Le crime de l’Orient Express (Agatha Christie)

Roman de la britannique Agatha Christie (15/09/1890 – 12/01/1976), publié le 1er Janvier 1934. La traduction française de Louis Postif paraît la même année chez Librairie des Champs Élysées dans la collection Le Masque.

 

 

 

Quatrième de couverture:

Poirot réveillé se leva et ouvrit la porte de son compartiment. Le conducteur du wagon-lit frappait à celle de Ratchett voisine de la sienne. Au même moment retentissait un nouveau coup de sonnette à une autre porte.

Du compartiment le plus proche de celui de Poirot une voix s’éleva et prononça en un français très correct:

— Ce n’est rien je me suis trompé;

— Bien Monsieur.

Soulagé Poirot retourna se coucher non sans avoir jeté un coup d’œil sur sa montre. Il était exactement une heure moins vingt-trois.

 

 

Ce que j’en pense:

Ce roman est un des plus connus de la reine du crime anglaise. Et à sa lecture, on comprend pourquoi. Agatha Christie parvient toujours (ou en tout cas dans les romans que j’ai lus d’elle) à créer une ambiance particulière qui attrape le lecteur par la main pour ne plus le lâcher jusqu’à la fin. Ici, nous sommes dans un huis-clos, un meurtre ayant été commis dans un wagon du fameux Orient Express. Le train étant immobilisé à cause de la neige, l’ambiance devient plus pesante encore: l’assassin est forcément parmi les occupants de ce wagon. Mais de qui s’agit-il? Tous sont donc suspects et le lecteur va, comme Hercule Poirot, passager lui aussi de ce train, tenter de démêler les indices et démasquer le coupable.

Le récit est divisé en trois parties. La première présente les différents protagonistes au cours des heures qui précèdent le meurtre. On y croise des gens de toute nationalité, de toute classe sociale, des personnes qui évoluent dans cet espace clos, vaquent à leurs occupations. La deuxième correspond à la prise d’indice, à la compilation des dépositions de chacun des passagers. Au cours de la troisième, le puzzle se met en place et Poirot nous dévoile comment et par qui a été commis ce crime de l’Orient Express.

Une mécanique qui fonctionne parfaitement. Une nouvelle fois, alors même qu’il s’agit d’une relecture, Agatha Christie a su me tenir en haleine. Un polar très agréable même si le dénouement n’est pas, de mon point de vue, à la hauteur de toute l’enquête qui précède.

 

Édition présentée: Club des Masques (1980). Titre original: Murder on The Orient Express. Traduit de l’anglais par Louis Postif. ISBN/EAN13 Livre de Poche: 9782253010210. Également disponible au format numérique et audio.

 

Lecture faite dans le cadre du Club de Lecture VendrediLecture


Une réflexion sur “Le crime de l’Orient Express (Agatha Christie)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.