Les cœurs noirs (Tugdual T1)(Anne Plichota et Cendrine Wolf)

Publié le 23 octobre 2014 chez XO éditions, les coeurs noirs est le premier volet de la trilogie Tugdual des françaises Anne Plichota et Cendrine Wolf.

 

Présentation de l’éditeur:

Ce qui peut leur arriver de pire : tomber amoureux…

Serendipity, petite ville du sud des états-Unis. Tugdual, dix-huit ans, fait partie d’une famille pas tout à fait comme les autres : comme lui, Mortimer, son frère de dix-sept ans, et Zoé, sa sœur de seize ans, sont dotés de pouvoirs surnaturels qu’ils doivent dissimuler.
Mais un autre secret pèse encore plus lourdement sur leur cœur : ils exercent malgré eux une attraction irrésistible sur les autres. Et, bien pire, cette attraction est mortelle pour ceux qui la subissent. En dépit de leur prudence, ils vont bientôt découvrir que d’autres connaissent leur secret. Derrière une apparente bienveillance, qui sont-ils ?
Alors qu’une véritable organisation se met en place autour d’eux et que leur mal continue de les ronger, ils font néanmoins leur possible pour vivre comme n’importe quels ados.
Mais quand l’amour s’en mêle, les choses se compliquent dangereusement…

Après le grand succès d’Oksa Pollock, Anne Plichota et  Cendrine Wolf entament une nouvelle série aux héros romantiques, sombres et fascinants.

 

Ce que j’en pense:

Les cœurs noirs, c’est l’histoire de trois adolescents pas comme les autres. Tugdual, Zoé et Mortimer ont en commun des pouvoirs surnaturels, ainsi qu’une certaine noirceur. Malgré cela, ils aspirent à vivre le plus normalement possible. Mais comment parvenir à se fondre dans la foule, à se comporter comme n’importe quel ado quand le moindre baiser peut-être fatal pour celui ou celle qui le reçoit?

Tous les trois sont torturés par ce mal qui les ronge et dont ils ne peuvent se défaire. Chacun souffre de manière différente, mais leur souffrance est aussi ce qui les unit. Grâce à leurs pouvoirs, ils vont se servir du mal pour faire le bien, dans le but d’exprimer un trop plein de colère et de souffrance, comme pour donner un sens à leur vie qu’ils pensent être sur le point de s’écrouler.

Au-delà du thème de la différence, il s’agit surtout d’acceptation de soi et d’apprendre à vivre avec ce terrible pouvoir comme s’il s’agissait d’une maladie incurable. Trouveront-ils un moyen de ne plus être une menace?

J’ai beaucoup aimé ce récit. Comme si être un ado était facile, Anne Plichota et Cendrine Wolf inoculent ce mal à leurs personnages qui n’en sont que plus torturés, plus fouillés, plus sombres aussi. Je regrette une chose, cependant. Je ne connais pas du tout l’univers d’Oksa Pollock, la première série de ces auteurs, et certains éléments dans le récit présenté ici nous montrent qu’il y a un lien. Je vais donc sûrement me lancer dans la lecture des aventures de la jeune Oksa avant de poursuivre cette série, afin d’en apprendre davantage sur le passé des trois ados aux sombres pouvoirs.

 

Édition présentée: XO jeunesse (Octobre 2014). ISBN/EAN 13: 9782845636910. Disponible en numérique.

 

 

Pour aller plus loin:

Découvrez l’univers d’Anne Plichota et Cendrine Wolf grâce à leur site.

Les paroles des chansons des The No-Body vous ont plu? Écoutez-les sur leur chaîne You Tube

 

 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Une réflexion sur “Les cœurs noirs (Tugdual T1)(Anne Plichota et Cendrine Wolf)

  1. Pingback: Dans ma Pile à Lire – Août 2016 – Des livres, des fils et un peu de farine…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s