Clipperton, l’atoll du bout du monde (Jean-Louis Étienne)

Paru en Octobre 2005 chez Seuil (collection 7ème continent), ce récit du français  Jean-Louis Étienne nous dévoile les dessous d’une expédition scientifique sur cet atoll du Pacifique.

 

Clipperton, l’atoll du bout du monde Jean-Louis Étienne Seuil/ 7ème continent Octobre 2005

 

Quatrième de couverture:

« Une inquiétude grandissante commençait à me traverser l’esprit : et si je m’étais trompé, si nous n’arrivions pas à prendre pied sur l’île ? ! En cet instant précis, je réalisais l’ampleur du pari audacieux que j’avais pris, d’asseoir toute l’expédition sur l’incertitude du débarquement ».

Isolé sur l’océan Pacifique, Clipperton est un atoll sauvage, inhabité, défendu par une forteresse corallienne qui le rend inaccessible. L’opération fut périlleuse pour les hommes et le matériel.

De décembre 2004 à avril 2005, pendant les quatre mois passés sur l’île avec ma famille et une petite équipe, nous avons accueilli une quarantaine de chercheurs, qui se sont relayés pour étudier l’ensemble des espèces qui vivent sur cet îlot méconnu. Ces missions d’inventaires naturalistes s’imposent comme des outils indispensables à l’évaluation de l’impact des activités humaines sur le monde vivant. Car la nature n’est pas le décor de l’existence, c’est une mutuelle géante où toutes les espèces ont la vie en commun, et l’Homme n’échappe pas à la règle. Cette diversité biologique, aujourd’hui menacée, est indispensable à la survie de l’humanité.

Depuis que nous sommes revenus, l’atoll est à l’abandon et je m’emploie à ce que Clipperton trouve sa vocation : devenir une sentinelle pour la sauvegarde de l’océan.

 

Ce que j’en pense:

Clipperton, c’est un bout de terre appartenant à la France, loin, très loin de la métropole. Alors y voir débarquer une expédition scientifique, c’est un véritable parcours du combattant! C’est le pari – risqué mais réussi – de Jean-Louis Etienne.

À travers ce récit, le célèbre explorateur nous décrit comment s’est déroulé l’expédition Clipperton. Il nous fait entrevoir les difficultés qu’il a rencontré pour la mettre sur pied, mais se consacre essentiellement aux quatre mois passés sur l’atoll, aux rencontres avec les divers scientifiques qui s’y sont croisés, les difficultés de vivre en reclus malgré une connexion internet. Nous découvrons la diversité de la faune et de la flore de Clipperton, son histoire, les différents buts de cette expédition ( scientifiques, mais également affirmer la souveraineté de la France sur ce tout petit atoll).

Un agréable récit même pour les non-scientifiques comme moi!

Pour en savoir davantage, je vous invite à vous rendre sur le site de Jean-Louis Etienne dédié à cette expédition: ici!

 

 

Titre: Clipperton, l’atoll du bout du monde

Auteur: Jean-Louis Étienne

Première publication: Octobre 2005

Édition présentée: Seuil, collection 7ème continent (2005)

ISBN: 2-02-084566-0 (9782020845663)

 

Cette lecture a été faite dans le cadre du club de lecture VendrediLecture et compte pour le challenge ABC.

sur une île challenge abc 2013

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s