Le goût de la haine (Valéry Bonneau)

Roman publié en septembre 2017 aux éditions Numeriklivres par Valéry Bonneau.

 

 

 

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Éric et Hélène s’épuisent à rembourser leurs dettes. Le couple est fatigué, au bout du rouleau. Éric, fou amoureux d’Hélène cherche des solutions. Il est prêt à se sacrifier pour son Hélène. Lui qui a toujours tout raté veut réussir, cette fois, le coup parfait. Un coup parfaitement raté qui va plonger le couple dans un enfer de vengeance. Mais comme l’a écrit Albert Camus, n’y a-t-il pas que la haine pour rendre les gens intelligents ? Ce thriller noir risque de mettre vos nerfs à rude épreuve…à très rude épreuve. Un lecteur averti en vaut bien deux !

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Publicités

Voyage au pays de l’envie (Frédéric Marcou)

Recueil de nouvelles publié en juin 2014 par le français Frédric Marcou.

 

 

 

 

Présentation:

Ce livre est un recueil de cinq nouvelles fantastiques teintées de science-fiction. Il se veut ancré dans la réalité tout en laissant une large place à l’imagination et à l’imaginaire.

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Les trémolos de l’amour (Mokhtar Chaoui)

Roman du marocain Mokhtar Chaoui, publié le 15 Janvier 2015 aux éditions Numeriklivres.

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Amine, la quarantaine, célibataire endurci, hédoniste, imbu de sa personne, poète à ses heures perdues, se sert du verbe pour séduire les femmes, les consommer avant de les jeter. Ilham, jeune femme émancipée, sûre de ses charmes, épicurienne jusqu’au libertinage, est obligée, dans une société schizophrène, de vivre dans le faux-semblant pour pouvoir jouir pleinement de ses amours. Dans un moment de solitude et d’ennui, ils se contactent pour s’offrir une passade sans lendemain. C’était mal connaître les malices du cœur. Ce qui aurait pu être l’affaire d’une nuit de sexe, devient une histoire d’amour sincère d’abord, perfide ensuite, vengeresse enfin. L’analyse des comportements et des relations homme femme est menée avec une acuité d’une finesse qui met à nu les corps et les âmes. Mokhtar Chaoui, d’une écriture enjôleuse qui s’attache à décrire les différents stades de l’amour et le grand chaos des sentiments, décortique la notion de couple en s’immisçant dans les profondeurs vicieuses de deux amoureux qui se livrent des batailles sexuelles et sentimentales sans trêve ; batailles qui se terminent d’une façon surprenante et inattendue.

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Opération Napoléon (Arnaldur Indriðason)

Roman indépendant de l’islandais Arnaldur Indriðason ( 28/01/1961 –  ), publié en 1999. La version française a été traduite depuis la version anglaise sur demande de l’auteur par David Fauquemberg et est parue en 2015.

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

1945. Un bombardier allemand, pris dans le blizzard en survolant l’Islande, s’écrase sur le Vatnajökull, le plus grand glacier d’Europe. Parmi les survivants, étrangement, des officiers allemands et américains. L’Allemand le plus gradé affirme que leur meilleure chance de survie est de marcher vers la ferme la plus proche. Une mallette menottée au poignet, il disparaît dans l’immensité blanche. Dans les années qui suivent les Américains lancent en vain des expéditions pour faire disparaître cette opération militaire mystérieuse et encombrante.

1999. Le glacier fond et les satellites repèrent une carcasse d’avion, les forces spéciales de l’armée américaine envahissent immédiatement le Vatnajökull et tentent en secret de dégager l’avion. Deux jeunes randonneurs surprennent ces manœuvres et sont rapidement réduits au silence. Avant d’être capturé l’un d’eux contacte sa sœur Kristin, une jeune avocate sans histoires. Celle-ci se lance sur les traces de son frère dans une course poursuite au cœur d’une nature glaçante. Les événements se précipitent. Les hypothèses historiques déconcertantes, parfois dérangeantes, et la séduction inoubliable qu’exerce cette héroïne à la fois tenace et perspicace, font de ce texte un formidable roman à suspense.

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Lancelot et Guenièvre (La grande épopée des Chevaliers de la Table Ronde T2) (Sophie Lamoureux et Olivier Charpentier)

Deuxième volume de La grande épopée des Chevaliers de la Table Ronde, une réécriture de la légende arthurienne par la française Sophie Lamoureux afin de la rendre accessible aux plus jeunes, publié en octobre 2017. L’ouvrage est illustré par Olivier Charpentier.

 

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Dans ce deuxième volume, on découvre les origines de Lancelot, qui viendra rejoindre Arthur à la cour et tombera amoureux de l’épouse de celui-ci, la reine Guenièvre. D’aventure en combat, de renoncement en sacrifice, c’est un héros très chevaleresque et humain qui est ici incarné, prêt à tout pour sauver sa dame, la belle et courageuse Guenièvre. Un récit palpitant !

