La momie de Pâques (Luisa Gallerini)

Auto-édité en décembre 2015 sous le pseudonyme de Luisa Gallerini, la momie de Pâques est un roman d’une auteure française.

 

 

Présentation du récit:

La vie éternelle est-elle un mythe ou une réalité ?

Paris, aujourd’hui : Marie trouve une amulette égyptienne avec un mystérieux papyrus sur la place de la Bastille. Alors que rien ne la prédispose à devenir une aventurière des temps modernes, elle se prend vite au jeu des énigmes. A la recherche d’un carnet de voyage qui renferme le plus grand secret de tous les temps, elle se lance tête baissée dans une haletante chasse au trésor qui se transforme rapidement en dangereuse chasse à l’homme.
Egypte, 1863 : Dans le carnet de voyage, une archéologue relate son périple à travers l’Afrique du Nord, des tombeaux de la Vallée des Rois aux catacombes d’Alexandrie, en passant par le monastère Sainte-Catherine bâti dans le désert rocheux du Sinaï. C’est lors de cette expédition aux portes de la mort que la jeune femme voit toutes ses convictions s’écrouler une à une : la magie n’existe que dans les livres, 1 + 1 = 2, l’amour entre femmes est impossible, le Christ n’a jamais ressuscité, la vie éternelle est un mythe… Entre rebondissements, révélations et complots ancestraux, « La Momie de Pâques » est une grande aventure où l’histoire se mêle au fantastique, la religion à la magie, l’amour à l’interdit.

 

 

Ce que j’en pense:

Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteure sous son nom de plume, Luisa Gallerini. Merci pour ce voyage!

Dans ce roman, nous suivons deux quêtes: l’une se déroulant en Egypte en 1863 et l’autre de nos jours. Par un habile jeu de chasse au trésor, le lecteur est plongé dans la fuite de Marie, qui suit les indices d’un carnet de voyage pour tenter de sauver sa vie. Car elle est menacée. Ce qu’elle a découvert pourrait mettre à mal bien des croyances. Dans le carnet qu’elle s’efforce de reconstituer, elle trouve le récit d’une archéologue qui, peu à peu, reforme le puzzle des origines du Christianisme, ainsi que de l’une de ses plus grandes énigmes, suite à une découverte inattendue.

Melencolia I - Albrecht Dürer (1514) (Gravure sur cuivre)

Melencolia I – Albrecht Dürer (1514) (Gravure sur cuivre)

Qui n’a jamais rêvé d’une chasse au trésor? Et quand celle-ci a pour cadre l’Egypte et ses mystères, il est difficile de ne pas résister. L’auteur nous en dresse un tableau dans lequel être une femme n’est pas chose aisée. Entre la chaleur du désert et la fraîcheur des tombeaux, le sable qui agresse les corps et les caresses qui les apaisent, le lecteur explore ce pays grâce à des descriptions  riches qui n’alourdissent pas la dynamique du récit.  Sorte de Da Vinci Code, ce récit apporte un hypothèse intéressante aux origines du Christianisme, et aborde la question de la Résurrection du Christ en y ajoutant une certaine magie qui donne au lecteur envie d’y croire. En tournant la dernière page, une phrase m’est venue en tête: « et pourquoi pas? ». La mise en parallèle des croyances égyptiennes durant l’Antiquité et le Christianisme montre une nouvelle fois que les religions, actuelles et anciennes, monothéistes et païennes ont souvent plus de ressemblances qu’elles ne veulent bien le laisser croire, les unes tentant d’effacer, de prendre la place des autres, je pense ici à Noël, qui a « remplacé » les célébrations païennes du solstice d’hiver.

J’ai été tout de suite proche des personnages principaux de ce récit. Le fait qu’il s’agisse de femmes, au caractère suffisamment fort pour se passer d’hommes dans des situations pourtant périlleuses, y est pour beaucoup. Chacune conserve malgré tout sa sensibilité et fait preuve d’intelligence. Il faut dire que le portrait de la femme potiche, c’est un peu dépassé!

Roman d’aventure avec une pincée de thriller et un soupçon de romance, une lichette de magie et un peu de foi, le tout étant dosé de façon agréable. Un très bon moment de lecture.

Édition présentée: auto-édition (Décembre 2015). ISBN/EAN 13: 978-1519548948. Disponible en numérique.

 

Pour compléter l’expérience, visiter le site dédié au roman

 

 

 

 

 

Lecture faite dans le cadre du challenge Goodreads

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Advertisements

2 réflexions sur “La momie de Pâques (Luisa Gallerini)

  1. Pingback: La momie de Pâques – Luisa Gallerini – L'Ivre de Lire

  2. Pingback: Un renard dans le miroir (Luisa Gallerini) – Des livres, des fils et un peu de farine…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s