La déchéance numérique (Franswa)

Disponible en auto-publication, ce roman de 2016 est né de l’imagination du français Franswa (1982 –   ).

 

 

Présentation de l’auteur:

Arthur est un trentenaire plein d’avenir et de projets, doué, sûr de lui et parfaitement arrogant… jusqu’au jour où il balance son ordinateur portable à la figure de son collègue à travers l’open space d’une tour de la Défense. Quelques jours plus tard, une seconde crise numérique le touche en plein vol le soir même où sa sublime Julia le quitte…

Comment va-t-il s’en sortir ? Comment affronter cette situation humiliante et ses parents qu’il déteste ? Et à quoi rime le discours de ce psychiatre ? Est-ce que Julia le trompait réellement ? D’ailleurs a-t-il seulement aimé Julia ? Doit-il se raccrocher à une autre femme fatale ? Accepter ce déracinement qu’on lui suggère ?

Franswa nous parle d’un monde de cadres agressifs aux dents longues, la tête dans une bulle coincée entre leur bureau et leur téléphone, une bulle qui menace d’exploser… et de renaître pourquoi pas en une kyrielle de petites bulles légères et colorées.

 

Ce que j’en pense:

Arthur est le pur produit de notre société, où la réussite est primordiale sur le bonheur. Réussir, gravir les échelons, écraser les autres, les réduire en êtres insignifiants, les effacer, les éclipser par notre supériorité. Mais tout cela comporte un risque: s’effacer soi-même, oublier qui nous sommes au fond de nous. En découvrant l’univers d’Arthur, on ne peut que se demander ce qui peut bien se cacher derrière cette armure de cadre à qui tout semble tout réussir. Cette arrogance qu’il affiche est-elle vraiment naturelle?

Grâce à ce récit, Franswa nous montre que la société nous façonne malgré nous, que nous perdons peu à peu de vue l’essentiel, que le bonheur ne dépend pas de ce que l’on possède. L’ultra consommation est ici pointée du doigt comme responsable, en grande partie, de nos vies d’éternels insatisfaits, tout comme le regard des autres et les travers de nos existences hyper connectées. La Vie, ce n’est pas ça. La Vie, ce n’est pas paraître. C’est tout simplement être.

En cherchant la cause de cette crise, c’est aussi lui-même qu’Arthur cherche. L’auteur tire ici la sonnette d’alarme. Il est urgent de reprendre goût à la Vie.

 

 

Disponible en téléchargement ici.

 

 

Merci beaucoup à Franswa pour cette découverte! La simplicité, il n’y a que ça de vrai!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

2 réflexions sur “La déchéance numérique (Franswa)

  1. Pingback: Des livres sous le sapin – Des livres, des fils et un peu de farine…

  2. Pingback: Dans ma Pile à Lire – Novembre 2016 – Des livres, des fils et un peu de farine…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s