Les amants de Troie (Natacha J. Collins)

Roman publié le 16 Novembre 2016 aux éditions Harlequin, écrit par la française Natacha J. Collins.

 

 

Présentation de l’éditeur:

Troie, Asie Mineure
Dans une cité en crise, assiégée depuis neuf ans par les Grecs, Aleiria, fille de l’orfèvre royal, n’a pas le choix : elle doit accepter la présence d’un garde du corps à ses côtés. Mais Dareios ne ressemble à personne qu’elle a connu. Cette troublante franchise, ce regard qui semble lire en elle… Avec lui, elle se sent protégée, et plus encore : comprise, estimée… désirée. Hélas, son père a de plus hautes ambitions pour elle. Il préférerait la voir mariée à l’un des fils du roi Priam, qui lui garantirait richesse et sécurité. Mais dans le chaos qui règne aujourd’hui la sécurité n’existe plus, et le monde dans lequel elle a grandi non plus. A l’heure où l’attaque légendaire du cheval de Troie se prépare, Aleiria sait qu’il est urgent de vivre pleinement.

Sur fond d’épopée troyenne, l’histoire tout en sensibilité de deux êtres pris dans les tourments d’une guerre mythique.

 

 

Ce que j’en pense:

Ce sont les contextes de guerre, de mythologie, de différences, les souvenirs que j’avais de cette ville détruite après sa prise par les grecs qui m’ont incité à me plonger dans ce récit. Bien réel ou légendaire, la guerre de Troie est un événement qui fascine.

Happée dès le début de ce récit, prise par l’urgence de ce siège que je savais bientôt arrivé à son terme, retrouvant de vieux amis tels qu’Achille et Hélène, j’ai suivi Aleiria et Dareios avec plaisir, tous deux allant à l’encontre de leur statut social pour vivre un amour en quelque sorte interdit, tombant dans les bras l’un de l’autre, conscients eux-mêmes qu’en ces temps troublés, tout peut se terminer dès le lendemain. Il ne faut pas oublier qu’à cette époque – et même encore malheureusement – les femmes n’avaient pas leur mot à dire concernant le choix de leur mari, étant les instruments de leur famille en vue de maintenir ou d’apporter du prestige et de la richesse à leur lignée. En tombant amoureuse d’un simple soldat, mais surtout en faisant le choix de vivre cet amour malgré les épreuves auxquelles elle va devoir faire face, Aleiria se présente comme une femme forte, maîtresse de son destin, et non comme cette femme-objet que son entourage voudrait qu’elle soit.

Entre cette guerre sur le point de finir et la plume élégante de Natacha J. Collins, j’étais si absorbée par cette histoire que je n’ai pas vu le temps passer! Tout a été si vite! Arrivée au terme, j’ai trouvé que cela avait été trop court et j’ai posé ma liseuse à regret, cette parenthèse lecture ayant été fort agréable. Une romance historique que je vous recommande vivement!

 

 

Édition présentée: Harlequin (Novembre 2016). Disponible au format numérique. Télécharger.

 

 

Un grand merci à Natacha J. Collins pour ce récit qui m’a donné envie de me replonger dans l’Illiade! 

Pour aller plus loin: 

Pourquoi ne pas se plonger dans l’Illiade d’Homère? En plus, vous pouvez télécharger ce texte gratuitement ici.

Je vous encourage à suivre l’actualité de Natacha J. Collins sur Facebook, Twitter et sur son blog.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

3 réflexions sur “Les amants de Troie (Natacha J. Collins)

  1. Pingback: Dans ma Pile à Lire – Décembre 2016 – Des livres, des fils et un peu de farine…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s