Candide ou l’Optimisme (Voltaire)

Publié la première fois en janvier 1759, Candide ou l’optimisme est un conte philosophique dans lequel Voltaire se moque de façon à peine voilée de la théorie de Leibniz selon lequel « tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ».

Candide de Voltaire collection Librio (1995)

Candide de Voltaire
collection Librio (1995)

Quatrième de couverture:

Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles… C’est bien connu! Depuis Voltaire, grâce à Pangloss, le plus grand des philosophes, la maxime est à la mode. Il n’est que de voir Candide pour d’en persuader.

Pour un baiser échangé avec Cunégonde, fille du baron de Thunder-ten-tronckh, Candide est chassé à coups de pied, confronté aux pires cataclysmes et à la férocité des gens… Voleurs, soldats brutaux, femmes débauchées, inquisiteurs féroces, coquins et vieilles acariâtres se liguent pour le pousser d’aventures en désastres…

Après bien des péripéties, le héros, fatigué, retrouve enfin sa mie, devenue bien laide mais excellente pâtissière, et finira paisiblement ses jours à cultiver son jardin.

Ce que j’en pense:

C’est le genre de classique que je relis de temps en temps pour me donner la pêche! Difficile en effet de ne pas sourire devant cet étalage de dérision et de sarcasme. Chaque chapitre correspond à une mésaventures pour Candide, mais comme il vit « dans le meilleur des mondes possibles », il s’en sort toujours, tel un super-héros. Parce que, on peut le dire, survivre à la guerre, à un tremblement de terre (et pas des moindres…), à deux traversées de l’océan Atlantique (ce n’était pas rien!), à une tribu cannibale et découvrir le fabuleux pays d’Eldorado, c’est assez impressionnant! Et pourtant, ce grand naïf, si on l’avait en face de soi, on le secouerait, on lui donnerait des baffes en lui hurlant: « Réveille-toi! On n’est pas chez les Bisounours! ». Ben oui! Que voulez-vous! Comme Voltaire, je n’adhère pas vraiment à la théorie de Leibniz, et présentée comme Voltaire l’a fait, de façon aussi parodique, cela provoque forcément ce genre de réaction chez moi, même si c’est avec le sourire!

Je ne vous ferez pas ici une analyse de l’oeuvre, ce n’est pas mon but. Mais avec sa légèreté, n’importe qui peut lire cet écrit, même si des évènements tragiques, comme le tremblement de terre de Lisbonne, servent de toile de fond.

Une petite pépite  classique!

Candide de Voltaire collection Librio (1995)

Titre: Candide ou l’Optimisme

Auteur: Voltaire

Première publication: Janvier 1759

Édition lue: J’ai Lu, collection Librio, octobre 1995

Disponible en numérique

Cette lecture compte pour le challenge Autour du Monde 2013  du forum Plume Libre et le challenge ABC 2013 du forum Club de Lecture

challenge autour du monde 2013 plume libre

challenge abc 2013

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

2 réflexions sur “Candide ou l’Optimisme (Voltaire)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s