Le lagon noir (Arnaldur Indridason)

Publié en 2014 par l’islandais Arnaldur Indridason ( 28/01/1961 –  ) sous le titre Kamp Knox. La traduction française d’Eric Boury est paru en 2016 aux éditions Métailié.

 

 

   

 

Présentation de l’éditeur:

Reykjavik, 1979. Le corps d‘un homme est repêché dans ce qui va devenir le lagon bleu. Il s’agit d’un ingénieur employé à la base américaine de l’aéroport de Keflavik. Dans l’atmosphère de la guerre froide, l’attention de la police s’oriente vers de mystérieux vols effectués entre le Groenland et l’Islande. Les autorités américaines ne sont pas prêtes à coopérer et font même tout ce qui est en leur pouvoir pour empêcher la police islandaise de faire son travail. Dans un climat de tension, conscients des risques qu’ils prennent, Erlendur et Marion Briem poursuivent leur enquête avec l’aide d’une jeune femme noire, officier de la base.

Le jeune inspecteur Erlendur vient d’entrer à la brigade d’enquêtes criminelles, il est curieux, passionné par son métier, soucieux des autres, mais il ne cache pas son opposition à la présence américaine sur le sol islandais.

En parallèle, il travaille sur une vieille affaire non résolue. Une jeune fille disparue sur le chemin de l’école quarante ans plus tôt, à l’époque où la modernité arrivait clandestinement dans l’île, portée par les disques de rock et les jeans venus de la base américaine.

Indridason construit un univers particulier, une atmosphère pénétrante et sans nostalgie, un personnage littéraire de plus en plus complexe, et  le roman noir, efficace, est transformé par la littérature.

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Publicités

Le Golem (Gustav Meyrink)

Publié en 1915 par l’autrichien Gustav Meyrink (19/01/1868 – 04/12/1932). La traduction française de Denise Meunier pour les éditions Stock paraît en 1969.

 

 

 

 

Quatrième de couverture:

« Un orage d’hiver balayait la ville dans sa rage insensée.

Au travers de ses hurlements, les coups de canon sourds annonçant la débâcle des glaces sur la Moldau arrivaient à intervalles rythmés. La pièce flamboyait à la lueur des éclairs qui se succédaient sans interruption. Je me sentis soudain si faible que mes genoux se mirent à trembler. « 

Une présence maléfique hante le ghetto de Prague: le Golem est de retour. Semant la panique sur son passage, la statue d’argile animée par une formule magique a surgi du néant.

Et qui désormais saurait l’arrêter?

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

La loi du Phajaan (Jean-François Chabas)

Récit jeunesse du français Jean-François Chabas (17/06/1967 –  ), publié aux éditions Didier Jeunesse le 6 Septembre 2017.

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Dans la famille de Kiet, on est dresseur d’éléphants de père en fils. Le jour de ses dix ans, Kiet part avec son père et des chasseurs pour capturer son premier éléphanteau. Pendant plusieurs jours, l’enfant participe au « Phajaan », une méthode de dressage traditionnelle particulièrement cruelle qui marquera à jamais le jeune garçon…

Didier Jeunesse soutient EVI (Eco Volontaire International), une association dont le but est d’intervenir pour la protection des animaux sauvages et de l’environnement dans le monde, ainsi que de consolider un lien respectueux entre les humains et la nature.

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Sorciers – intégrale (Lionel Cruzille)

Recueil de nouvelles publié par le français Lionel Cruzille aux éditions Numeriklivres le 3 Août 2017.

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Qui sont réellement les sorciers ? Quels sont leurs points communs ? Subissent-ils ou non leur pouvoir ? Reflet de la vie intérieure mystérieuse des sorciers, qu’elle soit sage, tourmentée ou intriquée dans l’Histoire, chaque nouvelle de ce recueil dévoile une facette de leur personnalité. On glisse dans leur peau, on voyage et on tremble avec eux.
Un Indien exorciste, un garçon qui voit ce que personne ne voit, un rasta Obeh plongé dans la violence jamaïcaine, un voyageur de l’étrange et… un curieux sortilège. Bienvenue dans le monde des SORCIERS ! SORCIERS est un recueil de nouvelles pas comme les autres, c’est un sort à lui seul.

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Tombent les anges (Marlène Charine)

Roman de la suisse Marlène Charine, publié aux éditions Numeriklivres le 31 Juillet 2017.

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Lors d’une perquisition de routine, Cécile, jeune policière désabusée et limite borderline, vit une expérience hors du commun qui va faire basculer son existence.
Audrey, jolie infirmière de vingt-cinq ans, met fin à ses jours dans la salle de bain de son luxueux appartement du XVe arrondissement. Elle ne s’y trouve pas seule.
Contactée par le Lieutenant Kermarec, Cécile n’a pas d’autre choix que d’écourter ses vacances forcées. Et après tout, il est bien le seul à ne pas la prendre pour une cinglée…

Avec Tombent les anges , Marlène Charine confirme son talent indéniable pour construire des intrigues à la fois percutantes et captivantes. Un thriller digne de ce nom, rythmé par une écriture fluide et subtile.

