Mr Mercedes (Stephen King)

Stephen King ( 21/09/1947 – ) est un auteur américain. Très prolifique, bon nombre de ses œuvres ont été adaptées au cinéma et/ou à la télévision. Il a écrit également sous le pseudonyme de Richard Bachman. Auteur populaire aux univers effrayants teintés de fantastique, il aime mettre en scène des gens ordinaires dans des situations extraordinaires. Mr Mercedes est paru en 2014 ( en janvier 2015 pour la France) et est le premier d’une trilogie centré sur Bill Hodges. Mr. Mercedes a remporté le prix Edgar Allan Poe 2015 du meilleur roman.

Quatrième de couverture:

FONCER SUR UNE FOULE

DANS SA SL 500 12 CYLINDRES: LE MOMENT

LE PLUS GRISANT DE LA VIE DE MR MERCEDES.

ET LE CARNAGE LUI A TELLEMENT PLU

QU’IL N’A QU’UNE ENVIE: RECOMMENCER.

AU PLUS VITE…

Délaissant le fantastique, Stephen King se glisse avec une jubilation contagieuse dans le moule du polar. Revenu de tout mais toujours tenace, son inspecteur Bill Hodges rejoint les figures emblématiques du roman noir américain.

Ce que j’en pense:

Je suis fan de Stephen King. Même si Dôme m’a un peu déçue, je ne me suis pas détournée de cet auteur qui est une référence pour pas mal de personnes. J’aime les ambiances oppressantes qu’il crée, les détails parfois horribles qu’il décrit avec brio, avec une écriture quasiment cinématographique. On ne lit pas un roman de Stephen King. On le vit. C’est probablement pour cette raison que bon nombre de ses écrits ont été adaptés. La touche de fantastique qui est présente dans tous les récits que j’ai pu lire jusqu’à présent est comme une marque de fabrique.

Mais ici, pas de fantastique. Nous sommes devant des  circonstances que nous pourrions vivre, nous, le commun des mortels. Se lançant dans un thriller tout ce qu’il y a de basique, King nous embarque avec lui dans cette poursuite folle avec ses personnages qui pourraient très bien être nos voisins. Et c’est réussi. Dans une ville des États-Unis en proie à la crise économique, encore traumatisée par les attentats du 11 Septembre 2001, nous suivons des protagonistes ordinaires et bien différents des uns des autres, auxquels il est facile de s’identifier. C’est d’ailleurs le cas pour les personnages que nous rencontrons au premier chapitre. En quelques lignes seulement, on s’y attache. La fin de ce premier chapitre n’en est que plus cruelle.

Comment va réagir l’inspecteur à la retraite Hodges? Alors que plus rien ou presque ne semble le retenir ici bas, le voilà qui se lance aux trousses de ce Mr Mercedes. L’escalade de violence est le reflet de la réalité, et les événements ne se déroulent pas toujours comme prévu.

À travers ce récit, King en profite pour brosser un portrait de l’Amérique de ce début de XXIème siècle, où le racisme est plus que jamais présent, où les armes sont partout et où le plus perturbé des esprits trouvera toujours une faille pour mener à bien ses sinistres desseins, et n’hésite pas à remettre en doute les religions:

« […]Toutes les religions mentent. Tous les préceptes moraux sont des illusions trompeuses. « 

Heureusement une poignée d’hommes et de femmes veillent à maintenir un semblant d’ordre dans cette société prête à basculer dans le chaos.

Un écriture efficace, une intrigue bien menée, je crois tout simplement que Stephen King n’a plus rien à prouver.

 

Édition présentée: Albin Michel (2015). Titre original: Mr Mercedes. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Océane Bies et Nadine Gassie. ISBN/EAN 13: 9782226314680. Disponible en numérique.

 

Lecture faite dans le cadre du challenge Destination PAL.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

7 réflexions sur “Mr Mercedes (Stephen King)

  1. Pingback: Des livres sous le sapin – Des livres, des fils et un peu de farine…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s