Sa Majesté des Mouches (William Golding)

Roman du britannique William Golding (19/09/1911 – 19/06/1993) paru en 1954 sous le titre Lord of the Flies. La traduction française de Lola Tranec-Dubled paraît en 1956 chez Gallimard.

 

 

 

 

Quatrième de couverture:

L’avion qui transportait des collégiens britanniques vient de s’abîmer dans le Pacifique. Les enfants se retrouvent seuls sur une île montagneuse. Obéissant à Ralph, le chef qu’ils ont élu, ils s’organisent pour survivre. Mais, pendant la nuit, leur sommeil se peuple de créatures terrifiantes. Et s’il y avait vraiment un monstre tapi dans la jungle? Sous l’impulsion de Jack, violent et jaloux de Ralph, la chasse au monstre est déclarée. Mais les partisans de Jack et ceux de Ralph ne vont pas tarder à s’affronter cruellement.

 

 

Ce que j’en pense:

Ce livre prenait la poussière sur mes étagères depuis bien trop longtemps, alors même que juste son titre éveillait en moi un classique, une histoire connue, et par conséquent rencontrant ou ayant rencontré un certain succès. J’ai voulu tester, constater par moi-même. Me faire ma propre opinion.

Donc, un avion s’est écrasé, contenant des enfants, sur une île. On suit Ralph, Jack, Piggy et les autres dans leur tentative d’organisation pour survivre. Ce sont des enfants, alors ce n’est pas forcément facile pour eux d’avoir une certaine discipline, d’établir une liste de priorités. Si ça n’avait été que ça, cela aurait été, je pense. Mais ça n’a pas été du tout. Je ne vais pas tourner autour du pot pendant trois jours. Je n’ai pas aimé ce roman. Au point que j’ai même abandonné à la moitié, je n’en pouvais plus.

Premier point qui m’a agacée: les dialogues. Le phrasé des dialogues a fini par me paraître carrément insupportable!

 » Comment que tu t’appelles? » (p. 12)

« Comment qu’il saura qu’on est là? » (p. 18)

« Qui sait qu’on est là? Hein? » (p. 47)

Ce ne sont que des exemples, pris ça et là. Mais à la longue, vraiment, je n’en pouvais plus.

Deuxième point: mais qu’est-ce que c’est loooooong! Sérieusement, il ne se passe rien pendant plus de 130 pages! J’ai trouvé ça insipide, ennuyant. Si l’auteur cherchait à nous montrer que la quête du pouvoir, le besoin de domination est ancré dans nos gênes et est visible dès le plus jeune âge, c’est bon, je n’ai pas besoin d’un roman pour me l’expliquer. S’il cherchait à prouver, à mettre en scène autre chose, et bien tant pis, je ne suis pas le public qu’il lui faut!

Une déception pour moi que ce « classique » de la littérature. Mais je vous laisse vous faire votre propre opinion. Il est possible que je sois passée à côté de quelque chose d’important!

 

Édition présentée: Folio Junior (1997). Titre original: Lord of the Flies. Traduit de l’anglais par Lola Tranec-Dubled. Illustré par Claude Lapointe. ISBN/EAN13: 9782070612598.

 


3 réflexions sur “Sa Majesté des Mouches (William Golding)

  1. Aaah, c’est dommage qu’il ne t’ait pas convaincue ! Moi, je l’adore, mais très clairement, on ne peut pas tous tout aimer et il n’y a aucun mal à ça (au contraire^^).
    Je comprends que tu aies pu en attendre beaucoup plus d’action (l’idée de la vie sauvage, de la conquête de territoires, de l’aventure… J’ai absolument détesté Robinson Crusoé pour la même raison !) mais ce qui m’a fasciné, c’est la propension des gamins à s’organiser en société singeant celle des grands (avec tous ses travers). J’ai trouvé qu’il y avait une tension constante qui montait crescendo jusqu’à l’explosion (la lapidation du pauvre gosse dont j’ai oublié le nom…) et le retour à une vie mi-sauvage, loin de la pseudo-justice imposée par les hommes.
    Par contre, je te rejoins bien sur certains dialogues, où le style enfantin peu naturel m’a paru désagréable à lire. Félicitations d’avoir tenté malgré tout et je te souhaite une prochaine lecture plus enthousiasmante (parce que quelle frustration que de s’accrocher à un roman qui ne nous parle pas !) 🙂

    1. En effet, il en faut pour tous les goûts! 😉 Et j’avoue que j’ai moins de scrupules qu’avant d’abandonner une lecture qui ne me plaît pas. Je me dis qu’il y a tant de titres à découvrir que c’est dommage de perdre du temps ^^

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.