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Le dieu nu (Robert Margerit)

Roman du français Robert Margerit (25/01/1910 – 27/06/1988), publié en 1951, recevant le prix Renaudot la même année.

 

 

 

Présentation:

A priori, ce pourrait être une imposture : Le Dieu nu de Margerit ne se dénude jamais ! En guise de la violente passion annoncée, le héros en est encore à rêver, au bout de la cinquantième page, d’une main gantée effleurée, et ce au terme de gentilles conversations de boudoir façon XIXe siècle. En réalité, le XIXe siècle auquel Margerit rend hommage serait plutôt celui de Baudelaire (souvent cité), à l’érotisme suggéré par la chaleur d’une nuque dévoilée ou le froissement d’une étoffe, de cet érotisme alimenté par la frustration et qui imprègne les objets comme les paysages.
Chez Margerit, tout est érotisme, ce qui rend plus acerbe encore sa dénonciation d’une société d’avant-guerre engoncée de façon tout à fait hypocrite dans sa morale de façade.

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Demain il sera trop tard (Jean-Christophe Tixier)

Roman du français Jean-Christophe Tixier (03/03/1967 –  ), publié le 13 Septembre 2017 aux éditions Rageot.

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Virgil vit dans l’insouciance. Le Terme diagnostiqué à sa naissance fait de lui un 81 (il va vivre 81 ans). Mais un jour, une Brigade tente de l’arrêter. Il s’enfuit. Débute alors sa descente aux enfers.
Enna, elle, est Court Terme et vit dans le ghetto. Elle graffe sa révolte sur les murs des beaux quartiers. Quand son amie est tuée par un groupuscule proche du pouvoir, elle jure de la venger…
Traqué, Virgil rencontre une jeune geek, Lou, analyste de données, qui lutte clandestinement contre le système.
Lui, Enna, Lou et d’autres sont décidés à se battre contre cette société totalitaire qui les a condamnés et à vivre intensément chaque jour, chaque minute, chaque seconde, qui restent  ! 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Marche à l’étoile ( Hélène Montardre)

Roman de la française Hélène Montardre (12/11/1954 –  ), publié aux éditions Rageot le 13 Septembre 2017.

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

À 150 années de distance, un jeune esclave enfui d’une plantation du Sud des États-Unis et son descendant, un Américain d’aujourd’hui, entament une traversée. Des montagnes aux vastes plaines, des marécages aux grands fleuves, Billy marche sans répit, traqué par un chasseur d’esclaves. Son but, son étoile : conquérir sa liberté. D’une petite chambre new-yorkaise aux quartiers bourgeois de Bordeaux, Jasper avance dans les pas de son ancêtre. Sa quête : comprendre qui il est. 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Bilan – Août 2017

Je reviens finalement à un format de bilan de fin de mois plus basique, et qui ne m’impose surtout aucune contrainte. Dans le principe, C’est le 1er, je balance tout de Lupiot est vraiment sympa, mais mon manque d’assiduité ne me permet pas de l’adopter. Cependant, s’il m’arrive de faire de quelconques découvertes, c’est d’ailleurs le cas ce mois-ci, je les partagerai avec vous avec plaisir.

Lire la suite

La guerre de Fanny (Nina Bawden)

Roman de l’autrice britannique Nina Bawden ( 19/01/1925 – 22/08/2012), publié en 1973. Il parait en France en 1991.

 

 

 

Quatrième de couverture:

« Ce sera très amusant d’être à la campagne », avait dit leur mère. « Vous allez adorer ça. » Comme si Hitler avait arrangé cette bonne petite guerre dans le seul but que Fanny et son frère Nick soient évacués et puissent partir en train avec leur marque à gaz sur l’épaule…

Arrivés en pays de Galles, ils sont logés chez Mr Evans, un homme sévère et pingre, qui se sert de Dieu pour tyranniser tout le monde, à commencer par sa sœur, Lou, très gentille, mais qui ne fait pas vraiment le poids. Albert, l’ami de Fanny, a eu plus de chance. Il habite chez Hepzibah Green et Johnny Vatolly, une maison un peu étrange, mais où l’on se sent si bien qu’on ne voudrait jamais la quitter. 

Dans la bibliothèque d’Hepzibah, il y a un vieux crâne qui aurait, dit-on, certains pouvoirs. Fanny le croit. Et c’est ainsi qu’elle va commettre l’acte le plus terrible de sa vie. 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite