Nous, les dindes… (Tatiana Werner, Xavier Mauduit)

Nouvelle des français Tatiana Werner et Xavier Mauduit, créée pour Audible Studios et disponible depuis le 21 décembre 2018.

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Ça y est, nous y voilà. Après toute une vie d’impatience et d’ingurgitation. D’espérance obstinée. Bon sang, je suis si excitée que j’en ai la chair de poule… enfin Noël, le vrai Noël ! 

Évidemment, vous ne pouvez pas vous en rendre compte vous, vous avez certainement pris l’habitude : le tohu-bohu des marchés couverts, le fumet des marrons chauds si délicat, les bavardages mielleux et le froissement jubilatoire du papier kraft.
Mais si vous saviez la pression que c’est d’être le clou du spectacle. Ce que ça demande en rigueur et en capacités d’adaptation. Ah, Il y a des fois où je préfèrerais presque être à la place de certaines de mes congénères…

Enfin non, qu’est-ce que je raconte, un peu de dignité voyons ! N’allons pas jusque-là. J’espère que vous me pardonnerez cette suffisance un peu étriquée, mais selon moi dans ce monde impitoyable, il y a deux catégories de personnes.
Au premier rang, il y a la volaille de batterie, le hard discount, les pilons maigrelets, les escalopes, les cordon-bleus, bref, la petite friture dont les aspirations ne vont guère plus loin que le bout du bec.
Et puis, dans un registre hautement plus sophistiqué, il y a nous : les dindes de Noël, les sélectionnées, celles qu’on sous-pèse scrupuleusement, qu’on subodore, celles qu’on mire avec convoitise et lèchements de babines. 
Et il se trouve que cette année, j’allais enfin être choisie… Mais laissez-moi vous raconter.

 

Ce que j’en pense:

Oui, je sais, nous sommes en février, Noël est passé depuis plusieurs semaines, et ne sera à nouveau là que dans plusieurs mois. Mais je voulais vraiment vous parler de cette petite merveille.

Cette nouvelle de Noël est exclusivement disponible au format audio. Et j’ai adoré le point de vue! La narratrice est une dinde. Je parle du personnage, pas la personne qui prête sa voix, hein! Sur le marché de Noël, avec son ambiance, ses voix, ses cris, ses conversations entre clients et commerçants, la volaille nous raconte comment elle est choisie, par qui. Elle nous narre ses péripéties, la manière dont elle fait connaissance avec un fromage dans la malle de la voiture ou un groupe d’œufs racailles dans le frigo, mais à travers son regard, on découvre aussi la famille dans laquelle elle a atterri, dont chaque membre a quelques soucis, où certaines relations sont sur le point de rompre, d’autres de naître.

C’est léger, drôle, et les différentes voix, la mise en ambiance, immergent le lecteur dans cette histoire. Tatiana Werner, qui prête sa voix à la dinde, donne vraiment vie à son personnage, et les œufs dans le frigo m’ont fait rire. C’était vraiment une écoute sympa! Et si vous n’avez toujours pas tenté l’aventure de la lecture audio, c’est un très bon moyen de commencer, puisque le récit est court et dure 1 h 34.

 

Édition présentée: Audible Studios (21/12/2018). Lu par Tatiana Werner, François Tavares, Bénédicte Charton. Disponible en téléchargement sur Audible.fr

 

 

 

 

 


Une réflexion sur “Nous, les dindes… (Tatiana Werner, Xavier Mauduit)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.