Les enchantements d’Ambremer (Le Paris des Merveilles T1) (Pierre Pevel)

Premier roman du cycle d’Ambremer, renommé Le Paris des Merveilles lors de sa réédition chez Bragelonne, publié par le français Pierre Pevel en 2003. Il est suivi par L’Elixir d’Oubli et le Royaume immobile.

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Occupé à enquêter sur un trafic d’objets enchantés, Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, se retrouve mêlé à une série de meurtres. Confronté à des gargouilles immortelles et à un puissant sorcier, Griffont n’a d’autre choix que de s’associer à Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien.

Brillant hommage aux feuilletonistes du début du XXe siècle (Maurice Leblanc et son Arsène Lupin, Gaston Leroux et son Rouletabille, entre autres), Les enchantements d’Ambremer est le premier tome du Paris des Merveilles, une trilogie steampunk aussi drôle qu’érudite.

 

Ce que j’en pense:

Les enchantements d’Ambremer, c’est de la fantasy uchronique. Dans ce Paris des Merveilles, la Tour Eiffel est de bois et non en fer, les arbres sont de sages confidents, les chats parlent et ont des ailes, et l’on peut accéder à grâce à l’Outremonde, le monde magique, le monde onirique grâce à des passages qui le relie au monde des humains.

Louis Griffont vit à Paris et son aide est requise dans une maison de jeux afin de démasquer un joueur particulièrement chanceux. Son enquête va lui faire découvrir un trafic d’objets enchantés. Mais rapidement, des meurtres vont se mêler à son affaire. Et quand l’intrigante Isabel de Saint-Gil va refaire son apparition, il va se demander ce qui l’attend encore.

Comme j’ai aimé l’ambiance de ce Paris du début du XXè siècle, où les automobiles côtoient les fiacres, où les dames sont vêtues de magnifiques toilettes, où l’on trouve un respect et des manières qui ont disparu ou presque de nos jours. Y faire vivre des mages, des fées, des dragons et autres créatures donne au tout un charme absolument ravissant. Et les diverses intrigues qui se mêlent sont menées de main de maître. On ne s’ennuie pas tant les rebondissements sont nombreux et bien amenés, et la relation entre Louis Griffont et Isabel de Saint-Gil est vraiment intéressante. J’avoue avoir été un peu perturbée par la Tour Eiffel en bois, j’avais beau me dire que ce n’était qu’une fiction, c’était plus fort que moi! Mais il s’agit d’un roman au suspense bien dosé, à l’univers facile à appréhender. La voix de Maud Rudigoz est agréable et le jeu de comédienne donne bien vie à ce récit dans sa version audio.

 

Édition présentée: Audible Studios (08/11/2018). ISBN/EAN13 papier: 9782352948483. Également disponible sur support papier et numérique.

 

Lecture faite dans le cadre du #ClubAudible

Cette lecture valide ma participation pour le #ChallengeAudible de Février

 

 

 

 

 


4 réflexions sur “Les enchantements d’Ambremer (Le Paris des Merveilles T1) (Pierre Pevel)

  1. A force d’en entendre que du bien de ta part et celle de Valérie, j’ai fini par l’ajouter à ma PAL !!
    Cet avis supplémentaire confirme qu’une belle lecture m’attend.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.