Les flammes de l’Immolé (le cycle d’Ardalia T3) (Alan Spade)

Dernier volet de la trilogie le cycle d’Ardalia, autopublié en juin 2013 par le français Alan Spade.

 

 

Présentation de l’éditeur:

L’armée de Malia vaincue, les forces de la Destruction font le siège de la Porte des Canyons et se répandent dans les Steppes Venteuses. Pour chaque enfant du vent ou de l’eau capturé et précipité dans la Grande Déchirure, c’est un nylev, un être de feu qui naît. Pelmen, Laneth, Lominan et Elisan-Finella doivent convaincre les krongos de se joindre à leur lutte désespérée. Mais les êtres de pierre ne sont qu’une poignée, et plus rien n’entrave Valshhyk, l’Immolé…

 

Ce que j’en pense:

Des batailles, de nombreuses intrigues secondaires qui permettent l’accomplissement de l’intrigue principale, des quêtes où l’on suit les différents personnages que nous avons rencontrés dans les deux opus précédents, où l’on retrouve hevelens, malians et krongos, avec leur espoir et leurs doutes, avec leur courage et leurs désillusions. Le tout crée un ensemble dense en action, en rebondissements et les personnages sont toujours aussi attachants, leur psychologie toujours aussi développée et on se rend compte à quel point les épreuves les font évoluer. La magie de chaque clan est omniprésente et le rapport que chaque personnage peut avoir avec elle est décrit de manière formidable. On a, en lisant ces lignes, l’impression de voler à dos d’algam, de tisser grâce à la Bulle, de ressentir les vibrations de la terre. Le lecteur est immergé dans ce roman et quitter Ardalia pour revenir à la réalité n’est pas chose facile! Et ce style! Cette simplicité qui rend le récit fluide, prenant, addictif tant il est difficile de se détacher des aventures livrées ici par l’auteur! Cette trilogie est vraiment une merveille!

Maintenant que tout est terminé, je suis un peu triste d’avoir quitter ces personnages si attachants et ces paysages imaginaires. J’aurais tant voulu rester en Ardalia! Après y avoir passer tant de temps, je m’y sentais presque comme chez moi. Malgré tout, je sais qu’il devait y avoir une fin. Et ce final est tout simplement grandiose!

 

 

Un très très grand merci à Alan Spade pour sa confiance et pour ce formidable voyage en Ardalia!

Édition présentée: Editions Emmanuel Guillot (1 juin 2013). ISBN/EAN13: 978-1480124431. Disponible sur support papier et numérique.

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s