L’œil de la providence (Robert de Rosa)

Roman du français Robert de Rosa publié le 25 Août 2016 aux éditions de Borée.

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture:

Chef d’entreprise dans le bâtiment, Joseph Raminovitch est victime d’un malaise au cours de sa cérémonie d’intronisation chez les francs-maçons. Le médecin légiste est formel: on lui a administré une dose mortelle de digitaline qui a provoqué un arrêt cardiaque. 

Les inspecteurs Spinoza et Des Cartes sont chargés de l’enquête. Sous les ordres du commissaire Broust, les deux inspecteurs forment un duo sans pareil. Tandis que l’un, botaniste, aime observer la nature à l’oeuvre, l’autre, passionné de physique, vit au milieu des chats qui ont colonisé depuis longtemps son appartement. Tous les deux un peu philosophes, chacun cherche des réponses à sa façon…

Après l’école des Beaux Arts de Bourges, Robert de Rosa, né en 1945, a terminé sa carrière d’enseignant comme conseiller pédagogique en arts plastiques pour l’école élémentaire. Il a mené en parallèle une activité artistique; peinture, gravure et surtout émaillage sur cuivre. Il est actuellement directeur de la rédaction de la revue Points de vue initiatiques

 

Ce que j’en pense:

Divisé en trois parties, ce roman entraîne le lecteur dans le milieu de la franc-maçonnerie, puisque le récit s’ouvre sur une cérémonie d’intronisation au cours de laquelle l’homme sur le point de devenir l’un des frères de cette loge maçonnique va être victime d’un malaise. Dans la première partie, nous suivons donc les inspecteurs Grégory Des Cartes et Robert Spinoza dans leur enquête et grâce à eux, nous en apprenons davantage sur ces groupes de personnes. Chacun de son côté, les inspecteurs vont tenter de mettre la main sur le coupable. Au fil des pages et de leurs digressions philosophiques, le lecteur apprend à connaître ces deux inspecteurs pas comme les autres. Proche du défunt? Entrepreneur concurrent? Rien n’est laissé au hasard.

La deuxième partie nous emmène dans le passé de Joseph Raminovitch, en 1942, et nous découvrons que le jeune Joseph a fait partie des raflés du Vel’ d’Hiv mais qu’il est parvenu à s’échapper, trouvant de l’aide auprès d’étrangers après avoir été trahi par ceux qu’il croyait être des amis. On se doute bien que ce qui s’est joué à cette époque à un rapport avec l’enquête, mais quel est le bon? J’ai trouvé l’ambiance de cette partie du roman très immersive, bien que narrée d’un point de vue omniscient.

Enfin, retour au présent avec la dernière partie dans laquelle les inspecteurs Spinoza et Des Cartes vont enfin découvrir qui est derrière la mort de Joseph Raminovitch.

Un polar divertissant, avec un intermède historique agréable. Un très bon moment de lecture.

 

 

Édition présentée: De Borée, collection Marge Noire (25/08/2016). ISBN/EAN13: 9782812919701.

 

Merci aux éditions de Borée pour leur confiance. 


Une réflexion sur “L’œil de la providence (Robert de Rosa)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.