La traque de Cerbère (Chroniques d’un Saint Exorciste T2) (Dana B. Chalys)

Deuxième opus de la série Chroniques d’un Saint Exorciste, publié en auto-édition le 1er Septembre 2017 par la française Dana B. Chalys.

 

 

 

 

Présentation:

Le mythique Cerbère, gardien des portes de l’Enfer, a disparu. Sans personne pour retenir les créatures infernales, la barrière entre le monde des vivants et celui des morts est plus fragile que jamais. Satan, craignant un exil des âmes condamnées à le nourrir, a envoyé sur Terre l’un de ses sbires afin de retrouver Cerbère ; un Prince de l’Enfer qui a pris possession d’une personne pour laquelle Nathan éprouve une affection particulière. Le Saint Exorciste n’a pas le choix : pour rétablir l’ordre et protéger ceux qui lui sont chers, il devra se lancer sur la trace du chien à trois têtes quitte à se mettre son Ordre à dos, car le temps lui est désormais plus que compté. De révélations en mauvaises surprises, Nathan apprendra que ses ennemis sont plus nombreux qu’il n’aurait pu l’imaginer, mais que l’aide peut revêtir des formes insoupçonnées.

 

Ce que j’en pense:

J’ai été ravie de retrouver Nathan et Donna! Je me suis laissée porter par leurs aventures, découvrant ici deux nouveaux points de vue, ceux de Dylan et Michaël, qui permettent d’enrichir cet univers, de saisir toutes les subtilités de chaque personnage, ou presque, car Nathan, bien que s’ouvrant un peu plus aux autres, reste encore très secret. Dans les rues et certains monuments de la Ville Rose, on se laisse embarquer avec ces personnages attachants d’une manière si naturelle, si spontanée, comme s’il s’agissait d’amis. Les épreuves qu’ils vont affronter sont toujours aussi difficiles, certaines plus dangereuses que d’autres, et l’aide vient parfois là où on ne l’attendait pas.

Le lecteur découvre ici un pan du passé de Nathan, qui n’a pas eu une enfance sereine et entourée par des gens aimants. Tout comme l’on découvre les pensées d’un personnage torturé qui lutte contre ce qu’il est vraiment, en grande partie à cause de ses parents, de leur regard sur lui. Mais peut-on être heureux lorsqu’on prétend être un autre? Avec ce personnage, Dana B. Chalys pointe ici du doigt l’effet dévastateur que peut avoir l’opinion des autres, la peur du regard des autres et dénonce l’homophobie dont trop de personnes encore sont les victimes.

Un roman aussi addictif que le premier volet, et qui, sous ses aspects de très agréable divertissement, sait mettre en avant des faits de société.

 

Édition présentée: auto-édition (Septembre 2017). ISBN/EAN13 papier: 979-1-096365-05-0. Disponible en format numérique.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s