Rage (Nicolas Gramain)

Rage est un roman du français Nicolas Gramain, illustré par Ysha. Sa sortie éditeur est prévue pour 2017, bien que son écriture remonte à 2014.

 

 

 

Présentation de l’auteur:

L’histoire de Rage est celle de Vulcain, un géant noir animé par un esprit de vengeance. Dans un monde futuriste et uchronique, il fera la connaissance de Marissa, une petite fille, qui réveillera son humanité et il découvrira que sa vie, ainsi que les mystérieux pouvoirs dont il a hérité, sont au centre d’une terrible destinée.

 

Ce que j’en pense:

Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteur, Nicolas Gramain, pour sa confiance.

Rage porte bien son nom. Il enferme en ses pages de la haine, de la colère, de la violence, de la vengeance. Mais aussi beaucoup d’amour.

On en sait très peu sur Vulcain, le personnage central et principal narrateur de ce récit se déroulant dans un futur uchronique qui fait froid dans le dos. On découvre que sa vengeance est due à la perte d’êtres aimés dans des circonstances terribles, et quelques détails concernant son physique: la peau noire, les yeux marrons. Contaminé par le virus berserk, il se transforme en créature impitoyable dès que la colère l’envahit. Pour celles et ceux qui l’ignorent, chez les Vikings, le berserk désigne un guerrier-fauve, que l’on disait inspiré d’une rage divine qui le rendait surpuissant. Vulcain va se lancer dans une quête, celle d’une enfant, ponctuée d’épreuves: des combats de free fight contre des Humains Génétiquement Modifiés, d’autres inspirées par des jeux de téléréalité et par les jeux du cirque de la Rome Antique, d’autres encore aux références bibliques incontestables, le tout faisant penser aux Travaux d’Hercule. À travers le récit, l’auteur fait intervenir des personnages bien réels, comme les nazis Mengele et Shäfer (ici orthographié Shaefer), s’appuyant sur leurs expériences eugénistes pour asseoir une partie de l’intrigue, mais également des personnages de fictions, comme Guts, héros du manga Berserk.

Sommes-nous dans un autre monde? Dans une autre réalité? Dans un univers parallèle? Dans un cauchemar? Toutes les hypothèses  sont possibles. Et au-delà de la quête de cette enfant, la volonté de vouloir la mettre en sécurité, se cache en fait une autre quête: celle de soi-même. En gardant le thème universel du combat entre le Bien et le Mal, l’auteur nous rappelle que nous ne sommes pas tout noir ou tout blanc. Nous sommes dualité.

« Tout être est soumis à cette dichotomie »

Vulcain ne vous laissera pas indifférent. Car il vous rappellera à coup sûr celle ou celui que vous êtes intérieurement face à une injustice ou à la violence gratuite. Qui n’a jamais senti cette rage lui brûler les tripes, que l’on contient en nous en serrant les poings et les dents?

J’ai apprécié les nombreuses références distillées tout le long du roman. J’ai même découvert certaines choses et je suis persuadée que d’autres sont encore à découvrir. C’est un récit prenant, par son rythme qui souligne celui des combats et le sentiment d’urgence pour retrouver cette enfant. Laissez-vous tenter! Suivez Vulcain. Mais faites attention. Vous allez prendre une véritable claque à la fin!

 

 

Retrouvez toutes les infos concernant ce roman sur Facebook.

 

Edit du 02 Janvier 2017: le roman est disponible chez Evidence éditions depuis le 10 décembre 2016. Il est disponible sur support papier et numérique.

 

Pour aller plus loin:

Il faut une première fois à tout, et j’ai envie de vous présenter ici la liste des chansons ou musiques citées dans ce roman. Tout d’abord parce qu’elle reflète bien la diversité des références de l’auteur, ensuite parce que l’initiative de @JoyeuxDrilleCdj sur Twitter est vraiment une chouette idée: partager sur le réseau social ces références avec le hashtag #EntenduDans . N’hésitez pas à l’utiliser à votre tour!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Advertisements

8 réflexions sur “Rage (Nicolas Gramain)

  1. ça c’est ce que j’appelle une chronique qui fait plais’ ! Merci encore et aussi pour le lien Twitter qui est effectivement une idée très sympa.

    • Tout le plaisir a été pour moi! Je suis restée scotchée! Et j’aime bien quand un récit me fait faire des recherches, je suis une grande curieuse!

  2. Pingback: Je vais vous tuer (Nicolas Klein) – Des livres, des fils et un peu de farine…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s