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

L’assassin du roi (L’Assassin Royal T2) (Robin Hobb)

Deuxième volet de la série L’Assassin Royal, écrit par Robin Hobb, pseudonyme de l’américaine Margaret Astrid Lindholm Ogden (05/03/1952 –  ), et publié en 1996. La première parution en édition française remonte à Février 1999.

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Les Pirates rouges sèment la mort et la désolation dans les Six-Duchés. Le royaume est affaibli et ne dispose que de peu de ressources pour les combattre. Le roi est seul, entouré d’une cour qui intrigue, d’une armée qui doute et… d’un assassin royal. Fitz, le bâtard princier, est devenu une arme redoutable et redoutée. Il maîtrise le Vif – la faculté de communiquer avec les animaux – et devient expert dans l’Art. Guerrier accompli, rompu à toutes les façons de tuer, il personnifie autant la justice du roi qu’il est le chevalier servant du prince Vérité. Mais il est aussi un obstacle pour le prince Royal qui veut accéder au trône, et nombreux sont ceux qui souhaitent sa mort…

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur (Harper Lee)

Publié en 1960 par l’américaine Harper Lee ( 28/04/1926 – 19/02/2016), ce roman reçoit le Prix Pulitzer en 1961. Il paraît en France en 1961 sous le titre Quand meurt le rossignol, traduit par Germaine Béraud; puis en 1989 le titre devient Alouette, je te plumerai pour la traductrice Isabelle Stoïanov. Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur devient le dernier titre français en 2005, suite à une révision d’Isabelle Hausser de la traduction d’Isabelle Stoïanov.

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

Dans une petite ville d’Alabama, à l’époque de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Avocat intègre et rigoureux, il est commis d’office pour défendre un Noir accusé d’avoir violé une Blanche. Ce bref résumé peut expliquer pourquoi ce livre, publié en 1960 – au cœur de la lutte pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis –, connut un tel succès.
Mais comment ce roman est-il devenu un livre culte dans le monde entier ? C’est que, tout en situant son sujet en Alabama dans les années 1930, Harper Lee a écrit un roman universel sur l’enfance. Racontée par Scout avec beaucoup de drôlerie, cette histoire tient du conte, de la court story américaine et du roman initiatique.

Couronné par le prix Pulitzer en 1961, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur s’est vendu à plus de 30 millions d’exemplaires dans le monde entier.

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

1984 (George Orwell)

Publié en 1949 par l’anglais George Orwell, pseudonyme de Eric Arthur Blair (25/06/1903 – 21/01/1950). La traduction française d’Amélie Audiberti paraît en 1950 aux éditions Gallimard.

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture:

«De tous les carrefours importants, le visage à la moustache noire vous fixait du regard. BIG BROTHER VOUS REGARDE, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de Winston… Au loin, un hélicoptère glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche bleue, puis repartit comme une flèche, dans un vol courbe. C’était une patrouille qui venait mettre le nez aux fenêtres des gens. Mais les patrouilles n’avaient pas d’importance. Seule comptait la Police de la Pensée.»

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Frankenstein (Mary Shelley)

Frankenstein ou le Prométhée moderne est un roman de l’anglaise Mary Shelley (30/08/1797 – 01/02/1851), rédigé en 1816 et publié en 1818. La première édition française est parue en 1821.

 

 

 

Quatrième de couverture:

« J’assistais à chacune des phases de la dégradation de la superbe forme de l’homme; je voyais la corruption de la mort succéder à la fraîcheur de la vie… Puis soudain au milieu de ces ténèbres surgit une lumière si brillante, si merveilleuse et pourtant si simple que je m’étonne d’être le seul à découvrir un secret aussi sidérant… Après des jours et des nuits d’un labeur intensif et épuisant, je perçai le secret de la création de la vie. Mieux encore, je devins moi-même capable d’animer la matière inerte. »

Frankenstein, le chef-d’oeuvre de la littérature fantastique. Tragique destin d’un savant qui se brûle au feu de Prométhée: un monstre naîtra de son orgueil à prétendre rivaliser avec les lois de la nature. 

 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite

Des souris et des hommes ( John Steinbeck)

Publié en 1937 par l’américain John Steinbeck (27/02/1902 – 20/12/1968) sous le titre Of Mice and Men. La traduction française de Maurice-Edgar Coindreau parut en 1939 aux éditions Gallimard. Steinbeck a reçu le Prix Nobel de Littérature en 1962.

 

 

 

Quatrième de couverture:

Lennie serra les doigts, se cramponna aux cheveux.

– Lâche-moi, cria-t-elle. Mais lâche-moi donc.

Lennie était affolé. Son visage se contractait. Elle se mit à hurler et, de l’autre main, il lui couvrit la bouche et le nez.

– Non, j’vous en pris, supplia-t-il. Oh, j’vous en prie, ne faites pas ça. George se fâcherait.

Elle se débattait vigoureusement sous ses mains…

– Oh, je vous en prie, ne faites pas ça, supplia-t-il. George va dire que j’ai encore fait quelque chose de mal. Il m’laissera pas soigner les lapins.

 

 

Ce que j’en pense:

Lire la suite