La Femme d’un dieu, l’histoire oubliée d’un amour impossible (Christine Machureau)

Roman de la française Christine Machureau, publié le 17 Janvier 2017 aux éditions Numeriklivres.

 

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Prostituée, putain, pécheresse, pénitente… que n’a-t-on dit de la femme, qui, plus que les Apôtres, est citée dans les Évangiles ! Mariam de Magdala, bête noire de l’Église romaine, a mis deux mille ans pour rejaillir en pleine lumière, pour éclabousser le monde de son chatoiement féminin.
La trentaine passée, elle avait tout vécu : un amour fulgurant, une exaltation spirituelle, l’offense et le mépris des hommes. Elle avait secouru le prophète de tous les temps, à la barbe des légionnaires romains. Parcourant à pied, à dos de mule la Judée en tous sens pour écouter l’ineffable. Yeshoua disparu, il ne lui restait comme les autres qu’une mission à remplir : disperser le message à la surface de la Terre.
Voilà une femme mûre, entièrement consacrée à une mission, la meilleure apôtre du Christ, celle à qui il disait tout, qui comprenait tout, qui part en bateau, accoste en Gaule et se claquemure trente ans dans une grotte… L’Église de Rome bâillonne la mémoire de Mariam de Magdala, on la prive de parole, d’enseignement, on la rendit muette pour les siècles à venir. Elle ne peut être que repentante, pécheresse dans l’éternité… En elle se cristallisait toute la défiance de l’Église envers les femmes. Méfiance dont la société des hommes fait encore le choix. Soumise pour l’éternité ?
En vérité, qu’a-t-elle fait ? Qu’a-t-elle dit ? Pourquoi fallait-il vraiment qu’elle se taise ? L’Église de Rome n’avait-elle pas, dès le premier siècle, perverti à la fois l’Histoire et le Message afin de cacher l’Incroyable?
Mais cet « Incroyable » n’est pas une pâle copie des Évangiles, c’est une vision novatrice qui défie l’Histoire.
Il est des fictions qui narguent les mensonges !

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Le vœu du paon (Jean-Côme Noguès)

Roman historique du français Jean-Côme Noguès (28/02/1934 –  ), publié en 1987. Il a reçu le Grand Prix du livre jeunesse de la Société des Gens de Lettres 1987. Illustré par Bruno Pilorget.

 

 

 

 

Quatrième de couverture:

En pays d’Oc, en 1204, Grillot est un jeune garçon qui a été trouvé près de la fontaine, à l’heure où les femmes vont faire provision d’eau pour la nuit. Une vieille serve, Ragonne, l’a recueilli et aimé. Mais Ragonne vient de mourir, et Grillot reste seul désormais. Deux ou trois fois l’an, passe par le village Jordi le jongleur, qui va de château en château et qui a promis à Grillot de l’emmener dans son éternel voyage. L’heure est venue de cette marche vers les montagnes dont l’enfant rêve à cœur perdu. Peut-être découvrira-t-il la réponse aux questions qu’il se pose: de qui est-il le fils? Et pourquoi l’a-t-on abandonné?

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Le pacte de Sliter (L’Epouvanteur T11) (Joseph Delaney)

Onzième opus de la saga l’Epouvanteur du britannique Joseph Delaney ( 25/07/1945 –  ), publié en 2012 sous le titre Spook’s Sliter’s Tale. La traduction française de Marie-Hélène Delval est parue en 2014 aux éditions Bayard.

 

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

« Je m’appelle Sliter. Tel est le nom que je me suis choisi… »

Sliter est un mage Kobalos. Il a l’apparence d’un loup mais il se déplace sur deux pattes. Loin du Comté, aux confins des terres gelées du Nord, SLiter s’introduit dans les maisons pour se gorger du sang des humains pendant leur sommeil.

Le jour où le fermier Rowler meurt, Sliter doit honorer le marché qu’il a conclu avec lui. En échange de Nessa, la fille aînée qu’il compte vendre comme esclave, il a promis d’épargner les deux cadettes et des les mettre en sûreté.

Les voilà partis, sur une route périlleuse, là où des créatures avides de chair humaine les guettent à chaque instant…

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Les calices du temps (épisode 1) (S.N. Lemoing)

Nouvelle série de la française S.N. Lemoing (1987 –  ).

 

 

 

 

Présentation:

Maria, 26 ans, est une des meilleures recrues de la police de Los Angeles.
On ne peut pas dire qu’elle soit très féminine : elle excelle en sports de combat, déteste les robes et n’avoue jamais ses sentiments à un homme.

Un jour, tandis que son petit frère Juan, un ado geek, reçoit un mystérieux colis contenant des coupes de l’époque médiévale, ils se retrouvent propulsés au début du XVIème siècle.

Ils vont devoir se fondre dans le décor en attendant de trouver le moyen de rentrer chez eux.

 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

La Marque des Cinq (Chroniques d’un Saint Exorciste T1) (Dana B. Chalys)

Premier opus de la série Chroniques d’un Saint Exorciste, publié en auto-édition le 30 Juin 2016 par la toulousaine Dana B. Chalys (1988 –   ).

 

 

 

 

 

 

Présentation:

Depuis des siècles, dans le secret le plus total, une branche occulte de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem combat les forces démoniaques avec l’aide de ses chevaliers exorcistes.

