Frère d’âme (David Diop)

Roman du français David Diop, publié au éditions du Seuil en août 2018. Ce récit a reçu le Prix Goncourt des lycéens 2018.

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Un matin de la Grande Guerre, le capitaine Armand siffle l’attaque contre l’ennemi allemand. Les soldats s’élancent. Dans leurs rangs, Alfa Ndiaye et Mademba Diop, deux tirailleurs sénégalais parmi tous ceux qui se battent alors sous le drapeau français. Quelques mètres après avoir jailli de la tranchée, Mademba tombe, blessé à mort, sous les yeux d’Alfa, son ami d’enfance, son plus que frère. Alfa se retrouve seul dans la folie du grand massacre, sa raison s’enfuit. Lui, le paysan d’Afrique, va distribuer la mort sur cette terre sans nom. Détaché de tout, y compris de lui-même, il répand sa propre violence, sème l’effroi. Au point d’effrayer ses camarades. Son évacuation à l’Arrière est le prélude à une remémoration de son passé en Afrique, tout un monde à la fois perdu et ressuscité dont la convocation fait figure d’ultime et splendide résistance à la première boucherie de l’ère moderne.

 

Ce que j’en pense:

Dans ce court récit, Alfa Ndiaye, tirailleur sénégalais raconte sa vie sur le front de la Grande Guerre, comment l’horreur de ce conflit lui a enlevé son ami de toujours, son plus que frère Mademba Diop. Je n’irai pas plus loin dans le résumé de ce roman, la quatrième raconte absolument tout l’essentiel (et c’est franchement dommage d’en dévoiler autant).

Mais si, en commençant l’ouvrage, le lecteur connaît l’histoire, il découvre comment l’auteur la raconte, en faisant parler Alfa. Lors d’un assaut, son ami, son plus que frère Mademba Diop est mortellement touché, et alors, c’est comme s’il avait perdu quelque chose en lui, une ancre dans la réalité. Au fil du texte, on le sent glisser toujours plus dans la folie, racontant le traumatisme subi, sa manière d’exorciser le souvenir de l’agonie de son ami. Peu à peu, il se détache de la réalité, commet des assassinats dans les rangs ennemis, répétant sur chacun la blessure qui a causé la mort de son plus que frère, emportant des trophées. Le traumatisme est tel qu’il perd pied, qu’il se perd lui-même. Face à l’atrocité de la guerre, une guerre à laquelle il participe aux côtés d’un peuple dont il ne parle pas la langue, sa raison s’échappe, bien et mal n’ont plus aucune signification et Alfa trouve refuge dans les souvenirs de son village. Qui est-il vraiment? Alfa lui-même ne le sait plus. S’il est toujours physiquement vivant, la guerre a tué celui qu’il est à l’intérieur. Il ne sera plus jamais le même.

Vibrant hommage à ces combattants venus d’Afrique, ce récit nous rappelle que les blessures des soldats ayant pris part à ce conflit ne sont pas que physiques, la mort peut revêtir d’autres formes. David Diop nous livre l’histoire d’un homme qui tente de se raccrocher à ce qu’il peut pour survivre dans cet enfer, mais la guerre est plus forte. Elle avale les hommes, les broie, les détruit. Peu importe la couleur de leur peau, la langue dans laquelle ils s’expriment.

La prestation de Babacar M’baye Fall est parfaite. Elle rend bien le dépaysement total d’Alfa, bien loin de son Sénégal natal, l’isolement culturel, la barrière de la langue. Car si Alfa fait partie d’un groupe d’hommes, on le sent bien seul face à ce massacre auquel il assiste, auquel il participe, face aux démons de la guerre qui le dévorent de l’intérieur.

Court, ce roman n’en est pas moins puissant, il n’en est pas moins percutant. Un bijou de travail de mémoire.

 

Édition présentée: Audiolib (13 mars 2019). Lu par Babacar M’baye Fall . ISBN/EAN13: 9782367628516. Disponible sur support papier, numérique et en téléchargement audio.

 

Lecture faite dans le cadre du Prix Audiolib 2019

 

 


Une réflexion sur “Frère d’âme (David Diop)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.