Gump & Cie (Winston Groom)

Roman de l’américain Winston Groom (23/03/1943 –   ) publié en 1995 sous le titre Gump and Co. La traduction française de Pierre Szczeciner paraît en 2017 aux éditions du Cherche Midi.

 

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Un peu plus vieux et, à sa façon, un peu plus sage qu’avant, Forrest n’a cessé de courir. C’est maintenant les années 80 qu’il va devoir traverser, l’époque où le culte du moi, de la réussite et du libéralisme succède à tous les espoirs collectifs de la décennie précédente. Seul avec son fils à élever, Forrest voudrait bien, lui aussi, avoir sa part du gâteau. Après une tentative avortée dans le sport, de nouvelles tribulations l’attendent, depuis la vente d’encyclopédie, jusqu’à quelques rencontres avec les grandes figures de l’époque Reagan et Bush, en passant par l’invention d’une recette miracle pour Coca Cola, la chute presque involontaire du mur de Berlin et la capture de Saddam Hussein. A la fin, n’en doutons pas, Forrest sera de nouveau rentré dans l’histoire de son temps.

À la fois touchantes et désopilantes, on retrouve dans ces nouvelles aventures de Forrest Gump tout le charme du film et du roman précédent. Avis aux amateurs. 

 

Ce que j’en pense:

Qui ne connait pas Forrest Gump, cet homme déficient mental qui nous a permis dans un précédent opus de revisiter l’Histoire américaine? Immortalisé à l’écran par Tom Hanks dans un film oscarisé six fois, Winston Groom, l’auteur qui lui a donné vie, n’avait pas terminé de nous raconter son histoire, qui est une nouvelle fois forcément ancrée dans l’Histoire américaine. Et dans ce nouvel opus, ce sont les années 80 – 90 que nous allons traverser. Mais avec Forrest Gump comme guide, on sait que ça va être tout sauf ennuyeux!

Jenny est morte, et Forrest doit veiller à ce que son fils, petit Forrest, ne manque de rien. Alors que son exploitation de crevettes a fait faillite, il doit tout recommencer de zéro. La vie va l’amener à retrouver d’anciennes connaissances, à retenter les mêmes expériences, parfois, notamment rejouer au football américain, ou rejoindre une nouvelle fois les rangs de l’armée. De la vente d’encyclopédie à la gestion d’une unité de méthanisation, de l’élevage de porcs à de la figuration dans un parc à thèmes, Forrest Gump est incapable de garder un emploi, et les catastrophes s’enchaînent. Chaque bévue entraîne des conséquences marquantes, laisse son empreinte dans l’Histoire. Le lecteur sait qu’il va à chaque fois se passer quelque chose d’énorme, mais les pages se tournent, parce qu’on va savoir quoi, et surtout comment Forrest va rebondir après ça.

J’ai beaucoup apprécié les clins d’œil de l’auteur à Tom Hanks et au film où ce dernier incarne Forrest Gump.

 

 

Un roman divertissant, drôle, qui permet de revisiter l’Histoire d’agréable manière. C’est également un récit touchant, émouvant sur la relation entre un père et un fils qui apprennent à se connaître, à s’apprivoiser, à se comprendre, à vivre l’un avec l’autre malgré ce qui peut les séparer. Une chouette lecture vraiment sympa de laquelle on sort avec le sourire.

 

Merci aux éditions MonPoche pour leur confiance

 

Édition présentée: MonPoche (17/01/2019). Titre original: Gump & Co. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Pierre Szczeciner. ISBN/EAN13: 9782379130205.

 

 


2 réflexions sur “Gump & Cie (Winston Groom)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.