Antigone (Jean Anouilh)

Pièce de théâtre du français Jean Anouilh (23/10/1910 – 03/10/1987), rédigée entre 1941 et 1942 et dont la première représentation eut lieu en 1944. Le texte est publié en 1946 aux éditions de La Table Ronde.

 

 

Présentation de l’éditeur:

«L’Antigone de Sophocle, lue et relue et que je connaissais par cœur depuis toujours, a été un choc soudain pour moi pendant la guerre, le jour des petites affiches rouges. Je l’ai réécrite à ma façon, avec la résonance de la tragédie que nous étions alors en train de vivre.»
Jean Anouilh.

 

Ce que j’en pense:

« Voilà. Ces personnages vont vous jouer l’histoire d’Antigone. Antigone, c’est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. Elle pense qu’elle va être Antigone tout à l’heure, qu’elle va surgir soudain de la maigre jeune fille noiraude et renfermée que personne ne prenait au sérieux dans la famille et se dresser seule en face du monde, seule en face de Créon, son oncle, qui est le roi. »

Réécriture du classique de Sophocle, c’est sur ces mots que s’ouvre la pièce, nous présentant Antigone, l’héroïne tragique. Cette jeune femme qui pourrait paraître insignifiante et qui va pourtant, malgré sa petite taille et son apparente fragilité, devenir un personnage important et fort, osant braver le danger pour ce qu’elle pense juste, défendant ses idées avec détermination, jusqu’à la mort. Face à cette Antigone pleine de volonté, le roi Créon, son oncle, fait bien pâle figure et devient symbole de lâcheté. Il a beau porter la couronne, c’est, pour moi, Antigone qui a le pouvoir. Celui de mener sa vie comme elle l’entend, même si cela implique de choisir la mort.

Écrite durant la Deuxième Guerre Mondiale, on peut voir en Antigone le symbole de la Résistance, qui préfère mourir plutôt que de vivre sous le joug de l’ennemi, alors que Créon deviendrait l’image du collaborateur, s’inclinant face au système.

Une réécriture intéressante.

 

Édition présentée: La Table Ronde (1997). Rééditée en Juin 2016. ISN/EAN13: 9782710381419.

 

Lecture faite dans le cadre du Club de Lecture VendrediLecture.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

3 réflexions sur “Antigone (Jean Anouilh)

  1. Pingback: Dans ma Pile à Lire – Octobre 2016 – Des livres, des fils et un peu de farine…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s