Les troubadours, leurs vies, leurs œuvres, leur influence (Joseph Anglade)

Cet ouvrage est issu d’un cours donné par le français Joseph Anglade ( 11/10 1868 – 13/07/1930), philologue et romaniste spécialisé dans l’étude de la lyrique des troubadours, et fut publié en 1908.

Source gallica.bnf.fr

Source gallica.bnf.fr

Extrait de l’avant propos:

« Ce livre est issu d un cours professé à l Université de Nancy en 1907-1908. C était là une matière bien nouvelle pour le public éclairé auquel nous nous adressions. Le désir de lui faire connaître sous une forme accessible dépourvue de l appareil d érudition qui accompagne d ordinaire ces études une période glorieuse de notre ancienne littérature explique le caractère de cet ouvrage. Aussi y trouvera-t-on plus d affirmations que de discussions. Il est destiné au grand public, à celui du moins qui sait s intéresser encore aux choses du passé, non parce qu elles sont le passé, mais parce qu elles sont belles et intéressantes. C est à l intention de ce public que nous avons multiplié les citations. Nous aurions désiré les donner dans le texte provençal. On aurait pu ainsi mieux goûter les vers gracieux de Bernard de Ventadour ou de la comtesse de Die, le style ferme et énergique de Peire Cardenal, et surtout tant d artifices de mètre ou de style dont la traduction ne peut garder la moindre trace. Mais ce volume en eût été démesurément grossi, et de plus toute une partie du charme de cette langue aurait échappé à ceux qui ne la connaissent pas… »

Ce que j’en pense:

J’ai découvert cet ouvrage en suivant un cours en ligne sur les troubadours (pour les curieux, il s’agit de celui-ci). Ici, Joseph Anglade présente le trobar ou mouvement troubadouresque dans sa chronologie, en nous expliquant les différents genres (pastourelles, sirventès,…), en nous parlant des troubadours les plus connus et les plus influents. S’adressant à un large public, il convient cependant de s’intéresser un minimum à la lyrique des troubadours pour apprécier ce « cours ». L’auteur nous montre ce qui a causé la disparition des troubadours, les raisons historiques, mais également celles dépendant tout simplement du trobar lui-même et de ses limites.

Un ouvrage enrichissant pour celles et ceux qui s’intéressent à la lyrique médiévale.

Édition présentée: Armand Colin (1919). Numérisation gallica.bnf.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

Advertisements

2 réflexions sur “Les troubadours, leurs vies, leurs œuvres, leur influence (Joseph Anglade)

    • Une meilleure diffusion, c’est certain. Une ré-édition, pourquoi pas. Le contenu est complet, les références sont nombreuses. Bien sûr, il s’adresse à un certain public, mais je pense qu’il est susceptible d’intéresser de simples curieux également. S’agissant d’un texte issu d’un cours universitaire, je le trouve très bien structuré, présentant le sujet de façon chronologique. Je ne peux que vous le recommander.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s