Les disparus de Saint Agil (Pierre Véry)

Ecrit par le français Pierre Véry (17/11/1900 – 12/10/1960), ce roman fut publié en 1935.

Les disparus de Saint Agil Pierre Véry Folio junior édition spéciale

 

Présentation de l’éditeur:

Dans le dortoir de la pension de Saint-Agil, Mathieu, numéro 95 pour ses amis, ne dort pas. Le surveillant général aux allures d’espion n’est pas en vue : Mathieu gagne la salle des sciences naturelles où veille le squelette Martin. C’est là le repaire de la bande des «Chiche-Capon» dont il fait partie avec le numéro 22 et le numéro 7.
Leurs trésors sont cachés là. Dont un gros cahier où ils consignent leurs exploits. Alors que Mathieu s’apprête à inscrire quelques lignes dans le cahier secret, un léger crissement lui fait dresser la tête, avant de le précipiter vers le dortoir.
Le lendemain, le numéro 95 disparaît, premier des étranges événements qui vont troubler la calme pension Saint-Agil.

Mystère et suspense .. L’atmosphère étrange qui règne dans ce pensionnat est inoubliable ! Un roman policier devenu un classique de la littérature de jeunesse.

 

Ce que j’en pense:

Un pensionnat de garçons, un trio d’amis ayant une envie d’évasion, des disparitions, et voilà le lecteur devenu détective! Qu’est-il arrivé? Comment? Pourquoi?

J’ai retrouvé ici l’odeur de la craie, la discipline, la vie en communauté des pensionnats. Mais aussi une enquête à mener. On est très rapidement immergé dans cet établissement scolaire et certains personnages semblent avoir leurs petits secrets. Ces disparitions sont étranges, un adolescent va tenter de comprendre comment et pourquoi ces garçons se sont volatilisés. Nous suivons donc l’enquête de l’intérieur, observant les faits et gestes de chacun.

C’est un roman jeunesse qui fait encore mouche aujourd’hui, malgré l’époque à laquelle il a été écrit et qui y est décrite. Certains le trouveront sûrement désuet parce que les pensionnats de jeunes garçons n’existent plus ou presque. Pour ma part, je trouve que c’est justement ce qui fait tout son charme. Et puis cette enquête est menée de telle manière qu’il est difficile de deviner ce qui se passe dans cette pension.

Un récit agréable, divisé en chapitres dont chacun amène son rebondissement. Une lecture à faire à tout âge.

 

Une adaptation cinématographique a été produite en 1938 par Christian-Jacque.

Titre: Les disparus de Saint Agil

Auteur: Pierre Véry

Première publication: 1935

Edition présentée: Folio junior édition spéciale

ISBN:

 

Lecture faite dans le cadre du Club de Lecture VendrediLecture et du challenge ABC

CL VL Sept 2014 challenge abc 2013

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s