Le Fils (Jo Nesbø)

Roman du norvégien Jo Nesbø (29/03/1960 –  ) publié en 2014. La traduction française de Hélène Hervieu est parue en Octobre 2015 chez Gallimard.

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Sonny Lofthus a passé la moitié de sa vie en prison pour des crimes qu’il n’a pas commis. En échange de doses d’héroïne apportées jour après jour par des gardiens véreux, il accepte de les endosser. La drogue, c’est pour oublier le suicide de son père, policier corrompu. Les autres détenus voient en lui une figure mystique et certains d’entre eux viennent même se confesser dans sa cellule. 
Un jour, un des prisonniers lui révèle la terrible vérité sur la mort de son père. Cette confession tire Sonny de sa torpeur. Obsédé par la vengeance, il s’évade pour faire payer ceux qui ont trahi son père et détruit son existence. Quel qu’en soit le prix.

 

Ce que j’en pense:

Oui, honte à moi, je ne connaissais toujours pas le style de Jo Nesbø. Mais voilà qui est fait et j’ai été séduite! Le lecteur suit ce fils évadé de prison pour venger son père, les enquêteurs lancés à sa poursuite et les malfrats qui ont causé la perte de son père. L’auteur y dépeint une Norvège corrompue, où traites d’êtres humains et trafics de drogues sont bien présents, bien loin du pays paisible que je m’en faisais! Quelle naïve! Derrière son air calme et paumé, le Fils va faire du ménage dans la racaille d’Oslo, avec des mises scènes parfois bien macabres. Au-delà du junkie, c’est un homme intelligent, fort et déterminé, tout autant que sensible et doux.

En passant du point de vue de Sonny, de Simon Kefas, policier qui se lance à sa poursuite et de ceux des personnes ayant un rapport avec un homme surnommé le Jumeau, l’auteur lance le lecteur sur plusieurs pistes, le tenant accroché, lui donnant envie de savoir comment ce Fils va parvenir à échapper à la police et au Jumeau, et le lecteur est happé et tourne les pages de ce roman avec addiction, devenu junkie à son tour et appréciant les traits d’humour distillés ça et là. Le suspense va crescendo, et on se laisse entraîner: comment tout cela peut-il bien se terminer?

Il y a cependant un petit détail qui m’a titillée durant une bonne partie de ma lecture: même avec beaucoup de volonté, comment peut-on décrocher aussi facilement de l’héroïne? N’y a-t-il pas de syndrome de manque? Mais passé la moitié du roman (oui, quand même), ces interrogations sont devenues secondaires tant j’étais prise par cette partie du chat et de la souris. Et dans les dernières pages, une nouvelle question est apparue concernant le père de Sonny, impression renforcée par les révélations de la fin de l’épilogue. Mais impossible d’en parler ici sans spoiler, ce que je me refuse de faire!

Un thriller addictif qui, malgré cette violence et cette noirceur, est aussi un récit où l’amour est bien présent.

 

 

Édition présentée: Folio (05/10/2017, collection Folio policier no 840). Titre original: Sønnen. Traduit du norvégien par Hélène Hervieu. ISBN/EAN13 papier: 9782072746024. Disponible en numérique et en audio.

 

Merci aux éditions Folio et à Babelio pour cette plongée dans une Norvège sombre.

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !


5 réflexions sur “Le Fils (Jo Nesbø)

  1. C’est la première fois que je viens sur ton blog, et j’ai cru que tu parlais de tes enfants… Oui oui, j’ai confondu fils et fils. Je suis restée confuse quelques secondes ^^’
    En tous cas rassure-toi, je n’ai jamais lu de livres de Jo Nesbø non plus, et, honte à moi, je ne sais même pas qui il est. Merci pour la découverte 🙂

    1. Bienvenue par ici!
      J’espère que mes enfants ne tourneront pas comme ce Fils là! ^^
      Je pense découvrir le bonhomme de neige, poussée par la sortie ciné de l’adaptation dont la bande annonce m’a donné envie de lire le roman!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.