La fille d’avant (J.P. Delaney)

Publié le 24 Janvier 2017 sous le titre the girl before, il s’agit d’un thriller psychologique publié sous le pseudonyme de J.P. Delaney. La publication française date du 8 Mars 2017 aux éditions Mazarine, traduit de l’anglais par Jean Esch.

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Après un drame éprouvant, Jane cherche à tourner la page. Lorsqu’elle découvre le One Folgate Street, elle est conquise par cette maison ultra moderne, chef d’oeuvre de l’architecture minimaliste, parfaite. Mais pour y vivre, il faut se plier aux règles draconiennes imposées par son architecte, Edward Monkford, aussi mystérieux que séduisant. Parmi celles-ci : répondre régulièrement à des questionnaires déconcertants et intrusifs. Peu à peu, Jane acquiert une inquiétante certitude : la maison est pensée pour transformer celui qui y vit. Or elle apprend bientôt qu’Emma, la locataire qui l’a précédée et qui lui ressemble étrangement, y a trouvé une fin tragique.
Alors qu’elle tente de démêler le vrai du faux, Jane s’engage sur la même pente, fait les mêmes choix, croise les mêmes personnes… et vit dans la même terreur que la fille d’avant.

 

 

Ce que j’en pense:

Voilà un thriller psychologique comme je n’en avais pas lu depuis longtemps! Alternant à chaque chapitre les points de vue d’Emma et de Jane, basculant ainsi entre présent et passé, le lecteur découvre les circonstances qui ont poussé chacune de ces femmes à s’installer au One Folgate Street, et leur vie dans cet environnement atypique. Toutes deux se ressemblent physiquement, et la similitude de ce qui va leur arriver nous fait craindre une fin identique. Mais intérieurement, ce sont bien deux femmes radicalement opposées. C’est justement sur leurs différences que repose l’intrigue de ce récit, permettant de voir plusieurs aspects des personnages qu’elles vont croiser, perdant ainsi le lecteur qui ne sait plus ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas, on ne sait plus que croire. Jouant sur les habitudes que nous avons pour rendre certains personnages plus suspects que d’autres, l’auteur brouille les pistes avec brio, faisant monter progressivement le suspense jusqu’au dénouement.

Il est intéressant de suivre l’évolution de quelques personnages, ou leur non-évolution, de voir qui regarde devant et qui vit encore dans le passé, tout en abordant les thèmes du deuil, de l’amour, de la confiance, de la quête de la perfection et de la maternité. Comment parvenir à avancer dans la vie quand on ne parvient pas à se défaire du passé? Mais peut-on toujours s’arracher à ce qui nous a en quelque sorte conditionné? Et cette façon de montrer que nous sommes des êtres routiniers, avec des rituels, des tics dont nous n’avons pas toujours conscience! Notamment avec cet extrait, qui met vraiment l’accent sur ce fait:

« Nous sommes tous coupables de répéter les mêmes phrases, d’employer les mêmes raccourcis linguistiques. Nous racontons tous les mêmes anecdotes à des personnes différentes, parfois aux mêmes personnes, souvent avec les mêmes mots. Qui ne se répète pas de temps en temps? « Compulsion de répétition ». N’est-ce pas un terme pédant pour dire que nous sommes des êtres d’habitude? » 

L’auteur nous livre un récit haletant, prenant, où le lecteur est manipulé, contrôlé, mais il lui est impossible ou presque de refermer ce livre tant il est pris dans l’ambiance obsédante du One Folgate Street. À noter également le titre et ses différentes interprétations.

 

Édition présentée: éditions Mazarine (Mars 2017). Titre original: The girl before. Traduit de l’anglais par Jean Esch. Disponible sur support papier et numérique. ISBN/EAN13: 9782863744499. ISBN/EAN13 numérique: 9782863745380.

 

 

 

Badge Lecteur professionnel

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s