Labyrinthe (Kate Mosse)

Roman de la britannique Kate Mosse (20/10/1961 –   ), publié en 2005.

 

 

 

Quatrième de couverture:

Juillet 1209: dans la cité de Carcassonne, Alaïs, dix-sept ans, reçoit de son père un manuscrit censé renfermer le secret du Graal. Bien qu’elle n’en comprenne ni les symboles ni les mots, elle sait que son destin est d’en assurer la protection et de préserver le secret du labyrinthe, né dans les sables de l’ancienne Égypte.

Juillet 2005: lors de fouilles dans des grottes, aux environs de Carcassonne, Alice Tanner trébuche sur deux squelettes et découvre, gravé dans la roche, un langage ancien, qu’elle croit pouvoir déchiffrer. Elle finit par comprendre, mais trop tard, qu’elle vient de déclencher une succession d’événements terrifiants: désormais, son destin est lié à celui que connurent les Cathares, huit siècles auparavant…

Traduit dans trente-six pays, Labyrinthe vient d’être récompensé aux British Book Awards. 

 

Ce que j’en pense:

Dans ce récit, on suit deux femmes éloignées dans le temps de 800 ans, mais dont les destins semblent liés. Mais que peuvent bien avoir en commun une jeune femme du pays audois au XIIIè siècle et une britannique venue faire des fouilles dans les Pyrénées? Bien sûr, la quatrième de couverture évente le truc: il est question de secret, de Graal. Je ne vous parle même pas des prénoms des deux femmes, à la sonorité étrangement proche…

Ce roman avait tout pour me plaire: une intrigue entre présent et passé, plus exactement Moyen Âge, qui parle de catharisme, qui se déroule dans ma région, une touche de fantastique, une bonne dose de suspense. Alors pourquoi cela n’a pas fonctionné? Comme je viens de le signaler, les prénoms des deux héroïnes, très proches, donnent déjà un gros indice sur le lien qu’il y a entre elle. Mais ce n’est pas cela qui m’a le plus gênée, car après tout, Alice se retrouve en quête de ses origines sans le savoir en se lançant dans ses investigations. Le roman est bien documenté, donc rien à reprocher de ce côté-là non plus. Les passages qui se déroulent au début du XIIIè siècle m’ont vraiment plu, ils sont vivants, rendent bien l’atmosphère. Je me serais d’ailleurs contentée de ne lire que l’histoire d’Alaïs! Bien que je comprenne cette mise en parallèle entre passé et présent pour les besoins de l’intrigue, les moments où l’ont suit Alice ne m’ont en revanche pas vraiment convaincue. Est-ce parce qu’il est question une nouvelle fois de la quête du trésor des cathares? Probablement. Mais aussi parce que j’ai trouvé certaines scènes avec Alice longues, ennuyeuses. Ce n’est pas dépourvu d’intérêt, mais c’est bien moins prenant que la vie d’Alaïs, pourtant semée de malheurs et d’horreur.

Au final, un avis mitigé sur ce roman pourtant prometteur.

 

 

Édition présentée: Le Livre de Poche (05/2007). Titre original: Labyrinth. Traduit de l’anglais par Gérard Marcantonio. ISBN/EAN13 papier: 9782253119005. Disponible également sur support numérique.

 

Lecture faite dans le cadre du challenge 12 Titres en 2018. 

 

Pour aller plus loin:

Ce roman a été adapté en mini-série de deux épisodes de 90 mn par Adrian Hodges. En voici la bande annonce en VO:

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !


Une réflexion sur “Labyrinthe (Kate Mosse)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.