La cité des âmes perdues (The Mortal Instruments T5) (Cassandra Clare)

Publié en 2012 sous le titre City of Lost Souls par l’américaine Cassandra Clare (nom de plume de Judith Rumley) (27/07/1973 – ), ce cinquième opus de la série The Mortal Instruments sera commercialisé en France par Pocket Jeunesse à partir du 22 Mai 2014.

 

Quatrième de couverture:

Clary est folle de joie. Lilith serait anéantie et Jace sauvé… Mais quand les Chasseurs d’Ombres viennent le libérer, ils ne trouvent que du sang et du verre brisé. Jace a disparu. Clary découvre bientôt qu’il est devenu un serviteur des démons ! Son sort est désormais lié à celui de Sébastien, son pire ennemi…

Pour sauver l’homme qu’elle aime, Clary va devoir risquer plus que sa vie. Existe-t-il encore le moindre espoir ?

 

Ce que j’en pense: 

Encore des difficultés pour Jace et Clary. Ce couple semble maudit. Ou alors Madame Dorothea, dans la Cité des Ténèbres,  avait-elle raison: Jace est-il tombé amoureux de la mauvaise personne? Et si c’est vraiment le cas, qui est donc celle qui lui est destinée? Clary et lui semblent pourtant réellement attachés l’un à l’autre, prêts à risquer leur vie l’un pour l’autre.

Des personnages qui paraissaient secondaires dans les précédents tomes prennent une place plus importante ici. Mais il va sans dire que le plus important de tous est Jace. Ses origines, toutes les épreuves auxquelles il est confronté, le sang qui coule dans ses veines, tout cela fait de lui un personnage à part, amené à faire de grandes choses, à avoir un rôle déterminant dans la lutte du Bien contre le Mal.

Simon, le meilleur ami de Clary, prend de l’importance et de l’assurance à chaque opus. Il ne lui manque plus qu’à trouver un peu de réconfort dans les bras d’une fille. Et que dire du frère de Clary, celui qui se fait appeler Sébastien. Il est vraiment dérangé! Pas de doute, Valentin est bien son père! Sa soif de pouvoir et de vengeance est destructrice, il est vraiment mauvais et calculateur.

L’ambiance s’assombrit, les démons sont partout et les Chasseurs d’Ombres pas assez nombreux pour les repousser. Difficile de douter qu’un gros affrontement va avoir lieu dans le prochain volume, qui sera le dernier de la série. Et qu’il va y avoir de la casse. Pas mal de casse. On le sent. Reste à savoir qui, pourquoi, comment.

Les couvertures de cette série ont à chaque fois une signification. Ici, Clary est vêtue de rouge et ce n’est pas par hasard. Cela prend tout son sens à la lecture du roman.

Alea jacta est. Tous les éléments sont en place, ou presque, pour le grand final.

« […] – Bien sûr qu’il m’aime. Je suis sa sœur.

– L’amour n’a rien à voir avec les liens du sang, objecta Magnus d’un ton amer. Demande à Clary. » (p. 179)

 

« Je suis tombé amoureux de toi parce que tu es l’une des personnes les plus courageuses que j’aie jamais rencontrées, poursuivit-il. […] Tu es venue pour moi. Tu m’as sauvé alors que tous les autres ou presque avaient renoncé. Tu crois que je ne sais pas ce que tu as traversé? […] Comment tu as pu imaginer que je pourrais t’en vouloir? » (p. 589)

 

 » J’ai toujours eu l’impression qu’il me manquait un petit bout d’âme, mais je l’ai trouvé en toi. » (p. 598)

 

Édition présentée: Pocket Jeunesse (Mai 2014). Titre original: City of  Lost Souls. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Julie Lafon. Disponible en numérique.

 

Lecture faite dans le cadre du challenge Goodreads

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s