L’invention du grand écrivain (Joseph Vebret)

Essai-biographies du français Joseph Vebret, publié le 5 Avril 2018 aux éditions Marivole.

 

 

  

 

Présentation de l’éditeur:

Dans les coulisses des grandes œuvres littéraires

Le xixsiècle voit naître le roman tel que nous le connaissons aujourd’hui. Auparavant, il était considéré comme un art mineur, un « fourre-tout » inférieur à la poésie et au théâtre, dont la codification était jalousement défendue par les « Classiques ». Sous l’effet d’une alphabétisation croissante, la littérature, réservée jusqu’alors à une élite, va s’adapter à un nouveau public. La place des écrivains dans la société ira alors grandissante : qu’ils soient considérés comme des faiseurs d’opinion, des leaders politiques, voire des symboles vivants, le peuple se reconnaît en eux. C’est l’avènement du sacerdoce de l’écrivain. De son côté, l’école célèbre la figure de l’écrivain comme celle d’un grand homme.

Ainsi, le xixsiècle va offrir au public des œuvres inoubliables (Madame BovaryNotre Dame de ParisLa Mare au diableLe Rouge et le Noir, etc.) devenus de grands classiques lus et relus génération après génération.

Pour raconter l’invention du grand écrivain et visiter les coulisses de la création littéraire, Joseph Vebret convoque tour à tour Stendhal, Victor Hugo, Charles Dickens, Alexandre Dumas père et fils, Edgar Allan Poe, Honoré de Balzac, Émile Zola, Gustave Flaubert, Louise Colet, Charles Baudelaire, Eugène Sue, Jules Verne, George Sand, Léon Tolstoï, Lewis Wallace, Guy de Maupassant, Arthur Conan Doyle, Oscar Wilde, Edith Wharton, Gaston Leroux, Virginia Woolf et bien d’autres qui apparaissent en second plan.

C’est tout le xixsiècle qui défile sous la plume de Joseph Vebret, tant politique, social que littéraire.

 

 

Ce que j’en pense:

À travers les biographies de 21 écrivains du XIXè siècle, Joseph Vebret nous montre, pour chacun d’eux, le contexte d’écriture de leurs plus grandes œuvres. Le lecteur découvre alors quelles étaient les motivations de chaque auteur sélectionné à écrire ce texte-là, de cette manière-là.

Chaque biographie met l’accent sur le ou les élément(s) essentiel(s) qui ont amené l’auteur présenté à écrire le ou les romans/poèmes qui ont fait sa renommée: Madame Bovary pour Gustave Flaubert, Guerre et Paix pour Leon Tolstoï, le fantôme de l’Opéra pour Gaston Leroux, par exemple. Chaque « portrait » apporte ainsi un certain éclairage sur l’oeuvre en question, dans un style agréable, qui ne prend jamais un côté pédagogue strict et donne vraiment envie de plonger dans les vies de ses auteurs.

Un ouvrage à picorer ou à dévorer, c’est à vous, lecteur, de décidé comment vous allez le découvrir. Et à moins d’être biographe confirmé, vous allez forcément apprendre certains détails sur la vie de ces incontournables du XIXè siècle.

Édition présentée: Marivole (05/04/2018). ISBN/EAN13: 9782365754378.

 

 

Merci aux éditions Marivole pour leur confiance!

 

 


3 réflexions sur “L’invention du grand écrivain (Joseph Vebret)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.