Le secret des rois (Steve Berry)

Paru en 2013, roman de l’américain Steve Berry, publié sous le titre original The King’s Deception. La traduction française de Danièle Mazingarbe a été publié la même année au Cherche Midi.

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Cotton Malone sur les traces du secret des Tudors.

Palais de Whitehall Palace, 1547. Après un règne marqué par six mariages, un schisme religieux et la confiscation des biens de l’Église catholique, Henri VIII, deuxième monarque de la maison Tudor, est sur son lit de mort. Quelques heures avant d’expirer, il confie à sa dernière femme un inestimable secret.

Londres, 2010. Le vol d’archives précieuses dans différents lieux historiques est suivi par la profanation de la crypte de la chapelle royale du château de Windsor, où repose le corps d’Henri VIII. Cotton Malone, de passage en Angleterre, se retrouve mêlé de près à cette étrange affaire. Qui veut à tout prix percer le secret des Tudors ? Le contenu d’un mystérieux manuscrit crypté, écrit par un proche de la reine Élisabeth, dernière des Tudors, devient bientôt le centre de toutes les investigations.

De Hampton Court à une abbaye des frères dominicains, en passant par les anciennes résidences des templiers anglais, Steve Berry nous invite à un fabuleux voyage historique au cœur de Londres, foisonnant d’énigmes et de retournements. Il tisse un puzzle romanesque diabolique, fourmillant de détails passionnants sur l’histoire secrète des Tudors, qui fait de cet ouvrage l’un des plus aboutis de la série.

 

 

Ce que j’en pense:

J’ai retrouvé Cotton Malone avec plaisir! Car oui, bien que ce roman de Steve Berry soit le premier dont je donne mon avis ici, il ne s’agit pas de ma première rencontre avec l’ex-agent Malone. Ce que j’aime avec ces romans, c’est qu’ils permettent d’explorer l’Histoire en tenant le lecteur en haleine. Ici, Cotton Malone va devoir se sortir d’une situation délicate qui le mêle à la découverte d’un secret concernant les Tudors. Tentant de démêler le vrai du faux, de savoir qui sont ses alliés et ses ennemis, il va aussi devoir veiller sur son fils Gary qui se retrouve au milieu de tout ceci.

Au-delà d’une intrigue prenante aux nombreux rebondissements, le lecteur trouve ici une théorie intéressante concernant Elisabeth Ière, fille de Henri VIII, qui ne se maria jamais. Tout comme Malone, le lecteur est malmené, ne sachant pas à qui faire confiance, mais a la chance aussi de découvrir de beaux sites anglais, même si pour Malone, faire du tourisme est totalement exclu! Outre d’éventuels secrets historiques, il est aussi question ici de lien filial: les liens du sang sont-ils les plus forts?

Un thriller haletant, divertissant et enrichissant.

 

 

Édition présentée: Cherche Midi (Novembre 2013). Titre original: The King’s Deception. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Danièle Mazingarbe. ISBN/EAN13 papier: 9782749129785. ISBN/EAN13 numérique: 9782749135427.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.