L’Art de la joie (Goliarda Sapienza)

Roman de l’italienne Goliarda Sapienza (10/05/1924 – 30/08/1996), publié à titre posthume en 1998 sous le titre L’Arte della gioia. La traduction française de Nathalie Castagné paraît en 2005 aux éditions Viviane Hamy.

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

« Comment pouvais-je le savoir si la vie ne me le disait pas ? Comment pouvais-je savoir que le bonheur le plus grand était caché dans les années apparemment les plus sombres de mon existence ? S’abandonner à la vie sans peur, toujours… Et maintenant encore, entre sifflements de trains et portes claquées, la vie m’appelle et je dois y aller. »
L’Art de la joie est le roman d’une vie, celle de Modesta. Née le 1er janvier 1900 dans une famille miséreuse de Sicile, farouche et insoumise, la jeune femme nous entraîne sur le chemin d’une liberté qui gagne irrésistiblement le lecteur.
L’édition définitive de ce texte, devenu un classique de la littérature italienne, a été établie par Angelo Maria Pellegrino, qui fut le dernier compagnon de l’autrice et sauva ce roman culte de l’oubli.

 

Ce que j’en pense:

Ah!! Quel roman! Mais quel roman!!

On y suit Modesta qui nous raconte sa vie, qui débute dans une cabane misérable, ses rencontres, qui feront d’elle une Princesse. Femme libre, sensuelle, elle n’a de cesse de vivre selon ses désirs, menant d’une poigne de fer son existence. Avec elle, le lecteur traverse le XXè siècle, elle lui montre la pauvreté, la guerre, mais quels que soient les événements, Modesta reste fidèle à elle-même et vit, toujours, tel qu’elle l’a décidé, vit les expériences qu’elle a envie de vivre. L’amour, le désir, la sensualité sont très présents entre ces lignes. Modesta vit tout intensément, défend ses idéaux avec passion. Ainsi elle n’a pas de regret, ainsi elle est heureuse. Dans ce roman initiatique, Modesta apprend, et enseigne aussi à celles et ceux qui viennent à elle, attirés comme des insectes par une lumière, par un soleil. Et sous le ciel de Sicile, la lumière et le soleil donne un charme incontestable au décor de ce récit. Modesta est une personne inspirante.

Découvert dans sa version audio lue par Valérie Muzzi, j’ai été totalement immergée dans l’histoire de Modesta. La performance de la lectrice est absolument magnifique. Quel talent pour incarner tous ces personnages, pour donner corps à chacun d’eux, pour nous plonger avec aisance dans les souvenirs de Modesta, pour nous faire sentir, ressentir la profondeur du personnage de Modesta!

Doublement sous le charme de ce roman, pour son contenu et la prestation de Valérie Muzzi, je tiens là mon coup de cœur de cette présélection pour le Prix Audiolib 2019!

 

Édition présentée: Audiolib (13/02/2019). Titre original: L’Arte della gioia. Traduit de l’italien par Nathalie Castagné. Lu par Valérie Muzzi. Durée: 23 h 10. ISBN/EAN13 CD MP3: 9782367628318. Également disponible sur support papier.

 

 

 


Une réflexion sur “L’Art de la joie (Goliarda Sapienza)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.