La vieille dame qui avait vécu dans les nuages (Maggie Leffler)

Troisième roman de l’américaine Maggie Leffler, publié le 3 Mai 2016 chez Harper Collins. Sa distribution en France a commencé le 2 Novembre 2016.

 

 

Présentation de l’éditeur:

A 87 ans, Mary Browning sent que le temps est venu pour elle de raconter son histoire et les secrets qu’elle garde enfouis depuis de si longues années. En fait, depuis le jour où un parachutiste est tombé dans le jardin de ses parents, faisant éclore son rêve : devenir aviatrice. Cette passion, Mary l’a vécue intensément, à chaque seconde de sa vie. Mais, en retour, elle a payé le prix fort, allant jusqu’à renier ses origines juives et sa famille pour suivre son destin. 
A qui confier et transmettre le récit de ce qui fut à la fois son feu sacré et sa grande faute ? La réponse arrive en la personne d’une très jeune fille. En elle, Mary croit retrouver les traits de Sarah, sa sœur adorée qu’elle a dû abandonner. Un signe du destin qui marque le début d’une amitié aussi belle qu’improbable, faite de confidences et de récits extraordinaires jusqu’à l’émouvante révélation finale…

Ce que j’en pense:

Au fil des pages, le lecteur plonge dans l’histoire de Mary Browning, l’une des femmes qui a pu devenir aviatrice durant la Seconde Guerre Mondiale. Seulement pour y parvenir, elle a fait de gros sacrifice. Décrivant l’Amérique d’hier et d’aujourd’hui par le biais de Mary et d’une jeune fille rencontrée dans un club de lecture, Elyse. Peu à peu s’installe entre les deux femmes, malgré l’écart de générations les séparant, une certaine complicité. Et au fur et à mesure qu’elles apprennent à se connaître, on en sait davantage sur le passé de Mary, sur ce à quoi elle a renoncé, ainsi que sur la famille d’Elyse. Ces portraits croisés déroulent petit à petit la pelote de secrets de famille,  jusqu’au dénouement, émouvant, tout en exposant la difficile place de la femme dans la société, quelle que soit l’époque, et levant le voile sur certains préjugés envers les religions.

Un récit intergénérationnel qui nous apprend ce qu’était les WASP, ces femmes devenues pilotes d’avion, peu reconnues et que Barack Obama mettra en lumière en 2009 quand il leur décernera la médaille d’or du Congrès.

 

 

Édition présentée: HarperCollins France (Novembre 2016). Titre original: The secrets of flight. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Florence Guillemat-Szarvas. ISBN/EAN13: 9791033900153. Disponible en numérique

 

Badge Lecteur professionnel

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Une réflexion sur “La vieille dame qui avait vécu dans les nuages (Maggie Leffler)

  1. Pingback: Dans ma Pile à Lire – Décembre 2016 – Des livres, des fils et un peu de farine…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s