À seulement vingt-six ans, Nathan est le plus puissant d’entre eux, le Saint Exorciste, celui que l’Enfer craint par-dessus tout à cause de sa particularité unique : sa main droite manipule les forces divines tandis que sa gauche maîtrise les infernales. Mais que cache véritablement son pouvoir ? Et pourquoi les lieux de ses derniers exorcismes semblent former le début d’un immense pentagramme en plein cœur de Toulouse ? Se pourrait-il que les deux soient liés ?

Comme si les ennuis n’étaient déjà pas assez nombreux, le Destin décide de mettre sur sa route une étudiante qui ne possède aucun don sinon une chance insolente. Détail qui pourrait bien lui sauver la vie à l’heure où les démons se font plus menaçants que jamais.

 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Phobos (Victor Dixen)

Premier volet de la trilogie du même nom, écrit par le français Victor Dixen (1979 –  ), publié le 11 Juin 2015 aux éditions Robert Laffont, dans la Collection R.

 

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Six prétendantes.
Six prétendants.
Six minutes pour se rencontrer.
L’éternité pour s’aimer.

Ils veulent marquer l’Histoire avec un grand H.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Elle veut trouver l’amour avec un grand A.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…

Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

Le premier tome de la nouvelle série de Victor Dixen, double lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire.

 

 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Les allumettes suédoises (Robert Sabatier)

Roman de français Robert Sabatier (17/08/1923 – 28/06/2012), publié en 1969. Premier volet d’un trilogie, la suite étant Trois sucettes à la menthe et le dernier volume les Noisettes sauvages.

 

 

 

Quatrième de couverture:

Sur les pentes de Montmartre, un enfant de dix ans, Olivier, erre le jour et aussi la nuit dans ce vieux quartier de Paris du début des années 30. Sa mère, la belle mercière, vient de mourir et il vit en partie chez le jeune couple formé par ses cousins Jean et Elodie, mais surtout dans les rues de ce temps-là, vivantes, souriantes, animées. C’est là qu’il rencontre une multitude de personnages populaires qui vivent et se croisent sous son regard vif, émerveillé, parfois mélancolique. Soumis à toutes sortes d’influences, cet enfant verra peu à peu la féerie des rues effacer sa peine et sa solitude. 

C’est une ville inattendue qui apparaît alors, un Paris différent de celui que nous connaissons, des coutumes changées, une autre manière de vivre. Merveilleux roman plein de fraîcheur et de charme, de tendresse et d’humour, les Allumettes suédoises est un des plus grands succès de ces dernières années. 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Rêveries norvégiennes (Michel Bernardot)

Publié en 2017 en édition privée chez Gilbert Jaccon par le français Michel Bernardot.

 

 

 

Présentation:

Trente-quatre photographies.
Trente-quatre textes comme un reflet.
Difficile de résumer ou, au contraire, d’offrir le panorama d’un voyage de six jours et 2.000 km à bord de l’un des express côtiers Hurtigruten entre Kirkenes et Bergen, suivi de deux jours à Oslo.
J’ai choisi des clichés pris d’un œil parfois taquin et parfois poète, mais toujours séduit par les paysages et l’âme nordique. Des rêveries, en somme.
En espérant que mon verbe n’aura pas trahi mon objectif.

 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Le barbier de Séville (Beaumarchais)

Pièce de théâtre du français Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais (24/01/1732 – 18/05/1799), publiée en 1775 et jouée pour la première fois en février 1775, sous-titrée ou la Précaution inutile. Premier volet d’une trilogie, Le Roman de la famille Almaviva, il est suivi par La Folle journée ou le mariage de Figaro et l’Autre Tartuffe ou la Mère Coupable.

 

 

 

 

Présentation:

Une adolescente échappe à son vieux tuteur grâce à l’amour et à l’esprit d’un comte jeune et riche, guidé par un barbier façonné à l’image de son créateur : auteur, voyageur, entrepreneur, libre et philosophe avant tout.
Empreinte de modernité, cette représentation d’un conflit de générations à l’issue duquel triomphent l’amour et la liberté est le premier volet de la trilogie d’un auteur qui a choisi de se presser « de rire de tout, de peur d’être obligé d’en pleurer » . Mais lire la première comédie du père de Figaro, c’est aussi pénétrer dans l’univers de l’illusion comique dont Beaumarchais démonte pour nous les rouages, en faisant retentir à la fois la musique de la gaieté et la voix des Lumières dans une réflexion sur les inégalités sociales, la condition des femmes et le droit de l’individu au bonheur.

 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Le retour du roi-fantôme (Les aventures fantastiques de Tom et Max T1) (Esther Jules, Zeph Jules)

Récit jeunesse publié en mai 2017 par Esther Jules et Zeph Jules. Illustration de Philippe Wolff.

 

 

 

 

 

Présentation:

Des événements étranges surviennent en pleine nuit dans la ferme de Tom et Max.

Quelles sont ces curieuses bêtes qui rôdent ? Et si des forces magiques étaient à l’œuvre ?

Les deux frères, avec leur loupe et leur carnet Ultra-Secret vont suivre la piste, récolter des indices et enquêter discrètement.

Mais attention aux mauvaises rencontres : une sorcière des bois, une plante carnivore, des rats-fantômes…

 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite