La malédiction de la zone de confort (Marianne Lévy)

Roman de la française Marianne Levy, publié le 11 Octobre 2017 aux éditions Pygmalion.

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Rose a (presque) tout pour être heureuse. 
Après 763 auditions infructueuses elle a enfin décroché son premier grand rôle dans la série télé de l’année. Elle peut compter sur le soutien d’une joyeuse bande et d’un fiancé imaginaire avec qui elle assure vivre, enfin, une relation équilibrée. Son unique manque ? Un précieux recueil de poésie médiévale dont elle a besoin pour calmer son émotivité pathologique.
Ben n’a (presque) rien pour être heureux.
En panne d’émotions, le scénariste et auteur de polars n’arrive plus à écrire une ligne. Il se noie dans un quotidien sinistre qu’il dissimule mal à ses deux seuls amis. Son unique réconfort ? Les mails hystériques d’une dingue qui lui réclame un bouquin comme une naufragée, une bouée au milieu du Pacifique.
Ils étaient faits pour ne PAS se rencontrer.
Probabilité qu’ils vivent un jour heureux ensemble : nulle.
Probabilité qu’une probabilité soit fausse : non négligeable.
Et si la vie déjouait les algorithmes ?

 

Ce que j’en pense:

J’aime ces lectures dont on ressort le cœur léger et le sourire aux lèvres! Rose et Ben semblent ne rien avoir en commun, pourtant, au fil des pages, un lien se crée, une relation prend forme et on craque pour ces deux-là! Mais chacun d’eux est tenu au secret sur sa vie professionnelle, et ce mystère entraîne de drôles de situations entre nos deux personnages. Leur histoire a-t-elle un avenir malgré ces secrets?

Rose est une jeune femme pétillante, entière, pleine de vie, qui n’arrive pas toujours à retenir ses larmes, de joie ou de peine, parce qu’elle est quelqu’un de sincère qui croque la vie à pleine dent. Elle aime tout ce qui est romantique, notamment pour la poésie de Guillaume IX, duc d’Aquitaine et premier troubadour connu, ce qui fait d’elle quelqu’un un peu en décalage avec son temps, elle qui rêve d’amour courtois à l’époque de Tinder et de l’amour version produit de consommation. Ben est un homme assez solitaire, effacé, introverti, avec des habitudes, des rituels, comme s’il avait besoin d’être constamment rassuré, peut-être meurtri dans son passé.

L’histoire de Rose et Ben, c’est aussi l’occasion de faire un petit tour en coulisses, de découvrir un peu les dessous d’une série et d’y croiser la diva capricieuse, le réalisateur un peu bizarre et le rescapé de la télé-réalité. On trouve également ici une belle histoire d’amitié entre trois hommes très différents, l’importance des réseaux sociaux et leur côté dévastateur. Les personnages croisés sont d’un réalisme incroyable, immergeant le lecteur dans un récit drôle, léger, pétillant, où se dévoilent des cœurs meurtris. Pour être heureux, il faut savoir sortir de sa zone de confort.

Un super roman feel good, une lecture doudou comme je les aime, de la douceur et de l’énergie à revendre entre ces pages, en bref, un récit dont on ressort léger et heureux. Laissez-vous succomber!

 

Édition présentée: Pygmalion (Octobre 2017). ISBN/EAN13 papier: 9782756419138. Disponible également au format numérique.

 

Un grand merci à Marianne Levy et aux éditions Pygmalion pour leur confiance!

 

Pour aller plus loin: 

Vous pouvez suivre l’actualité de Marianne Levy sur Facebook, Twitter et sur son site. Elle fait également partie d’un collectif d’autrices, la Team RomCom (Facebook, Twitter, site), dont le recueil de nouvelles Y aura-t-il trop de neige à Noël ? paraîtra le 8 Novembre 2017 aux éditions Charleston, et c’est également un super ouvrage!

Dans La malédiction de la zone de confort, Marianne Levy fait référence à plusieurs reprises au livre Le Néant et la Joie, un recueil de textes de Guillaume IX d’Aquitaine, premier troubadour, en version bilingue, traduit par Katy Bernard. Pourquoi ne pas le découvrir à votre tour?

 

Du même auteur, lu par Des livres, des fils et un peu de farine:

Marianne Levy n’est pas à son coup d’essai avec La malédiction de la zone de confort. Elle a également écrit Dress Code et petits secrets, ainsi que sa suite, Dress Code et petits secrets 2: l’aventure américaine, deux autres comédies romantiques sympathiques où l’on trouve déjà la plume pétillante de l’autrice.

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

4 réflexions sur “La malédiction de la zone de confort (Marianne Lévy)

  1. Pingback: Les critiques aiment déjà La Malédiction de la zone de confort et elles l’écrivent ! – Marianne Levy

  2. Pingback: La Malédiction de la zone de confort, coup de coeur de la critique ! – Marianne Levy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s