman du britannique David Gemmell ( 01/08/1948 – 28/07/2006), appartenant au cycle de Drenaï, publié en 1986. Dans l’ordre chronologique des événements du cycle, il s’agit du premier opus. La traduction française d’Alain Névant paraît en 2001 aux éditions Bragelonne.

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Le Roi de Drenaï a été assassiné. Une armée d’envahisseurs déferle sur le pays, avec pour mot d’ordre de tuer hommes, femmes et enfants. Mais tout espoir n’est pas perdu. Il repose sur les épaules de celui que la nation surnomme Waylander. Seul, il va s’aventurer en territoire nadir pour retrouver la célèbre Armure de Bronze, symbole de liberté. Mais peut-on faire confiance à ce Waylander ?… Après tout, c’est lui qui a assassiné le roi.
©2014 Bragelonne (P)2015 Hardigan

Ce que j’en pense:

Waylander est un solitaire. L’homme a l’arbalète à double détente est un assassin, et pas n’importe lequel. Il a assassiné le Roi de Drenaï. Pourtant, il semble que qu’il soit également l’espoir de tout un peuple. Il doit récupérer l’Armure de Bronze, en territoire nadir. Mais s’il accepte cette périlleuse mission, Waylander est-il digne de confiance?

Waylander est un personnage ambigu, même s’il semble, au fil des pages, qu’il y ait plus de bon que de mauvais en lui. C’est un homme dominé par la soif de vengeance, qui a beaucoup perdu, et cela se sent dans son attitude de solitaire, sa méfiance envers quiconque croise son chemin, son manque d’attachement envers les gens. Pourtant, quand il tombe sur Dardalion, prêtre de la Source, les choses vont changer pour lui, comme pour le jeune prêtre. Pourquoi l’a-t-il sauver? Il l’ignore. Mais cette rencontre va faire ressortir le Bien qui vit dans ce personnage sombre qu’est Waylander, aussi connu sous le nom de Dakeyras. Comme Dardalion, à son tour, va voir son côté sombre s’éveiller…

« Le Mal est en chacun de nous, et la valeur d’un homme se juge à la façon dont il défie ce mal. »

Nous avons donc avec Waylander un personnage torturé intérieurement, qui lutte contre ce qu’il devient, contre le Bon qui sommeille en lui, sa manière à lui de se protéger de toute souffrance en tenant à distance les autres par son cynisme, par sa violence. Mais cette armure qu’il revêt s’effrite au contact de Dardalion, mais aussi de Danyal, une jeune femme à qui il vient en aide et avec qui il va finalement se lier.

Habituée à vivre les récits du cycle de Drenaï grâce à la voix de Nicolas Planchais, j’avoue que les deux premières heures d’écoute ont été un peu difficile pour moi. Pas que Richard Andrieux ne soit pas bon, bien au contraire, mais c’est le temps qu’il m’a fallu pour appréhender l’univers que je connaissais déjà à travers une autre voix. Waylander étant le personnage central, il était normal d’adopter une nouvelle voix pour en narrer les aventures.

Même si le lecteur est toujours plongé dans un univers en guerre avec une bonne dose de testostérone, puisque les figures principales sont des hommes et que les femmes ne font que de la figuration pour servir l’intrigue, j’ai toujours plaisir de découvrir ces héros torturés, aux blessures intérieures qui façonnent leur rapport au monde. Waylander, antérieur chronologiquement à Druss, est un personnage intéressant et différent du guerrier à la hache. Plus discret, plus solitaire, plus sombre aussi. Et il me tarde de découvrir la suite, cet opus appelant forcément d’autres aventures de l’assassin.

 

Édition présentée: Hardigan (28/08/2015). Titre original: Waylander. Traduit de l’anglais par Alain Névant. Lu par Richard Andrieux. Également disponible sur support papier et numérique.

 

Écoute faite dans le cadre du challenge Audible de Juin: un livre qui traîne dans votre PàL depuis trop longtemps

 


3 réflexions sur “Waylander (David Gemmell)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.