La loi du Phajaan (Jean-François Chabas)

Récit jeunesse du français Jean-François Chabas (17/06/1967 –  ), publié aux éditions Didier Jeunesse le 6 Septembre 2017.

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Dans la famille de Kiet, on est dresseur d’éléphants de père en fils. Le jour de ses dix ans, Kiet part avec son père et des chasseurs pour capturer son premier éléphanteau. Pendant plusieurs jours, l’enfant participe au « Phajaan », une méthode de dressage traditionnelle particulièrement cruelle qui marquera à jamais le jeune garçon…

Didier Jeunesse soutient EVI (Eco Volontaire International), une association dont le but est d’intervenir pour la protection des animaux sauvages et de l’environnement dans le monde, ainsi que de consolider un lien respectueux entre les humains et la nature.

 

Ce que j’en pense:

Kiet est le narrateur de ce roman. Il explique au lecteur comment, alors qu’il était âgé de 10 ans, sous la direction de son père, il a participé à la capture de son premier éléphanteau. Mais le capturer ne suffit pas. Il faut le rendre obéissant. Et pour cela, on procède au Phajaan, un rituel particulièrement violent. Après avoir été séparé de sa mère, l’animal est attaché et subit durant plusieurs jours la faim, la soif, ainsi que de nombreuses violences physiques. Le lecteur se rend compte que ces agissements traumatisent l’éléphant, mais aussi l’enfant qu’était Kiet à ce moment-là. Ce dernier est contre tout cela, mais son éducation, sa culture, font qu’il obéit malgré tout à son père. C’est un récit très dur, où, malgré l’âge avancé du narrateur, on sent cette blessure d’enfant, bien présente, cette culpabilité d’avoir dû nuire à un animal qui l’a rongée toute sa vie durant. Mais c’est aussi une très belle histoire d’amitié entre un humain et un éléphant.

En dénonçant cette brutalité, cette monstruosité envers les éléphants, Jean-François Chabas montre aussi grâce à Kiet que les mentalités peuvent changer, évoluer dans le bon sens. Fort et émouvant, beau et dur à la fois, ce texte remue les consciences, avec pour but de faire cesser ces pratiques honteuses et inhumaines, pointant aussi du doigt les touristes, qui bien souvent, ignorent ce qui se cache derrière l’asservissement de ces pachydermes sur lesquels ils montent pour des promenades.

Voilà un très beau plaidoyer pour la cause animale et la vie sauvage.

 

 

 

 

Édition présentée: Didier Jeunesse (6 Septembre 2017). ISBN/EAN13 papier: 9782278085699. Existe aussi en version numérique.

 

Merci aux éditions Didier Jeunesse et à Net Galley pour ce texte fort et émouvant.

 

 

 

 

Badge Critiques à la Une

 

Pour aller plus loin:

Je vous encourage à découvrir EVI (Eco Volontaire International), l’association soutenu par Didier Jeunesse et qui a pour but d’intervenir dans la protection des animaux sauvages et de l’environnement dans le monde grâce au site de cette organisation. Il ne faut pas oublier que chaque geste compte.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s