Un renard dans le miroir (Luisa Gallerini)

Il s’agit du deuxième roman d’une auteure française signant sous le pseudonyme de Luisa Gallerini.

 

Quatrième de couverture:

N’êtes-vous jamais fier comme un paon ou têtu comme une mule ? Etes-vous plutôt rusé comme un renard ou bête comme une oie ? L’homme, dit-on, est un animal comme les autres.
À sa sortie du couvent, Joséphine reçoit une invitation anonyme accompagnée, dans un paquet soigneusement ficelé, d’un miroir en argent. Conviée à une soirée parisienne très prisée, elle ne résiste pas à sa curiosité naturelle. Et pourtant, les rumeurs les plus folles courent sur le compte de la maîtresse de maison, une riche Américaine à la réputation sulfureuse. En tombant dans ses filets, Joséphine succombe à la première d’une longue série de tentations… Entre aventures éphémères et plaisirs saphiques, pulsions animales et expériences initiatiques, la soirée prend vite un cours inattendu. D’autant que le miroir en argent possède un étonnant pouvoir magique : révéler la véritable nature des êtres vivants. Fascinée par cet extraordinaire secret, Joséphine mène son enquête. Qui a bien pu l’inviter à ce salon mondain, et pourquoi ?
Au fil de ses rencontres avec des créatures surnaturelles aussi séduisantes que menaçantes, Joséphine est confrontée à la formidable complexité de l’espèce humaine. Le but ultime de sa quête ? Sa nature la plus profonde.

 

Ce que j’en pense:

Ce récit a de nombreuses facettes: érotique, initiatique, policier et même fantastique. Le lecteur se laisse prendre au jeu de ce miroir magique, mené par une plume toute en sensualité, cherchant avec Joséphine la personne à l’origine de sa présence à ce salon mondain, elle, la novice, qui au cours de cette folle nuit va voir son enquête se transformer en quête. Afin de nous présenter cette faune, Luisa Gallerini joue avec les mots pour nous montrer la part animale de chaque personnage, nous permettant de juger ainsi de la dangerosité de chacun. Mais au milieu de toutes ces créatures, qu’est donc Joséphine?

Ce mélange de genre m’a beaucoup plu, et le style de l’auteure, agréable et sensuel, apporte une touche de féminité supplémentaire à ce salon où le maître des lieux est justement une femme. Un petit détail m’a cependant un peu chagrinée: le fait de découvrir trop vite qui est le fameux renard. Mais impossible de laisser ma lecture à mi-parcours, car si je savais de qui il s’agissait, je ne savais pas ce qu’il pouvait bien vouloir à Joséphine!

Pour faire monter un peu plus la température durant vos vacances, découvrez donc ce roman! C’est par ici!

 

Un grand merci à Luisa Gallerini pour cette découverte remplie de féminité et de sensualité!

Pour aller plus loin:

Vous pouvez consulter le dossier de presse de ce roman ici.

Et pourquoi ne pas découvrir également le premier récit de Luisa Gallerini, la momie de Pâques?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Advertisements

Une réflexion sur “Un renard dans le miroir (Luisa Gallerini)

  1. Pingback: Dans ma Pile à Lire – Août 2016 – Des livres, des fils et un peu de farine…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s