Terminus radieux (Antoine Volodine)

Antoine Volodine (1950 – ) a reçu le Prix Médicis 2014 pour ce roman, Terminus radieux, publié en septembre 2014.

 

Terminus radieux Antoine Volodine Seuil (Septembre 2014)

 

 

Quatrième de couverture: 

Des siècles après la fin de l’Homme rouge, dans une Sibérie rendue inhabitable par les accidents nucléaires, des morts-vivants, des princesses et des corbeaux s’obstinent à poursuivre le rêve soviétique.

Présentation de l’éditeur:

Taïga sombre et immense, steppes infinies… La scène se passe d’abord après l’irradiation complète de la Sibérie et l’écroulement de la Deuxième Union soviétique, puis des siècles plus tard. La région, dévastée par des accidents nucléaires, est à jamais inhabitable. Entourés de paysages grandioses, des soldats fantômes, des morts vivants et d’inquiétantes princesses s’obstinent à poursuivre le rêve soviétique. Désormais le centre du monde a un nom, Terminus radieux, un kolkhoze dont la pile atomique s’est enfoncée sous terre. Solovieï, le président du village, met ses pouvoirs surnaturels au service de son rêve de toute-puissance : vie et mort, amour éternel, renaissance. Assisté par l’immortelle Mémé Oudgoul, il règne en maître sur le destin des hommes et des femmes qui ont atterri là. Non loin du kolkhoze passe une voie ferrée où circule un unique convoi, toujours le même. Prisonniers et militaires cherchent en vain le camp où leur errance prendra fin. Mais, là encore, Solovieï ordonne l’histoire. Il leur faudra attendre des milliers d’années pour que s’éteigne sa présence dans leur cauchemar.

 

Ce que j’en pense:

J’ai lu ce roman avant qu’il ne reçoive le Prix Médicis. Je ne suis pas de ces lecteurs qui se ruent sur les ouvrages des Rentrées Littéraires, et je ne l’aurais probablement jamais lu si je ne l’avais pas gagné grâce aux éditions du Seuil que je remercie.

C’est un roman étrange, où l’on ne sait pas trop si l’on évolue dans le monde des vivants, des morts, des morts-vivants, dans un rêve ou une réalité. Je me suis laissée emporter malgré tout dans ce futur possible, où l’Homme répète l’Histoire, ne semblant pas se souvenir des erreurs passées, conduite par une écriture envoûtante,  presque hypnotisante.

J’avoue avoir du mal à parler de ce roman. Je ne l’ai pas détesté, je ne l’ai pas aimé non plus. Je crois que mon approche n’était pas la bonne durant ma lecture. Pour moi, c’est un Objet Littéraire Non Identifié, inclassable. L’univers de l’auteur est surprenant, parfois dérangeant, je pense ici à la recherche du camp. Une sorte de dystopie remplie de fantastique. Ce que j’en retiens, c’est que l’Homme n’apprend pas des erreurs du passé et les reproduit. Mais j’avoue que le temps qui s’étire sur des centaines d’années, cela m’a gênée, même s’il s’agit de créer une sorte de purgatoire.

Je suis vraiment désolée de ne pouvoir mieux m’exprimer sur ce récit. Il y a probablement d’autres attraits, puisqu’il a remporté le Médicis, que je n’ai pas su décelés. C’est un roman qui sort vraiment du lot, je n’avais jamais lu un écrit aussi étrange. Rien de négatif dans ce constat, puisque je l’ai lu jusqu’au bout, avec plaisir. Je n’ai juste pas su comprendre le « délire » de l’auteur.

 

Edition présentée: Seuil, septembre 2014 ISBN: 9782021139044

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

4 réflexions sur “Terminus radieux (Antoine Volodine)

    • Pour une découverte, j’ai été surprise. Je m’attendais à quelque chose de plus « classique » comme fantastique. Il a vraiment un univers à part!

  1. Bonjour,
    J’ai lu et chroniqué ce roman il y a quelques semaines et ce fut vraiment une découverte pour moi. Je suis d’accord avec toi, c’est surprenant, dérangeant et en même temps, cela se lit avec plaisir.
    Mais en ce qui me concerne, j’ai finalement beaucoup aimé ce roman inclassable qui est aussi le fruit d’une réflexion historique de l’auteur. Il est vrai que j’ai eu des moments de doute, et c’est en lisant pas mal d’articles sur Volodine et ses précédents romans que j’ai mieux compris sa démarche et son univers. Il m’a semblé également que beaucoup de choses s’expliquaient à la fin du roman. D’où mon envie de lire d’autres romans de cet auteur.

    • Je pense en effet que quelques investigations m’auraient permis de mieux comprendre cet univers. Et tout comme toi, je pense découvrir d’autres écrits de cet auteur. Son côté hors-norme a aiguisé ma curiosité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s