La cité du feu sacré (The Mortal Instruments #6) (Cassandra Clare)

Dernier volume de la seconde trilogie de The Mortal Instruments, ce roman de l’américaine Cassandra Clare a été publié en 2014 sous le titre City of Heavenly Fire.

 

 

la cité du feu sacré

 

 

Quatrième de couverture:

Les ténèbres s’abattent sur le Monde Obscur. Le chaos et la destruction se propagent à une vitesse terrifiante. Clary, Jace, Simon et leurs compagnons rassemblent leurs forces pour faire face au démon le plus puissant qu’ils aient jamais affronté: Sébastien, le frère de Clary. Rien ne semble pouvoir l’arrêter. L’unique espoir de l’anéantir se trouve au coeur du Royaume des Démons. Mais, pour les Chasseurs d’Ombres, ce voyage exige de lourds sacrifices. La quête s’annonce plus difficile que jamais…

 

Ce que j’en pense: 

Si vous n’avez pas lu les précédents volumes de cette série, passez votre chemin!!!

Il est là, le moment tant redouté. Celui de quitter des personnages que l’on a vu évoluer, auxquels on s’est attaché. Le grand face à face du Bien et du Mal. Mais le Bien est-il vraiment vierge de toute méchanceté? Le Mal n’est-il pas capable de compassion? Tout n’est jamais tout blanc ou tout noir. Chacun de nous est une nuance de gris, chacun à sa part d’ombre et de lumière.

Je n’ai pas cessé de le dire à chaque volume, mais pour moi, le personnage le plus intéressant de cette série est Jace. C’est celui que l’on voit le plus évoluer, suivi par Simon. Jace est le personnage le plus fouillé, le plus torturé et qui, au delà de son destin de Chasseur d’Ombres, va se retrouver en pleine quête de lui-même, va apprendre à douter, à se remettre en question. Et c’est à la fin de ce tome que l’on comprend la question de Madame Dorothea dans le premier volet, demandant à Jace s’il était déjà tombé amoureux de la mauvaise personne.

Un final sur la fraternité, l’amour, l’amitié, le sacrifice, dont je n’imaginais pas du tout la conclusion ainsi. Je la voyais assombrie par la perte d’un ou plusieurs personnages. Dommage! Cassandra Clare a fait son choix et propose malgré tout une fin cohérente.

Une série qui reste une de mes préférées malgré son final édulcoré.

 

Édition présentée: Pocket Jeunesse (4 Juin 2015). Traduit par Julie Lafon. ISBN/EAN13: 9782266218016. Disponible en numérique.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Une réflexion sur “La cité du feu sacré (The Mortal Instruments #6) (Cassandra Clare)

  1. Pingback: Dans ma Pile à Lire – Février 2016 – Des livres, des fils et un peu de farine…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s