Si la lune éclaire nos pas (Nadia Hashimi)

Publié en 2015, deuxième roman de l’américaine d’origine afghane Nadia Hashimi. Édité en France par Milady le 21 Octobre 2016.

 

Présentation de l’éditeur:

Je voulais que mes enfants aient une vie d’enfants. Je voulais qu’ils rient, qu’ils jouent… qu’ils apprennent. Je voulais qu’ils fassent les choses que j’aurais dû faire quand j’étais petite. Jusqu’où devons-nous fuir ?
Kaboul est entre les mains des talibans. Depuis que son mari, considéré comme un ennemi du régime, a été assassiné, Fereiba est livrée à elle-même. Si cette enseignante ne veut pas connaître le même sort que son mari, elle n’a d’autre choix que de fuir. Après avoir vendu le peu qu’elle possède, elle entreprend un voyage périlleux avec ses trois enfants, dans l’espoir de trouver refuge chez sa sœur, à Londres. Comme des milliers d’autres, elle traverse l’Iran, la Turquie, la Grèce, l’Italie et la France. Sans autres ressources que son courage et sa détermination sans faille, elle espère pouvoir compter sur le soutien de ceux qu’elle rencontrera en chemin. Hélas, les routes de l’exil sont semées d’embûches : que devra-t-elle sacrifier pour de meilleurs lendemains ?

 

Ce que j’en pense:

Fereiba nous raconte sa vie à Kaboul, pas toujours facile mais dont elle a su se satisfaire avec beaucoup d’humilité. Avec un ton doux, le tableau qu’elle dresse de l’Afghanistan est plein de tendre nostalgie, avec ses traditions, ses couleurs, ses odeurs. Contrainte de fuir le régime des talibans avec ses trois enfants, elle va, durant ce périple, faire preuve d’une force morale incroyable, tenant bon pour ses enfants contraints de grandir trop vite, déracinés pour tenter de leur construire un avenir meilleur.

Ce récit ne peut qu’émouvoir. Présentant le parcours de migrants, semé d’embûches, de peur, de doute, de violence, le périple de Fereiba et de ses enfants, bien que périlleux, est une ode à l’espoir et à l’amour. Ce roman est porté par ces valeurs dont certaines personnes semblent tant manquer et qui devraient lire cette histoire. À travers les personnages forts de Fereiba et de son fils aîné Salim, que l’on peut sans gêne qualifier de héros l’un comme l’autre, le lecteur prend comme eux de plein fouet ce mépris, cette haine de l’étranger. Car même s’ils reçoivent du soutien – l’humanité n’est pas encore complètement pourrie – , c’est ce regard là sur les migrants qui domine. Par leur courage sans faille, ils donnent tous deux une véritable leçon de vie et montrent que malgré leur air misérable, sales, amaigris et les traits marqués par les épreuves, ils sont humains, contrairement à ceux qui les méprisent.

Écrit avec beaucoup de poésie, ce roman vraiment magnifique nous démontre que ce qui fait la valeur d’un Homme, ce n’est pas ce qu’il possède mais ce qu’il est. Une très belle leçon de courage, d’espoir et d’amour. Un récit lumineux malgré le sombre sujet dont il traite.

 

 

Édition présentée: Milady (21/10/2016). Titre original: When the moon is low. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Emmanuelle Ghez. ISBN/EAN13: 9782811218263. Disponible en numérique.

 

Badge Lecteur professionnel

 

Pour aller plus loin:

Suivez l’actualité de l’auteur sur son site (en anglais).

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

2 réflexions sur “Si la lune éclaire nos pas (Nadia Hashimi)

  1. Pingback: Dans ma Pile à Lire – Octobre 2016 – Des livres, des fils et un peu de farine…

  2. Pingback: Des livres sous le sapin – Des livres, des fils et un peu de farine…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s